Lundi 25 janvier 2021

Le meilleur masque anti-pollution au monde est français

Par Athénaïs Pinard Legry | Publié le 03/12/2020 à 22:30 | Mis à jour le 04/12/2020 à 10:00
Photo : Crédit photo : R-PUR
masque pollution

Cocorico ! Non, ce n’est pas le coq du kampung d’à côté qui donne de la voix. C’est une authentique exclamation de fierté lorsque nous nous sommes intéressés au marché des masques anti-pollution. Plusieurs choses sont à savoir : niveaux de protection, bonnes pratiques… et la conclusion : la meilleure offre du marché est une innovation 100 % française.

 

La pollution de l’air, c’est la première cause de mortalité dans le monde d’après l’OMS. Que dire alors quand on vit à Jakarta, la ville qui a tenu le haut du podium de la pollution mondiale 5 mois d’affilée l’année dernière ? Se résigner à perdre en moyenne 2 ans d’espérance de vie ?

Tout en changeant radicalement nos modes de vie et de consommation en appliquant les excellents conseils de notre rubrique Green, nous pouvons aussi nous protéger lorsque nous sortons dans un environnement particulièrement… « particulé ».

Première chose à savoir : les masques de chirurgien ne servent qu’à protéger des microbes et virus. Ils sont contre-productifs en matière de pollution puisqu’ils retiennent les particules contre nos voies respiratoires. En termes de protection, la norme européenne définit trois niveaux pour les « filtering facepiece » (qui couvrent au minimum le nez, la bouche et le menton) :

  • FFP1, contre la poussière (charbon, pollen, soufre…), soit environ 78% des particules
  • FFP2, qui ajoute au premier niveau une protection contre des particules plus fines (poudres toxiques par exemple) et contre les virus, soit environ 92% des substances en suspension
  • FFP3, la plus haute, contre 98% des particules fines (dont amiante, plomb…).

 

Une filtration 10 fois supérieure à la norme FFP3

 

Tous les masques ne se valent donc pas, loin s’en faut. Mais il y en a un qui sort particulièrement du lot, avec une technologie unique filtrant 99,98% des particules de l’air. Et c’est une création française que l’on doit à deux jeunes ingénieurs, Flavien Hello et Matthieu Lecuyer.

Lancée en 2016 grâce au financement participatif, la start-up R-PUR est une véritable success story. En 2019, elle avait créé l’évènement en levant 2,5 millions d’euros pour son développement. Un coup d’accélérateur très bien tombé : les actualités 2019 et 2020 (incendies en Australie, et bien sûr Covid-19) ont vu la demande exploser, au point que l’entreprise a dû temporairement fermer ses portes pour se concentrer sur l’approvisionnement aux personnels médicaux français, la multiplication de ses capacités de production, et l’installation d’une chaîne de fabrication de masques chirurgicaux à la demande de la région Île-de-France.

Aujourd’hui, R-Pur est en mesure de fournir le marché français car elle a réussi l’exploit de quintupler ses capacités de production. Mais la demande est internationale, avec un potentiel de croissance vertigineux porté par l’Asie. Les produits sont spécialisés dans les déplacements en milieu pollué, ce qui a un vrai sens à Jakarta. Par ailleurs le titre de « meilleur masque filtrant au monde » ne pourra qu’attirer les consommateurs terrifiés par la Covid.

De la conceptualisation à la fabrication et la vente, tout est français. Côté prix, c’est un investissement : 129 euros pour le masque « Nano », puis de 22 à 29 euros le filtre (qu’il faut changer tous les 3 mois environ – une application connectée au masque permet de prévoir la date optimale). Aux dernières nouvelles, il était possible de se faire livrer ce masque en Indonésie au prix de 2.645.000 IDR. Cependant, l’entreprise étant victime de son succès, la plupart de ses produits ne sont plus disponibles qu’en pré-commande (pour décembre 2020 en France – anticipez vos vacances de Noël !), et les livraisons internationales sont stoppées. Un simple clic vous permettra d’être tenu au courant de leur réouverture.

Bon à savoir : R-Pur équipe aujourd’hui les marins pompiers de Marseille, des personnels du porte-avions Charles de Gaulle, et plusieurs unités des forces spéciales françaises. La start-up travaille actuellement sur des masques spécifiques pour les enfants et les piétons.

En savoir plus : www.r-pur.com/

Fabrication française : www.youtube.com/watch?v=PHpQ4ivF78Y

Nous vous recommandons

Athens PinardLegry Petitjournal Jakarta

Athénaïs Pinard Legry

Amoureuse des voyages et après plusieurs années passées à réaliser des études de marché à l'international, j'ai posé mes valises à Jakarta début 2019 et espère explorer au maximum ce nouveau pays.
0 Commentaire (s)Réagir