Lundi 21 janvier 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Etre un touriste chez soi

Par Shirley SAVY-PUIG | Publié le 06/01/2019 à 23:06 | Mis à jour le 07/01/2019 à 12:06
Photo : ©sbtlneet
Etre touriste chez soi, à Valencia

Elle est belle, elle est neuve ... et nous espérons tous qu'elle sera bonne !  La nouvelle année 2019 est entrée dans nos vies mardi dernier entre une bûche au beurre et une galette (à la frangipane ou briochée, ça je vous laisse trancher !).

J'imagine que tout comme moi vous avez fait votre liste de bonnes résolutions : un peu plus de sport, un peu moins d'excès... On les connaît tous ces bonnes résolutions, on doit tous avoir sensiblement les mêmes.

J'en ai une intéressante à vous proposer : redevenir un touriste chez soi !
Et là vous allez me dire que j'ai bien trop abusé du cava valencien ces quinze derniers jours, que c'est antinomique puisque par définition un touriste est une personne qui voyage, donc qui sort de son lieu de vie quotidien. 
Mais un touriste c'est aussi celui qui arrive avec des yeux tous neufs, qui regarde une ville, une région sous un autre aspect et qui s'émerveille du quotidien. Dans la rue, on le remarque d'ailleurs très souvent à son allure tranquille voire plutôt lente qui se distingue des autochtones toujours plus pressés que lui.

Quand on est expatrié (ou immigré, peu importe le terme, je vous laisse là aussi trancher), notre arrivée dans un nouveau pays ou dans une nouvelle région nous met invariablement dans la peau d'un touriste et l'on s'étonne et s'émerveille de mille petites choses que l'on découvre. Cependant, mois après mois, années après années, force est de constater que cette petite flamme qui brillait dans nos yeux s'affaiblit au gré des rendez-vous professionnels, des gestions d'agenda ou des trous dans notre porte-monnaie, soyons honnêtes. A l'inverse, nous redevenons des touristes lorsque nous rentrons dans nos régions de coeur et l'on en viendrait presque à dégainer nos appareils photos pour immortaliser les étals du fromager sur les marchés ! Bon ok, je l'ai déjà fait.

Être touriste, c'est un état d'esprit : c'est prendre le temps de regarder ce qui nous entoure, c'est savourer chaque jour qui passe sans savoir si l'on reviendra par la suite. C'est respirer, humer, s'imprégner de la ville, de la vie tout simplement. C'est agir dans le moment présent puisqu'il n'y a que le maintenant qui compte. 

Aussi, pour 2019 je vous souhaite de redevenir des touristes de votre ville, des touristes chez vous, que vous soyez à Valencia, Madrid ou Tenerife. Je vous souhaite de vous émerveiller sur les marchés de Paris, Bruxelles ou Meudon-la-Forêt. Je vous souhaite de gravir les escaliers du Micalet, de la Tour Eiffel ou du Beffroi d'Arras. Je vous souhaite de redécouvrir des musées oubliés et non pas seulement de fréquenter les grandes expositions à la mode. Je vous souhaite de prendre les bus à impériale qui parcourent presque toutes les grandes villes ou tout simplement d'emprunter de nouvelles routes, de nouveaux ponts. Car il est bien connu que les ponts rapprochent les Hommes. 

Nous vous recommandons

Shirley Photo Pro

Shirley SAVY-PUIG

Responsable d'édition - Parisienne de naissance mais Valencienne d'adoption depuis sa plus tendre enfance, cette touche-à-tout aime mettre en lumière la culture espagnole et les personnalités francophones de talent.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Valence ?

J'AI TESTÉ POUR VOUS

J’ai testé pour vous : Fallera por un día (1ère partie)

Fallera por un día, c’est une nouvelle entreprise qui s’est lancée en plein cœur du centre historique de Valencia. Comme son nom l’indique, vous pourrez revêtir les costumes traditionnels des Falleros