"Les expatriés français n'ont pas le réflexe de consulter un avocat"

Par Vincent Garnier* | Publié le 04/03/2020 à 18:12 | Mis à jour le 20/05/2020 à 17:02
Photo : lepetitjournal.com
sergio roman

Sergio Román Alonso, fondateur du cabinet d'avocats madrilène Alonso Román & Asociados Abogados, ex-élève du Lycée français de Madrid, francophile et humaniste convaincu, avertit : "Les Français installés en Espagne n'ont pas toujours le réflexe de recourir à un avocat pour consulter". Une inertie qui peut parfois leur coûter cher, mais surtout leur fait régulièrement passer à côté de leurs droits. 

 

Fondé il y a désormais plus de 20 ans, le cabinet couvre toutes les branches du droit grâce à une équipe d’avocats spécialisés, avec une activité dans le droit pénal, le droit privé, le droit social et le droit de la famille, mais aussi en responsabilité civile, en immobilier et en commercial. Impliqué au sein de la communauté française et fort d'un partenariat avec l'avocat du barreau de Paris Gaston Gonzalez (aussi ex-élève du Lycée français de Madrid et recommandé par l'ambassade d'Espagne en France) le cabinet Alonso Román & Asociados Abogados intervient fréquemment dans des dossiers à caractère transnational, l'amenant à défendre les droits des citoyens français sur le territoire espagnol. 

 

Multitude d'obstacles administratifs

On connaît les thématiques récurrentes qui sont susceptibles de faire recourir nos citoyens à la justice espagnole : à cheval entre deux pays au moins, coutumiers des problématiques liées aux familles binationales, ils sont régulièrement contraints de faire valoir leurs droits et protéger leurs intérêts dans le cadre de successions et de divorces. Des situations qui, lorsqu'elles sont soumises à la législation espagnole, doivent être comprises et défendues par des juristes experts en droit local mais aussi connaisseurs de la loi en France. Dans le cadre des successions internationales notamment, "chaque cas particulier a ses spécificités", explique Sergio Román, "mais tous obligent à fournir à l'administration une quantité de documents faramineuse, et faire face à une multitude d'obstacles administratifs, qui coûtent du temps et de l'argent, et font qu'il est souvent rentable de recourir à un spécialiste au lieu de prétendre tout faire par soi-même". Quant aux divorces, et à leur corollaire la garde d'enfants, on sait qu'ils sont toujours plus épineux et complexes dans un cadre binational.

 

Dépenser quelques euros pour des conseils qui peuvent s'avérer vitaux


"Mais que ce soit dans le cadre du droit de la famille, ou dans le cadre d'autres contentieux de la vie courante dont nous sommes spécialistes, les Français d'Espagne passent souvent à côté de leurs droits. Que ce soit par défiance des professionnels locaux, ou du fait de la méconnaissance de la législation locale, ils n'ont pas toujours le réflexe de recourir à un avocat pour consulter, même quand ils sont victimes d'une injustice. Le message que nous souhaitons leur passer, c'est que cela vaut toujours le coup de payer une consultation de quelques euros pour obtenir des conseils qui peuvent leur permettre de défendre au mieux des intérêts parfois vitaux". L'avocat sait de quoi il cause. Outre le droit de la famille, le cabinet s'est par ailleurs spécialisé dans la responsabilité civile : mauvaises pratiques ou négligences médicales, retraits de permis, voire accidents de la route... De nombreux dossiers sont susceptibles d'être défendus sans qu'on y pense forcément. 


Même chose dans le cadre du travail, avec sa cohorte d'abus en tous genres, dont l'Espagne n'est malheureusement pas exempte. Même chose encore dans le cas très commun des contentieux immobiliers. Propriétaire, investisseur ou locataire, le Français d'Espagne confronté à un conflit ou à des doutes relatifs à ses droits et obligations a tout intérêt à se tourner vers un avocat, pour que ce dernier l'éclaire sur ce que dit la législation, mais aussi sur ses chances de gagner une procédure judiciaire. "Nous sommes transparents quant aux coûts, aux délais, aux contraintes, mais aussi aux possibilités -ou pas- de gagner un procès", déclare Sergio Román. Et d'ajouter : "Nous étudions chaque dossier d’une manière totalement personnalisée". Une personnalisation de l'attention au client qui lui tient particulièrement à cœur et qu'il s'oblige à respecter avec méticulosité, comme il le rappelle régulièrement. Il y a en tous cas chez Sergio Román une évidente attache aux valeurs les plus nobles de son métier, dans une profession où l'appât du gain prime parfois sur les intérêts du client. Román aime à rappeler que tout petit déjà, son grand-père disait de lui qu'il était tellement têtu qu'il était destiné à finir avocat. Il n'a pas eu tort. Cette opiniâtreté est aujourd'hui bienvenue, quant à la vocation -lutter contre les injustices- elle a gardé toute sa flamme. 



DROIT SOCIAL: licenciements, sanctions, harcèlement sexuel et/ou harcèlement moral, mobilité géographique, accidents du travail, conciliation de la vie familiale, réclamations salariale, droit de la sécurité sociale, handicaps, etc.

DROIT PENAL : comparutions immédiates, contraventions, alcool, blessures, délits contre les personnes, délits économiques, crimes, etc.

DROIT PRIVE : contrats, recouvrement de dettes, expulsions, responsabilité civile, action directe contre les assureurs, copropriété, etc.

DROIT DE LA FAMILLE : divorces, successions, garde de l’enfant, liquidation d’actifs rémunérateurs, droit de visites, pensions alimentaires, tutelles/curatelles, etc.

RESPONSABILITE CIVILE : accidents de la circulation, responsabilité médicale, chirurgie esthétique, accidents du travail, chutes sur la voie publique, etc.

IMMOBILIER : assistance intégrale et accompagnement dans votre projet immobilier : achat, location, etc. 

COMMERCIAL : gestion des contrats, comptabilité, salaires, aide-ménagère, gestion des PV, etc.

 

Sièges sociaux à Madrid et Paris

alonso roman abogadoshttp://www.araabogados.es/Tel : + 34 91 544 56 12
info@araabogados.es
C/ Rafael Herrera 11 (local) Esquina Manuel Ferrero - 28036 Madrid

4 Rue de la Vrillière, 75001 Paris

0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Madrid

Barcelone Appercu
#MAVIEDEXPAT

10 choses à savoir avant de s’installer en Espagne

Entre petites différences culturelles amusantes et démarches administratives indispensables à connaître, vous devez garder en tête un certain nombre de choses si vous venez vous installer en Espagne.