Vendredi 3 juillet 2020

La manifestation des entrepreneurs pose de nombreuses questions

Par Cédric Tavernier | Publié le 10/05/2020 à 20:34 | Mis à jour le 10/05/2020 à 22:47
manifestations entrepreneurs Pologne Coronavirus

Jeudi 7 et Vendredi 8 mai ont eu lieu à Varsovie des manifestations d’entrepreneurs… Forcément illégales, tout rassemblement étant interdit à cause du coronavirus. Les arrestations ont été musclées.

 

Pourquoi une manifestation ?

Le confinement en Pologne n’a duré que 5 semaines et a été plus souple qu’en France au niveau des déplacements individuels. Cependant, tout comme en France, beaucoup de lieux publics étaient fermés comme les cafés, les restaurants encore aujourd’hui et jusqu’au 4 mai une bonne partie des commerces. L’effet sur l’économie est violent. L’État a mis en place un bouclier anti-crise mais ce dernier est jugé par beaucoup comme insuffisant comme on pouvait l’entendre dans les slogans de la manifestation : "Tarcza miskę ryżu warta" – le bouclier a la valeur d’un bol de riz -. Qui plus est, beaucoup d’entrepreneurs se sont vus refuser des prêts dans le cadre du bouclier anti-crise car ils avaient des arriérés de paiement de cotisations.

 

À la gorge

Beaucoup d’entrepreneurs sont vraiment pris à la gorge. Les aides pour ceux qui y ont droit peinent à arriver. L’administration semble débordée. Ainsi beaucoup estiment que le déconfinement par étapes doit être accéléré et que tout doit rapidement rouvrir. C’était une demande très forte des manifestants.

 

Comment manifester avec le Covid-19 ?

Cette manifestation pose une question essentielle. Quid de la protestation dans la nouvelle normalité ? La 4e et dernière étape du déconfinement dont la date n’est même pas encore déterminée ne prévoit pas pour l’instant de rassemblements autorisés de plus de 50 personnes et il est prévu de garder une distanciation sociale et un port du masque tant que le virus n’aura pas été éradiqué. Et il sera éradiqué quand le virus ? Vraisemblablement pas avant 2022. Quid du droit de manifester ? Il n’existera probablement pas pendant cette période… oui mais la volonté de manifester existera bel et bien et comment nos sociétés vont vivre cette période ? À l’image de la manifestation polonaise de ces derniers jours ?

 

Pas trop de gestes barrières…

Alors, c’est clair, dans la manifestation, le port du masque était sporadique et les distanciations sociales n’étaient pas vraiment respectées. Beaucoup trouvaient que l’on avait exagéré les mesures de sécurité et de prévention avec ce virus et étaient beaucoup plus inquiétés par leur situation économique. La police ne l’a pas trop vu de cet œil.

 

Réaction musclée de la police

Sylwester Marczak, le porte-parole de la police de Varsovie, a informé que la police avait procédé à des arrestations préventives de personnes participant à la manifestation des entrepreneurs. Il n'a pas donné le nombre de personnes arrêtées. Il a cité le paragraphe 54 du Code des infractions, qui parle de la violation des règlements sur le comportement dans les lieux publics. Il stipule que "Toute personne qui enfreint les règles de comportement dans les lieux publics édictées en vertu de la loi est passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 500 PLN (110 euros)". Il a également déclaré que Paweł Tanajno, candidat à l’élection présidentielle, faisait partie des personnes arrêtées.

En effet, la manifestation a commencé le jeudi 7 mai en soirée et a été dispersée par la Police mais elle a recommencé le lendemain avec des manifestants venus des quatre coins de la Pologne et fraîchement arrivés à Varsovie. Elle a également été réprimée et dispersée.

Mariusz Mrozek, le porte-parole du quartier général de la police de Varsovie, a déclaré le samedi 9 mai que 60 personnes ont été arrêtées pour avoir participé à une manifestation illégale et 2 personnes ont été arrêtées pour agression de policiers.

Beaucoup de vidéos circulent, montrant une réaction énergique de la police.

Que va devenir dans les prochaines années un droit inscrit depuis longtemps dans les constitutions de nos pays européens : celui de manifester ?

 

cedric tavernier

Cédric Tavernier

En Pologne depuis 2003, diplôme franco-allemand en Commerce International, a dirigé des filiales de groupes français à Varsovie. Votre interlocuteur commercial pour les campagnes publicitaires en Pologne. Réalise des traductions polonais/français.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

ROGER ZDZISLAW KNADE lun 11/05/2020 - 08:31

Comme en France décembre 2019 à Paris, David Dufresne : https://www.huffingtonpost.fr/entry/cette-video-montrant-des-policiers-frapper-un-manifestant-indigne-lopposition_fr_5dea33c9e4b0d50f32b1df3f et : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/video-d-un-manifestant-frappe-par-un-policier-une-enquete-judiciaire-ouverte-20200119 et https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/01/30/comment-les-violences-policieres-sont-devenues-le-principal-ciment-des-gilets-jaunes_5416781_4355770.html et...

Répondre