TEST: 2239

Drivy et Bicing lancent une offre combinée à Barcelone

Par Sabine Calleja | Publié le 03/10/2018 à 21:19 | Mis à jour le 03/10/2018 à 21:23
drivy bicing barcelone

Covoiturage, autopartage, vélopartage… Oui la tendance est au partage. Dans un souci permanent de préserver l’environnement, les actions de sensibilisation pour les utilisateurs de véhicules se multiplient afin d’offrir différentes alternatives de déplacement. À l’heure de la mobilité partagée, Drivy et Bicing s’associent à Barcelone pour offrir une nouvelle forme de déplacement écologique et économique. Zoom sur cette nouvelle tendance.


C’est donc au cœur de cette tendance de mobilité partagée que l’initiative de collaboration entre la société européenne de mobilité partagée, Drivy, et le service de vélo public partagé de Barcelone, Bicing, est née. Cette association offre une double action intéressante : d’un côté elle pousse à l'utilisation du vélo à Barcelone et de l’autre, elle encourage les automobilistes à partager leurs véhicules.


Quels avantages ?

Cet accord de collaboration vise tout d’abord à améliorer la qualité de vie en désengorgeant la ville et en réduisant la pollution atmosphérique, visuelle et auditive. Drivy offre un abonnement gratuit aux nouveaux utilisateurs de Bicing en échange de l’inscription de la voiture au service de mobilité partagée. Concrètement en contrepartie de mettre son automobile dans la bourse de véhicules Drivy, le propriétaire disposera d'un abonnement Bicing gratuit. Pour participer à cette offre, vous pouvez vous rendre sur www.bicispercotxes.com, pour vous informer des conditions et suivre les étapes pour enregistrer votre voiture. Si vous êtes déjà un utilisateur de Bicing, vous aurez également le droit à des offres pour essayer Drivy en tant que conducteur.


La tendance des transports partagés : quel avenir ?

Covoiturage, autopartage, vélopartage… ces termes sont dans l’air du temps. La prise de conscience de la protection de l'environnement a entraîné un ensemble d’actions dont les transports partagés font partie. Dans cette optique, les habitants des villes ont l’embarras du choix devant le déploiement d’options pour se déplacer de façon réfléchie, économique et respectueuse.
Ces modes de transport en développement viennent en complément des transports publics, déjà moins polluants. Cette tendance semble prometteuse et présente des perspectives d’avenir intéressantes. Selon une étude française ViaVoice/Observatoire du Véhicule d’Entreprise (OVE), les types de déplacement qui paraissent avoir le plus d’avenir seraient justement ceux effectués dans un véhicule partagé (64 %), puis dans un véhicule personnel (48 %), suivi par les transports en commun (41 %). Une autre étude menée par la société de location ALD montre que 25% des Espagnols ont déjà utilisé les carsharing.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale