Lettre ouverte au gouvernement de Hong Kong par le monde des affaires

Par Didier Pujol | Publié le 01/11/2021 à 15:15 | Mis à jour le 02/11/2021 à 12:12
Photo : @unsplash/Sean Pollock
centre financier

Dans une lettre ouverte adressée le 25 octobre au Secrétaire des Finances de Hong Kong, Paul Chan, l’ASIFMA (Asia Securities Industry & Financial Markets Association), s’est exprimée quant aux risques encourus par le monde des affaires du fait des mesures contrôle épidémique mises en place à Hong Kong.

La moitié des banques envisageraient un transfert

L’Association dénonce en particulier la quarantaine allant jusqu’à 21 jours imposée aux voyageurs de retour à Hong Kong, politique susceptible selon elle de fragiliser durablement le rôle de Hong Kong comme place financière internationale. Selon les résultats d’un sondage de l’ASIFMA, 48% des banques et gestionnaires d’actifs envisageraient le transfert de certaines fonctions hors de Hong Kong, en raison des contraintes opérationnelles liées aux mesures de quarantaine. 73% du panel interrogé estiment par ailleurs rencontrer des difficultés pour attirer et retenir des talents à Hong Kong en raison de défis opérationnels, notamment l'incertitude quant au moment et à la manière dont les restrictions de voyage seront levées.

La stratégie de zéro-Covid mise en cause par les entreprises

Face aux restrictions en place et aux incertitudes qu’elles génèrent, l’ASIFMA formule plusieurs recommandations à destination du gouvernement dont la mise en place d’une « feuille de route détaillant la stratégie de sortie de la politique « zero-Covid » au-delà du seul objectif immédiat d'ouvrir les frontières avec la Chine, avec des critères clairs (par exemple, les niveaux de vaccination) ainsi qu’un assouplissement progressif des restrictions, y compris une quarantaine de 21 jours (par exemple à 14 jours pour les rapatriés de pays à haut risque et 7 jours de pays à risque moyen et mise en quarantaine à domicile pour les enfants dans la mesure du possible, conformément aux recommandations de l'OMS) et, plus généralement, l'acceptation que « vivre avec COVID » sera finalement nécessaire, permettant aux entreprises, aux familles et à la communauté de Hong Kong de planifier plus efficacement l'avenir. »

Le gouvernement durcit encore le dispositif sanitaire

Face aux doutes et au mécontentement relayé par de nombreuses organisations professionnelles dont la Chambre de Commerce Française à Hong Kong ou la Chambre de Commerce Américaine qui appellent à un reclassement de la France dans les pays à risque moyen pour la première et la levée progressive du dispositif de quarantaine de 21 jours jugé trop strict pour la deuxième, la Chieffe Executive Carrie Lam s’est exprimée pour un durcissement du dispositif, en rappelant l’objectif d’ouverture avec la Chine continentale comme prioritaire par rapport aux autres destinations. Ainsi, la fin d’une grande partie des dérogations apportées aux quarantaines obligatoires a été confirmée ce lundi avec prise d'effet vendredi 12 novembre, en particulier pour les dirigeants de grandes entreprises listées et les personnels consulaires, exception faite des consuls généraux.

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale