Mercredi 30 septembre 2020

COVID-19: plus de 50% de cas en Espagne ne présentent pas de symptômes

Par Paul Pierroux-Taranto | Publié le 23/07/2020 à 01:20 | Mis à jour le 23/07/2020 à 10:37
covid-espagne

Dans un contexte de montée des cas de contamination au COVID-19 et face aux nouveaux foyers épidémiques en Espagne, un rapport de l'Institut de santé Carlos III attire toute notre attention. Ce rapport officiel analyse un échantillon de 25628 cas de COVID-19 identifiés dans le pays entre le 10 mai et le 17 juillet 2020, périodes incluant les dates d'apparition des symptômes et les dates de diagnostic. Les données mettent en lumière une information inquiétante.

 

Il ressort qu'une part considérable de personnes atteintes par le virus ne présentent pas de symptômes. Ainsi, sur l’ensemble du territoire espagnol, la part des asymptomatiques est de 55,1%. Dans la Communauté valencienne, on recense 53,7% de personnes asymptomatiques. Celles-ci représentent 49,6% des cas dans la Communauté de Madrid, 52,2% en Catalogne et 59,6% en Andalousie.

Si une personne n’est pas diagnostiquée à temps, elle peut donc être sans le savoir un réel facteur de risque pour son entourage. Ces pourcentages montrent, s’il était encore besoin, la nécessité de respecter les règles d'hygiène et de distanciation sociale.

cas
Graphique : Pourcentage de cas suivant la présence de symptômes par communautés autonomes, ISCIII

 

De plus, il apparaît que les malades, pour la moitié d’entre eux, n’ont pas été en contact avéré avec un cas confirmé de coronavirus.

La zone d'exposition la plus fréquente est l'environnement domestique (25%).

À l'échelle nationale, l'incidence du COVID-19 a augmenté d’une manière exponentielle. On constate une hausse des nouveaux cas de 27% entre la semaine du 22-28 juin et la semaine du 29 juin-5 juillet et une augmentation encore plus notable de 61% depuis la semaine du 6-12 juillet. Les nouveaux cas concernent toutes les tranches d'âge (à l'exception des moins de 15 ans et des plus de 80 ans).

La catégorie des 15 à 59 ans est la plus exposée au COVID-19 et représente 66% des cas de la période considérée.

Plus de la moitié des cas de coronavirus (55%) sont des femmes. L'âge médian est de 44 ans : 46 ans pour les femmes et 43 ans pour les hommes.

On compte 11% de cas parmi le personnel de santé ou socio-sanitaire. Ce pourcentage est significativement plus élevé chez les femmes que chez les hommes (15% contre 5%). Ainsi, 77% du personnel de santé atteint du COVID-19 depuis le 11 mai sont des femmes.

 

serge-helholc
Portons le masque ! / Serge Helholc

 

Suivez-nous sur FacebookInstagram et Twitter !

 

Source : Situación de COVID-19 en España. Casos diagnosticados a partir 10 de mayo, Instituto de salud Carlos III

 

Paul Pierroux-Taranto

Paul Pierroux-Taranto

C'est enthousiaste et motivé que ce jeune Français, Valencien de coeur et d'origine, qui a travaillé dans le domaine de l'écriture et de la communication à Paris, rejoint lepetitjournal.com/valence en tant que rédacteur en chef.
6 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Jon jeu 23/07/2020 - 11:38

La duplicité des médias est géniale. On a 50% et plus d’asymptomatiques, ce qui est génial car ce sont des gens qui ne décéderont pas ou qui n’encombreront pas les hôpitaux. On devrait s’en réjouir et cela montre que le virus n’est aussi dangereux que cela. Mais non, on nous dit « c’est inquiétant » pourquoi ? Parce qu’ils pourraient transmettre le virus. Problème de taille non traité ici, les asymptomatiques ont une charge virale très faible, et donc sont moins contagieux. 2ème bonne nouvelle.

Répondre
Commentaire avatar

Annakarenine ven 24/07/2020 - 12:25

Suis d'accord !

Répondre
Commentaire avatar

Jy ven 24/07/2020 - 09:36

Donc avec 50% de personnes asymptomatiques testées une immunité naturelle se met en place sans avoir besoin d'un vaccin fait très rapidement pas forcément efficaces voir même délétère pour l'organisme. On nous dit le vaccin est nécessaire car l'immunité ne serai pas définitive alors pourquoi un vaccin faudra t il le renouveler tous les 3 ou 6 mois ou tous les ans comme la grippe qui pourrait diminuer de plus de 70% juste avec les mêmes campagnes de gestes barrière jamais évoqués avant.

Répondre
Commentaire avatar

Laura jeu 23/07/2020 - 09:01

Portons le masque ! Merci pour ces précisions importantes !

Répondre
Commentaire avatar

tabarly dim 09/08/2020 - 22:30

Si le port permanent en tous lieux de ce masque de type simple ,inutile car il est clairement mentionné dans ses prescriptions qu'il ne protége pas du virus, serait vraiment efficace , il n'y aurait pas autant de cas... La mascarade et la tyrannie de la peur ont assez duré !

Répondre
Voir plus de réactions

Actualités

TOURISME

Bon de réduction de 70% sur les voyages dans la Comunitat

Le président de la Generalitat a annoncé le lancement à la mi-octobre d'un bon de voyage mis à la disposition des habitants de la Communauté valencienne qui souhaiteraient partir en vacances.

Communauté

INTERVIEW

S.CAZEBONNE - "Une rentrée plus satisfaisante et apaisée qu’imaginée"

La députée de la 5e circonscription des Français de l’étranger, Samantha Cazebonne, aborde avec nous la situation des établissements français à l’étranger, la transition verte et le respect animal.

Que faire à Valence ?

TOURISME

L'île de Tabarca

À 22 km de la ville d’Alicante se trouve un petit paradis sur mer : l’Ile de Tabarca. Véritable attraction touristique, l'île de Tabarca accueille chaque année pas moins de 230 000 visiteurs.