JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME - Portraits

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 06/03/2009 à 01:00 | Mis à jour le 03/09/2009 à 13:56
Le 8 mars, c'est l'occasion de saluer les réalisations des femmes, faire valoir leurs besoins et leurs préoccupations sur la scène nationale, régionale et internationale. Pour cette journée, observée par les Nations Unies depuis 1975, lepetitjournal.com de Varsovie trace quelques portraits de Polonaises célèbres.

Marie Curie, la plus française des Polonaises !
Marie Curie est née à Varsovie en 1867. C'est une étudiante très brillante, et ce dans toutes les matières. En 1883, elle obtient son diplôme de fin d'études secondaires avec la médaille d'or. En 1903, elle est prix Nobel de physique avec son mari Pierre Curie et Henri Becquerel, pour leurs travaux sur la réactivité. À la mort de son mari (en 1904), elle reprend sa chaire de physique générale et poursuit ses propres recherches. Ses travaux sur le polonium et le radium lui valent le prix Nobel de chimie en 1911. Elle est la seule femme à avoir reçu deux prix Nobel. Elle décède en France en 1934. Elle est honorée au Panthéon de Paris.

Hanna Gronkiewicz-Waltz, première femme maire de Varsovie
Depuis novembre 2006, Hanna Gronkiewicz-Waltz, née en 1952 à Varsovie est « présidente » de la ville de Varsovie. Elle est la première femme à occuper cette fonction dans l'histoire de la ville. Elle a été élue en remportant près de 53% des suffrages face à son adversaire du PIS (Prawo I Sprawiedliwość) Kazimierz Marcinkiewicz. Madame Gronkiewicz-Waltz est membre de la PO (Platforma Obywatelska). Elle a précédemment dirigé la Banque Centrale polonaise et a été vice-présidente de la Banque Europénne pour la reconstruction et le développement (BERD).

Krystyna Janda, du cinéma au théâtre
Actrice polonaise très populaire, née en 1952, elle joue dans plusieurs films d'Andrzej Wajda, dont le dernier “Tatarak” pour lequel le cinéaste a reçu un prix lors du festival international du film de Berlin en février 2009. Mais c'est sur les planches qu'elle s'exprime le plus souvent, dans le théatre qu'elle a créé à Varsovie (teatr polonia).
Son palmarès est considérable, elle a joué dans plus de 20 films et dans une dizaine de pièces de théatre. Elle est également écrivain et a reçu de nombreuses distinctions au cours de sa carrière.

Kayah, une personnalité à part
De Kayah, on retient l'extraordinaire voix et une personnalité peu commune et marquante. Née en 1967 à Varsovie, elle a produit de nombreux albums, le premier étant sorti en 1995. Le plus récent date de 2007. Seule ou associée à de nombreux artistes, elle chante depuis plus de 20 ans. Mais c'est en 2003 avec son album “Stereotyp”, mélangeant des rythmes house, acid jazz, soul ou drumbass, qu'elle connaît son plus grand succès.

Agnieska et Ula : les sœurs Radwanska se renvoient la balle
A l'instar des sœurs Williams, la Pologne peut compter dans le monde du tennis sur les sœurs Radwanska, Agnieszka et Urszula, qui réalisent de belles performances sur le circuit mondial.
Si Agnieska est la plus titrée, elle est actuellement 10ième au classement WTA, sa sœur cadette Ula a réalisé une excellente saison en 2007 en catégorie junior où elle a décroché 4 titres du Grand Chelem. Elle réalise en 2008 quelques belles perfomances dans les tournois, en étant souvent issue des qualifications. Les deux soeurs, entraînées par leur père, sont toutes deux droitières et pratiquent le revers à deux mains.

Irena Sendlerowa, une Juste parmi les Nations
Bien moins connue que Oskar Schindler, Irena Sendlerowa est une femme remarquable qui, par son abnégation, a sauvé du Ghetto de Varsovie 2.500 enfants juifs de la déportation et de l'extermination pendant la 2ème guerre mondiale. En 1965, Irena Sendlerowa a été honorée par le Mémorium Yad Vashem du titre de "Juste parmi les Nations". En 2003 le Président de la République polonaise, Aleksander Kwaśniewski l'a décoré de l'Ordre de l'Aigle Blanc, la plus haute distinction civile polonaise. Elle a mené une vie modeste et est décédée en mai 2008.

Lire l'article en entier paru dans lepetitjournal.com du 2 février 2007 : http://www.lepetitjournal.com/content/view/11554/1091/


Wisława Szymborska, réflexion et précision
Wisława Szymborska, poétesse, est née en 1923. Elle reste à l'ecart de la vie politique pour se consacrer à la réflexion philosophique sur les problèmes et sujets moraux contemporains.
En 1996, son œuvre a été recompensée par l'attribution du prix nobel de Littérature, décerné par l'Académie Suédoise « pour une poésie qui, avec une précision ironique, permet au contexte historique et biologique de se manifester en fragments de vérité humaine. »

NL. (www.lepetitjournal.com - Varsovie) vendredi 6 mars 2009

Voir aussi l'article paru le 9 décembre 2008 sur la discrimination Hommes-Femmes

http://www.lepetitjournal.com/content/view/34195/1091/

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale