Avec l’inflation galopante, le bar mleczny polonais toujours d’actualité

Par Valentin Jay | Publié le 29/09/2022 à 00:00 | Mis à jour le 29/09/2022 à 03:22
Photo : Un bar mleczny ul. Szkolna à Poznan (source : Darekm135)
Un bar mleczny à Poznan

Sorti en 1981, le film Miś de Stanislaw Bareja (ours ou ours en peluche en français) offre aux spectateurs une séquence mémorable dans un bar mleczny (ou bar à lait - au pluriel en polonais : bary mleczne) : la serveuse est mal élevée, la nourriture semble dégoutante, les couverts mal rincés… Au-delà de cette comédie à l’humour absurde, utilisée pour contourner la censure de l’époque, qu’en est-il du bar mleczny aujourd’hui ?

 

 

Mais d’abord, co to jest (c’est quoi) un bar mleczny ?

Le bar mleczny (à prononcer « bar mlaitchni ») n’a pas de véritable équivalent en France. On peut peut-être les rapprocher des cantines ou restaurants d’entreprises : le service est au comptoir et le client doit faire son plateau. Dans certains bary mleczne, on choisit directement le plat principal que l’on souhaite déguster. Dans d’autres, on attend que la serveuse crie notre numéro ou nom du plat après avoir passé commande.

Pour continuer le parallèle avec les services de restauration collective, le bar mleczny traine une réputation où la nourriture est de mauvaise qualité et les cantinières irrespectueuses. Pour comprendre cela et la fameuse séquence du film Mis, il faut replonger dans les origines de ce concept, que beaucoup croient inventé du temps de l’URSS.

 

L’invention des bary mleczne ne date pas de l’époque communiste

Le tout premier bar mleczny date de la fin du XIXe siècle. Il fut monté à Varsovie par un propriétaire laitier. Le nom de « bar à lait » vient donc du fait que l’ingrédient principal de la nourriture proposée est le lait. Cela colle avec la réputation de restaurant à bas prix, à l’époque où la viande était un luxe que peu de gens pouvaient se permettre de s’offrir. Les bary mleczne se développent alors progressivement un peu partout dans le pays, la crise économique des années 1930 et la Seconde Guerre mondiale poussant les populations vers ces restaurants bon marché. 

De 1944 à 1989, la Pologne est connue sous le nom de PRL (ou République populaire de Pologne). Les Soviétiques entraînent le pays vers une économie planifiée et la priorité est de proposer de la nourriture accessible à tous. Les restaurants plus luxueux sont fermés, et l’État nationalise bon nombre de bary mleczne après avoir tenté de les fermer.

Après la chute du bloc communiste et l’établissement progressif d’une économie de marché dans le pays, beaucoup de bary mleczne font faillite. Certains subsistent néanmoins et font même un retour en force après la crise économique de 2008. On observe ainsi différentes classes sociales venir profiter des pierogi et autres produits bon marché.

 

Nourriture, boissons ... : ce que l’on trouve dans un bar mleczny

On trouve généralement dans les bary mleczne un condensé de la nourriture traditionnelle polonaise : de la soupe de tomates, des pierogi (sorte de ravioles farcies de fromage ou de viande) et du bortsch (potage de betterave). La carte est plus ou moins fournie, et est habituellement affichée en grand à côté du comptoir, vous valant quelques minutes de réflexion.

Concernant les boissons, on trouvera le plus souvent du (l'emploi du masculin est volontaire) kompot, assez différent de ce que l’on peut acheter en France, quand bien même son nom viendrait du mot français compote. Le kompot polonais est une boisson composée de fruits (baies, pommes, rhubarbes, cerises...) cuits dans une très grande quantité d'eau sucrée. On pourra aussi trouver du kéfir et il faudra — comme partout en Pologne — payer sa bouteille d’eau plate si l’on souhaite se contenter d’un simple verre d’eau.

 

Le bar mleczny : un incontournable lors d’un séjour en Pologne - nos recommandations !

Aujourd’hui, on trouve donc des bary mleczne dans toutes les villes du pays, ces établissements sont de qualité assez variable.

On trouvera bien entendu beaucoup de bars à lait d’excellente qualité, mais pour le néophyte qui souhaiterait découvrir l’ambiance de cet élément incontournable de la culture polonaise, la rédaction de lepetitjournal.com/varsovie vous conseille par exemple :

- à VarsoviePrasowy, à deux pas du parc Łazienki, un endroit emblématique de la capitale polonaise. 

- Pour Cracovie, vous pouvez tester Krak-Test, qui a l’avantage d’être situé en plein centre-ville, à proximité de la colline du Ramek.

- Enfin, si vous êtes de passage dans la Triville, nous vous conseillons le Bar Turystyczny (une institution) et le Pyra bar à Gdansk ou U Senwickich à Gdynia.

 

N’hésitez pas à laisser en commentaire vos meilleures recommandations de bars Mleczny dans toute la Pologne !

photo_valentin_jay_220718

Valentin Jay

Etudiant au sein du master AlterEurope à l’Université de Lyon - formation spécialisée dans l'étude de l'Union Européenne et de son voisinage, j'ai été stagiaire à la rédaction. Je m'intéresse à l'informatique, au graphisme et à la veille internationale.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale