Jeudi 15 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Lycée français : rencontre avec une troupe de théâtre « En colère »

Par Shirley SAVY-PUIG | Publié le 19/04/2018 à 23:19 | Mis à jour le 20/04/2018 à 16:31
Photo : De gauche à droite, Arthur, Anissa, Clara, Johann et Anne-Sophie au second rang et Catalina, Victoria, Mia, Marc et Camille au premier rang forment la troupe Tumbaï du LFV
la troupe de la piece en colere

Les trois coups résonnent. Le rideau s’ouvre. Lumière. Ils sont 9, ont entre 15 et 18 ans, sont élèves au Lycée français de Valence et animés par une même passion : le théâtre. Rencontre hors-scène avec Anissa, Anne-Sophie, Arthur, Camille, Catalina, Clara, Marc, Mia et Victoria, ces apprentis comédiens qui donneront une représentation de leur pièce « En colère » les 3 et 11 mai prochains.  

« Dans un avenir proche, le France a rétabli la peine de mort. 9 jurés débattent du cas d’un jeune homme accusé de parricide. A la fin du débat, ils doivent se décider : coupable ou non coupable ? » Telle est l’exposition de la pièce "En colère" présentée par la troupe Tumbaï théâtre constituée par les élèves du Lycée français de Valence. Un spectacle qu’ils avaient dévoilé le 21 février dernier au sein de leur établissement à l’occasion de la finale Espagne des Ambassadeurs en Herbe.

la troupe de la piece sur scene
La troupe lors de la représentation de la pièce "En colère" le 21 février dernier.

 

Acte I : De l’improvisation à la représentation

L’histoire de la troupe de théâtre du Lycée français débute il y deux ans par l’organisation d’un atelier d’improvisation avec Morganne Leberre, professeur de français au Lycée qui enseignait également le théâtre. L’objectif à cette époque n’est pas la création d’un spectacle mais de permettre à ces élèves d’appréhender la scène et le dialogue avec les autres comédiens. A la fin de l’année 2017 pourtant, ils se produiront dans un spectacle reconstituant l’histoire du théâtre à l’occasion de l’inauguration de la salle polyvalente de leur établissement.

Anissa et Camille en 2017 lors de l'inauguration de la salle polyvalente du Lycée
Anissa et Camille en mai 2017 lors de l'inauguration de la salle polyvalente du Lycée

 

Une expérience qui semble avoir porté ses fruits puisque dès la rentrée suivante, ils décident de continuer cette aventure théâtrale. C’est alors qu’un nouveau personnage entre en scène : Johann Trumel, un jeune professeur de français qui intègre cette troupe en tant qu’encadrant. « Je souhaitais adapter un roman en pièce de théâtre comme l’avait fait Julien Gosselin à Avignon avec les Particules Elémentaires Michel Houellebecq. Au début, j’avais pensé à l’Etranger d’Albert Camus, mais finalement, Camille a proposé d’adapté 12 hommes en colère » explique Johann Trumel. « Finalement, je me suis inspiré de la mise en scène de Gosselin : le public est prisonnier du même espace que les acteurs, lesquels ne peuvent jamais se réfugier en coulisse. »

Acte II : Un projet construit collaborativement

Le thème est ainsi choisi : ce sera un huis clos haletant et tendu entre les neuf jurés d’un procès dans une France de 2026 où la peine de mort a été rétablie. Une pièce basée sur le film de Sydney Lumet, Douze hommes en colère (12 Angry Men) de 1957, déjà adapté de l’œuvre de Reginald Rose de 1953. Cependant, à la différence du film qui se passe aux Etats-Unis, la volonté de tous était de faire un spectacle engagé qui fasse écho à la montée des populismes en Europe et en s'attaquant au sujet de la peine de mort. Pour les élèves comme pour Johann Trumel, cette dimension était très importante. Un projet ambitieux puisque la première échéance imposée était le mercredi 21 février 2018 à l’occasion de la finale Espagne des Ambassadeurs en Herbe.

Mais toute l’équipe s’est mobilisée et a travaillé d’arrache-pied pour proposer à l’assistance présente ce jour-là, une représentation de qualité très apprécié où les spectateurs se sont accordés pour dire que la tension était un personnage à part entière. Chaque membre de la troupe Tumbaï a ainsi participé à sa manière à la création de cette pièce, de la mise en scène aux décors, en passant par les costumes. Un travail collaboratif mené dans une ambiance studieuse mais détendue comme nous l’a confié Catalina.

Les élèves de la troupe pendant le spectacle "colère"

Acte III : Quand l’amitié transcende la passion

Bien plus qu’un loisir, le théâtre est devenu une manière de vivre mais surtout la base d’une profonde amitié entre tous les membres de cette troupe selon Anissa : « Je trouve cela génial de nous retrouver en-dehors des cours et partager une complicité. C’est fou ! » D’âges et de filières différentes, ils n’auraient peut-être pas eu l’occasion de se côtoyer sans le théâtre pour point commun. Ce théâtre qui a également permis à certains d’entre eux de se sentir plus à l’aise à l’oral comme Clara qui nous révèle qu’elle se sent plus confiante lorsqu’elle doit parler en public.

Cette passion permet également à plusieurs d’entre eux d’envisager une carrière artistique. C’est le cas d’Anne-Sophie qui souhaiterait intégrer la spécialité Art du spectacle à Lyon en parallèle d’une formation au Conservatoire d’art dramatique de la ville. Victoria quant à elle, aimerait faire une carrière dans la direction de cinémas et de théâtres et s’est d’ores et déjà inscrite dans une école londonienne. Clara par ailleurs, envisage un métier en rapport avec la scénographie.

La troupe de "En Colère"
Catalina, Marc, Mia, Victoria, Johann, Anne-Sophie et Camille (debouts) et Clara, Arthur et Anissa (devant, assis) forment la troupe Tumbaï du Lycée français de Valence

 

Sur les neuf membres qui compose la troupe Tumbaï théâtre à l'heure actuelle, six vont quitter le Lycée français après les épreuves du baccalauréat au mois de juin prochain. C’est pourquoi ils espèrent que les deux prochaines représentations de la pièce « En colère » donneront des idées à leurs camarades afin qu’une nouvelle génération de comédiens prenne leur relève l'an prochain.

 

Epilogue

Retrouvez la troupe Tumbaï Théâtre du Lycée français dans leur pièce « En colère » d'une durée de 1h15 :

  • le 3 mai à 18h30 dans la salle polyvalente du Lycée français (Carrer Orenga, 20, 46980 Paterna) - Entrée libre
  • le 11 mai à 20h à l’Institut Français de Valence (Carrer del Moro Zeid, 6, 46001 València) - Réservation obligatoire - Entrée sur contribution libre au profit de l'association "La Bienfaisance"
Shirley Photo Pro

Shirley SAVY-PUIG

Responsable d'édition - Parisienne de naissance mais Valencienne d'adoption depuis sa plus tendre enfance, cette touche-à-tout aime mettre en lumière la culture espagnole et les personnalités francophones de talent.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Ici et maintenant lun 25/06/2018 - 14:10

Bravos à Arthur et sa troupe 👌👏👏👏👏👏

Répondre