Samedi 22 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le patrimoine de la ville de Valencia vandalisé. "Respect València !"

Par Lepetitjournal Valence | Publié le 16/01/2020 à 18:00 | Mis à jour le 17/01/2020 à 09:25
Photo : ©AntonioMarínSegovia
Alquería de Falcó - Valencia - Patrimonio Cultural Valenciano en peligro

Les panneaux publicitaires des rues de Valence sont couverts depuis mardi matin, des images de la campagne “Respecta València“ lancée par la Mairie de Valence, par le biais du Département du patrimoine culturel et des ressources. Cette campagne vise à sensibiliser le public sur la nécessité de protéger le patrimoine historique et artistique de la ville et est relayée largement sur les réseaux sociaux municipaux et sur la chaîne EMT.

Depuis 2016, 100.000 euros ont été dépensés par la ville afin de réparer les actes de vandalisme. Sous le slogan "És pel teu bé", c’est pour ton bien, la campagne fait appel à la responsabilité du quartier.

 

Un logo qui en dit long

Comme l'explique le responsable de la campagne, Juan Salvador, un logo a été conçu avec l'image de la lettre V de Valence, en forme de cœur, “en référence au sentiment d'estime de soi que nous entendons renforcer dans la citoyenneté“. Apparaît également un R, pour une double allusion : d'une part la notion de respect, idée majeure de la campagne ; et d’autre part, le concept de “marque déposée“ afin de renforcer l’idée d’équité comme élément unique et original.

A travers cette image, la campagne lance quatre messages de base
"C'est votre histoire, c'est votre culture, c'est votre identité, c'est votre héritage."

Logo Respecta València

 

100.000 euros dépensés pour réparer 

La conseillère Glòria Tello a déploré les “agressions constantes contre le patrimoine historique commun dont souffre la ville“ et a souligné les “nombreux efforts et ressources financières qui doivent être consacrés à la réparation des dommages causés par le vandalisme, tels que le nettoyage des graffitis ou restauration de sculptures et d'œuvres d'art“. Depuis 2016, 400.000 euros ont en effet été consacrés à la récupération du patrimoine, dont environ 100.000 euros correspondent à des réparations pures d'actes de vandalisme. Le nettoyage des graffitis et autres types d’inscriptions, coûte en moyenne 10.000 euros par an.

 

Des sanctions dissuasives

Pour lutter contre les actes de vandalisme, il existe deux types d'action : d'une part, une sanction punitive, qui établit des amendes et des sanctions, allant, dans certains cas (fonction de l'importance du bien concerné), jusqu’à la responsabilité pénale. Le Département de la culture et de la police locale travaille en coordination étroite et transfèrent immédiatement les dossiers au parquet.

D’autre part, existe la ligne de sensibilisation, qui se caractérise par la campagne globale “Respecta València“, soutenue par des actions dans les écoles et les centres éducatifs, la réalisation d'ateliers, de concours de photographie et de vidéo, de visites guidées de la ville et de ses atouts culturels et artistiques.

 

La protection des biens d’intérêt culturel pendant les Fallas 

Interrogé par des journalistes, la conseillère à la culture, Glòria Tello, a déclaré que lors des festivités des Fallas de cette année, il est prévu de clôturer tout le périmètre de La Lonja (en application de la loi sur le patrimoine, qui établit un isolement de 8 mètres frontale et 4 latérales). De plus, la conseillère a confirmé que, en coordination avec le Département de la protection des citoyens et de la culture festive, la surveillance policière serait intensifiée et l'espace dédiée aux fêtes, limitée, lorsque proche de biens d’intérêt culturel.

 

“Respecta València“ !

 

 

Suivez nous sur
Sorties, week-end en famille, expositions, bon plans sur Valence chaque jour :
L'EXPAT GUIDE
logofbvalence

Lepetitjournal Valence

Site d'information, premier média des Français, francophones et francophiles à l'étranger, lepetitjournal.com/valence, c'est VOTRE site !
0 Commentaire (s)Réagir

Fallas 2020

FALLAS 2020

FALLAS – Comprendre les fêtes les plus populaires de Valencia

Moins connues que la Tomatina de Buñol ou que la Sanfermin de Pampelune, plus débridées que la Semana Santa, les Fallas sont à Valencia ce que le Carnaval est à Rio : des festivités grandioses qui ...