Jeudi 22 février 2018
Cambodge
Cambodge
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Quels visas pour le Cambodge ?

Par Pierre MOTIN | Publié le 08/01/2018 à 21:00 | Mis à jour le 08/01/2018 à 21:00
Photo : © Abdelilah Lizoul / Flickr
visas-cambodge

Le Cambodge est un pays pour lequel l’obtention de visa pose en général peu de problèmes, notamment par rapport à ses voisins d’Asie du Sud-Est. Tour d’horizon des visas actuellement proposés pour se rendre au Cambodge.

Le visa touristique T est indiqué pour les personnes qui prévoient de passer 30 jours ou moins sur le territoire cambodgien. Il peut être établi en avance ou lors de l’arrivée sur le territoire, et coûte 30 dollars. Attention, il s’agit d’un visa d’entrée uniquement, une sortie du territoire, même pour quelques jours dans un pays voisin, signifiera donc le paiement d’un nouveau visa, si vous souhaitez vous rendre de nouveau au Cambodge. Ce visa peut être étendu de 30 jours supplémentaire pour 45 dollars. 

Le visa E, aussi appelé visa ordinaire, est plus indiqué pour les personnes qui souhaitent s’installer au Cambodge. Ce visa coûte 35 dollars à l’arrivée pour une durée de 30 jours mais, contrairement au visa touristique, il peut être étendu indéfiniment. Le délai de 30 jours écoulé, il faut alors choisir entre les visas EB, EG, ER ou ES. 

Le visa EB - pour business - concerne la plupart des expatriés qui travaillent au Cambodge ainsi que leurs conjoints et enfants. Attention, ce visa ne donne pas automatiquement le droit de travailler au Cambodge, vous devrez encore obtenir un permis de travail cambodgien. Ce visa peut être renouvelé pour un, trois, six ou douze mois, mais seuls les visas de six et douze mois vous permettront plusieurs entrées au Cambodge, ce qui est aussi valable pour les visas suivants.

Le visa ES est destiné aux étudiants, qui doivent pouvoir fournir des justificatifs prouvant leur scolarité si les autorités le demandent. Il est aussi délivré pour des périodes d’un, trois, six ou douze mois.

Le visa EG est destiné aux personnes en recherche d’emploi, et peut durer un, trois ou six mois. 

Le visa ER est destiné aux retraités qui souhaitent émigrer au Cambodge. Il est destiné aux étrangers qui peuvent prouver qu’ils bénéficient d’une pension de retraite dans leur pays d’origine et qu’ils ont assez de revenus pour faire face à leurs dépenses dans le pays. Ce visa peut aussi être délivré pour un, trois, six ou douze mois.

Le visa K est destiné aux personnes d’origine cambodgienne mais qui ont un passeport étranger. Il s’agit d’un visa gratuit et illimité.

Le visa B, connu comme le “visa ONG”, est un visa gratuit pour les employés des ONG enregistrées auprès du gouvernement. Afin de bénéficier de ce visa, il faut d’abord entrer dans le pays avec un visa E et le transférer en visa B.

4 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

Dégoutté mar 23/01/2018 - 11:05

Bonjour Monsieur Motin, Malgré votre mise à jour récente,il s'avère que le texte concernant le visa EB n'est pas tout à fait juste.En ce qui me concerne,je réside au Cambodge depuis Septembre 2013 et renouvelais sans problème mon visa EB chaque année.A noter que je ne travaille pas et n'en éprouve pas le besoin et que je n'ais pas l'age pour la retraite. Maintenant,pour obtenir le visa EB ,il faut obligatoirement fournir un justificatif de travail et N° Siret.Donc je ne vais pas être en mesure de renouveler mon visa prochainement et repartirais vers la France en laissant derrière moi,mon épouse(Cambodgienne) et notre fils de 10 ans. Salutations

Répondre
Commentaire avatar

Azerty lun 19/02/2018 - 19:20

Pourquoi ne pas officialiser votre union avec votre femme cambodgienne pour obtenir un visa résistant ou ne pas sortir dans un pays frontalier et renouveler ainsi votre visa... Quoiqu'il en soit vous avez affirmé que vous avez les moyens...

Répondre
Commentaire avatar

Tonton Fernand dim 04/02/2018 - 06:04

Je suis également sur place depuis aussi longtemps que vous ; vous savez comme moi que vous pouvez aller et revenir sans visa, 14 jours au Vietnam et 30 jours en Thaïlande , puis revenir au Cambodge avec un visa touristique ... Votre décision de revenir en France n'est donc que personnelle...

Répondre
Commentaire avatar

Dégoutté mar 13/02/2018 - 02:57

Et pour vous,c'est une solution,étonnant ??? Cela ne règle en aucun cas ce problème !!!

Répondre

Que faire au Cambodge ?

EXPO

Passé, présent et avenir de Kep à l’Institut Français

Du petit port de pêche à un développement éco-responsable en passant par la “Saint-Tropez de l’Asie du Sud-Est” dans les années 60, Kep a connu de nombreux visages depuis l’époque du protectorat...