Samedi 15 août 2020

CITADELLE DE VARSOVIE - Entre histoire et flânerie

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 01/07/2015 à 22:00 | Mis à jour le 01/07/2015 à 09:27

 Comme chacun sait, Varsovie regorge d'espaces verts et il n'est pas de meilleur moment qu'en cette saison de l'année pour entreprendre de longues promenades à pieds et s'immerger dans la végétation varsovienne. Telle était l'initiative de Varsovie Accueil vendredi dernier qui nous invitait à découvrir au nord de la ville la citadelle et ses alentours ainsi qu'une partie de ?oliborz. Un itinéraire peu connu, loin des sempiternels parcours touristiques, entre flânerie et cours d'histoire. Alors munissez-vous d'un plan de la ville, de bonnes chaussures et laissez-vous guider !

La Citadelle de Varsovie 

Si la raison d'être d'une citadelle est de se protéger des ennemis venus d'ailleurs, celle de Varsovie a de particulier qu'elle fut construite par un ennemi venu d'ailleurs pour protéger la ville de ses propres habitants? En clair, elle fut bâtie par le tsar Nicolas Ier entre 1832 et 1836 après l'échec de l'insurrection de novembre 1830, pour maintenir l'ordre dans la ville et servir de prison et de centre d'exécution pour les patriotes polonais.

Située au nord de la ville, Entre Stary ?oliborz, le pont Gda?ski et la Wis?ostrada, sur 36 ha, la citadelle de Varsovie est l'un des plus imposants complexes d'architecture militaire du pays. La bâtisse se compose de trois bastions et de deux demi-bastions. Plusieurs portes mènent à l'intérieur: la Porte d'Alexandre, appelée aussi la Porte de la Nouvelle Ville, la Porte de ?oliborz et la Porte d'Ivan, appelée aussi la Porte des Exécutions. Pour sa construction, à laquelle travaillèrent quelque 2.000 ouvriers russes, on rasa une partie de la ville, détruisant maisons et palais et expropriant des milliers d'habitants. Le financement fut infligé par Nicolas I aux habitants de Varsovie : le coût total fut évalué à 11 million de roubles (environ 8,5 tonnes d'or pur ou 128 millions d'euros), ce qui laissa la ville totalement exsangue. 

555 canons, dont les obus avaient une portée de 1,5 kilomètres et pouvaient donc atteindre la Vieille et la Nouvelle Ville, furent installés sur le terrain de la forteresse. Mais la Citadelle servit surtout de dépôt d'armes et de munitions. Elle n'eut finalement pas à jouer de rôle défensif, sa force dissuasive ayant suffi. Il faut en effet l'imaginer trônant en surplomb de la ville dans un environnement sans arbres ni maisons...

Après le recouvrement de l'indépendance de la Pologne en 1918, la forteresse fut reprise par l'Armée Polonaise. Lors de l'élargissement du quartier ?oliborz, une partie des vieux forts ceignant l'ensemble furent détruits. Aujourd'hui, certains  des bâtiments ont été intégrés dans un parc, d'autres demeurent occupés par l'armée, mais le Xe pavillon où l'on détenait des prisonniers politiques tels que Romuald Traugut, Józef Pi?sudski et Roman Dmowski abrite le musée des martyrs pour la liberté et l'indépendance de la Pologne, ouvert au public. En contrebas du pavillon et de la Porte des Exécutions, se trouve le cimetière des détenus de la Citadelle (137 tombes symboliques). C'est là que prirent place à l'époque de nombreuses mises à mort, jusque dans les années 1920. Si le pavillon X se visite, il faudra néanmoins patienter jusqu'en 2020 pour pouvoir s'aventurer ailleurs dans la citadelle.  

Flâner aux alentours?

Mais en attendant cette échéance, voici la visite qui vous permettra d'appréhender cette gigantesque bâtisse tout en découvrant les parcs environnants.

-       Le parc Romualda Traugutta

Commencer par le parc Romualda Trauguttaen entrant à l'angle des rues Sanguszki et Zakroczymska. Vous passerez devant le monument qui célèbre le leader le plus connu de l'insurrection de janvier 1863 qui a donné son nom au parc. C'est à cet endroit qu'il fut pendu avec quatre autres insurgés, membres du gouvernement national.

-       Le fort Legionow

Continuez  jusqu'aux restes d'un des six forts d'enceinte de la citadelle. Son rôle était de surveiller la Nouvelle Ville. Vous pourrez y apercevoir les couloirs souterrains qui reliaient le fort à la citadelle.

-       Sculpture de la Maternité

Continuez à traverser le parc, en direction de la rue Wenedow, et arrêtez-vous devant  la sculpture de La Maternité, qui représente une mère embrassant son fils après l'avoir sauvé des eaux.  Les plus observateurs remarqueront l'étrange similitude de style entre cette sculpture de 1902 et celle de Chopin au parc Lazienki. Et pour cause, elles sont du même artiste : Waclaw Szymanowski (1859-1930).

-       La source de Stanislaw August

Dirigez-vous vers la rue Zakroczymska. Vous tomberez sur une source de style néogothique, construite en au XIXe siècle. La première construction date cependant de 1770, sous le roi Stanislas Auguste, mais elle fut détruite par les Russes comme tout ce qui entourait la citadelle. Une légende fait cependant mention deson existence dès le XVe siècle. Elle raconte que le prince de Mazovie, chasseur, aurait rencontré un cerf aux cornes d'or. Voulant le tuer, il s'épuise et finit par s'égarer dans la forêt. Le cerf lui propose alors de lui montrer son chemin en échange de sa vie sauve et de lui donner à boire en lui indiquant la source. Rentré sain et sauf chez lui, le prince interdit dès lors la chasse aux cerfs aux cornes d'or.

-       Porte de la Nouvelle Ville

Descendez par la rue Krajewskiego en direction de la Vistule et prenez la rue Jezoranskiego sur votre gauche. Vous pourrez visualiser une partie de la citadelle et la porte de la Nouvelle Ville. 

-       Porte des Exécutions / Pavillon X

Reprenez la rue Krajewskiego qui vous permet de longer les murs de la citadelle. Tournez à gauche, et continuez le long de la Vistule (Wybrzeze Gdynskie) jusqu'à la porte des Exécutions et le Pavillon X.

-       Parc Fosa (anciennement Park Hibnera)

Continuez le long de la Vistule et arrêtez-vous dans ce parc fleuri où des élans viennent parfois du parc de Campinos pour finir leur course à la citadelle.

-       ?oliborz, rue Mierolawskiego et le parc Stefana Zeromskiego

Continuez par la paisible rue Mierolawskiego (en direction de la rue Czarnieckiego), à ?oliborz. C'est l'ancien quartier des officiers, et vous pourrez admirer sur le trottoir de droite quelques belles villas des années 1920-1930. Prenez sur votre droite la rue Czarnieckiego et allez jusqu'au bout. Vous y trouverez un centre culturel à l'intérieur duquel se trouve un bar restaurant, et l'entrée du Zeromskiego. Traversez-le jusqu'à la place Wilsona, lieu où votre visite prendra fin.

Pour revenir à votre point de départ (entrée du parc Traugutta), prenez le bus n° 116 et arrêtez-vous à la station Muranowska.

Merci à Varsovie Accueil pour la visite et à notre guide Malgorzata Chmielowska-Magnier !

Guide Malgorzata Chmielowska-Magnier
Téléphone : (+48)798 776 889

Musée du Pavillon X de la citadelle de Varsovie.
ul. Skaza?ców 25
Fermé jusqu'en octobre 2015
Tel : +48 (0) 22 839 12 68

Laura Giarratana (lepetitjournal.com/Varsovie) - Jeudi 2 juillet 2015

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
 
Suivez-nous sur Facebook

 

 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Varsovie ?

MUSIQUE

Julia Nowikowska : « Je vis pour ressentir les émotions de la scène »

Julia Nowikowska est une jeune chanteuse franco-polonaise qui aime la chanson française et que vous avez peut-être déjà écoutée dans des événements francophones en Pologne

Sur le même sujet