Mercredi 17 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Lycée français de Valence, quels atouts ?

Par Shirley SAVY-PUIG | Publié le 20/11/2018 à 12:00 | Mis à jour le 03/06/2019 à 15:53
Photo : Une classe de moyenne section du Lycée français de Valencia
lycée français valence

A l’occasion des portes ouvertes du Lycée français de Valence qui auront lieu ce samedi 24 novembre, trois mamans d’enfants scolarisés dans l’établissement de Paterna témoignent de leur choix de scolarité.

La scolarisation des enfants, qu’ils soient expatriés ou locaux, est une question primordiale et récurrente pour de nombreuses familles. Quel système choisir, quelle langue privilégier, quelles valeurs transmettre ? Le système français, qui jouit d’une excellente réputation à travers le monde, est représenté à Valence par son établissement situé à Paterna. Très souvent plébiscité par les familles francophones, qu’elles soient binationales ou expatriées, mais également par les familles valenciennes qui représentent près de 80% des inscriptions, le Lycée français de Valence voit le nombre de demandes d’inscription augmenter chaque année.

Nous avons voulu en savoir plus en interrogeant trois mamans d’enfants scolarisés dans l’établissement pour comprendre ce qu’elles y apprécient.

Yolanda : « Ma mère étant française, je voulais que ma fille poursuive avec la culture française. »

Yolanda est une ancienne élève du Lycée français de Valence. Elle a souhaité que sa fille Sofía, actuellement en CP, suive son parcours en la scolarisant également dans cet établissement. La raison principale, le bilinguisme : « Ma mère étant française, je voulais que ma fille poursuive avec la culture française. » Mais la méthode pédagogique française, très didactique selon elle, était un autre argument.  « Quand j’étais élève du lycée, j’appréciais cette méthode française parce que justement nous apprenions l’argumentation. Ce n’est pas seulement de la mémorisation. Savoir argumenter, savoir réfléchir, c’est essentiel et cela apprend aux élèves, à nos enfants à être plus flexibles » explique-t-elle.

Enseignante dans un lycée professionnel espagnol, elle avoue appliquer dans ses propres cours les méthodes pédagogiques qu’elle avait appris dans le système scolaire français : « J’essaie toujours d’innover en classe, de faire des projets différents, de travailler surtout la méthode plutôt que la mémoire. »

Elena : « Nous voulions transmettre le respect, la tolérance, la générosité »

Maman de Julieta, qui est en petite section, Elena et son compagnon se sont interrogés l’année dernière sur le système scolaire qu’ils souhaitaient offrir à leurs enfants. « Nous avons demandé à notre entourage où étaient scolarisés leurs enfants et nous avons analysé  l’éducation mais aussi les valeurs qu’ils leur avaient transmises. Mon compagnon étant un ancien élève du Lycée français, beaucoup de nos amis sont des anciens camarades de classe de cette époque. Nous nous sommes rendus compte qu’ils avaient tous conservé les principes du Lycée français comme le respect, la tolérance, la générosité. Des valeurs que nous voulions nous aussi transmettre et qui sont très ancrées. »

Le cadre multiculturel de l’établissement fût également un élément déterminant tout comme le fait d’apprendre une langue et une culture différente dès la maternelle pour leur fille qui était jusqu’à présent dans une crèche espagnole de Rocafort.

Yasna : « Je suis surtout très contente parce que c’est une école laïque. »

Yasna est française mais vit à Valence depuis son adolescence. C’est en cinquième qu’elle est entrée au Lycée français de Valence et c’est tout naturellement qu’elle a choisi d’y scolariser sa fille Daniela qui est en grande section de maternelle. « Nous sommes tous français dans la famille et je ne voulais absolument pas que ma fille perde sa langue maternelle. Même si à la maison nous essayons de parler en français, cela reste souvent difficile et je souhaitais qu’elle ait une bonne base pour un français à la fois parlé et écrit » explique-t-elle.

Mais un autre élément fût primordial, la laïcité : « Etant une ancienne élève moi-même, je sais comment fonctionne le lycée. Je suis surtout très contente parce que c’est une école laïque. Je n’ai rien contre la religion mais je préfère que ma fille choisisse elle-même quand elle sera plus grande. »

 

Transmission de la culture et de la langue françaises, laïcité, fortes valeurs ancrées comme le respect et la tolérance, autant d’atouts qui font du Lycée français de Valence un des établissements les plus prisés de la province valencienne et qui fait face, chaque année, à des demandes d’inscriptions de plus en plus importantes.

Alors afin de vous faire votre propre avis, n’hésitez pas à participer aux portes ouvertes du samedi 24 novembre.

Shirley Photo Pro

Shirley SAVY-PUIG

Responsable d'édition - Parisienne de naissance mais Valencienne d'adoption depuis sa plus tendre enfance, cette touche-à-tout aime mettre en lumière la culture espagnole et les personnalités francophones de talent.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Valence

FORMALITÉS

S'installer à Valence : le méchant NIE

Le NIE ou numéro d’identification des étrangers est un numéro personnel unique et exclusif que la Direction Générale de la Police assigne aux étrangers. Ce numéro devra figurer sur tous les doc...