Dimanche 24 janvier 2021

Le suisse allemand, un dialecte ancestral

Par Olivia Zufferey | Publié le 27/11/2020 à 12:00 | Mis à jour le 27/11/2020 à 12:00
Photo : Suisse allemand, dialecte ancestral
Le dialecte suisse allemand en carte

Langue locale parlée en Helvétie, le suisse allemand est apparu dès le début du Moyen-Âge, lorsque les tribus germaniques envahissent la région. L'arrivée du ‘’Hochdeustch’’, une langue standard devenue nationale au 19ème siècle, change le cours de l’histoire linguistique de plusieurs pays européens. Qu’en est-il de la Suisse ? Réponse de Georges Lüdi, linguiste et ancien professeur de l’université de Bâle.

Pouvez-vous nous résumer, en quelques mots, l’histoire du suisse allemand ?

Les origines de ce dialecte remontent au début du Moyen-Âge. Lorsque des tribus germaniques ont commencé à occuper les différents territoires du nord de l’empire romain. Ces derniers s’y sont installés, apportant avec eux leur culture ainsi que leur langue. Au fil des siècles, des différences linguistiques se sont formées autour des régions séparées par des lacs, des fleuves ou des montagnes. A partir du 19-ème siècle, l’allemand, une langue standard devenue nationale, s’est développée dans les régions alémaniques. En Helvétie, même si le “Hochdeutsch” est utilisé comme langage écrit, le dialecte continue à dominer la communication orale.

Qu’en est-il des autres patois d'origine germanique?  

A la différence du Schweizerdeutsch, les autres dialectes alémaniques sont minoritaires et ont une teinte régionale et paysanne. C’est le cas par exemple au Tyrol du Sud ou en Bavière. Dans ces régions, une langue nationale domine largement l’ensemble du territoire. C’est la raison pour laquelle ces patois ont perdu de la valeur.

Quelle est la différence entre l’allemand et le suisse allemand ?

La langue de Goethe, présente dans la majorité des pays germaniques, est un mélange de différents dialectes.  Alors que le Schweizerdeutsch est considéré comme une langue vernaculaire. Néanmoins, l’une comme l’autre a des similitudes.

Y a-t-il un patois proche du suisse allemand dans les régions francophones ?

L’alsacien est le dialecte le plus proche. Ce dernier fait partie des langues locales alémaniques. Lorsqu’un Zurichois s’exprime dans sa langue natale, un Strasbourgeois peut le comprendre. Sa proximité géographique en est la cause. 

Nous vous recommandons

olivia zufferey

Olivia Zufferey

Diplômée en journalisme, Olivia est correspondante à Zurich pour lepetitjournal.com depuis novembre 2020. Elle est également graphiste et illustratrice.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

ELECTIONS CONSULAIRES

Éric Miné : « Le Rassemblement National n’est pas un mouvement fermé »

Éric Miné, responsable des élections pour la fédération des Français de l’étranger du Rassemblement National (RN), nous confie comment son parti s’organise pour les prochaines élections consulaires.