TEST: 2297

La Communauté valencienne prolonge son pass sanitaire jusqu’au 28 février 

Par Lepetitjournal Valence | Publié le 28/01/2022 à 19:45 | Mis à jour le 28/01/2022 à 19:46
Photo : GVA
Un homme en train de parler à un pupitre et une femme qui l'écoute

Le Tribunal Supérieur de Justice de Valence a autorisé la prolongation du passeport Covid dans la Communauté valencienne jusqu’au 28 février prochain conformément à la demande de la Generalitat. Selon le Tribunal, cette prolongation s’impose face à la propagation du variant omicron et le risque de saturation du système sanitaire dans la région.
 

Une prolongation du passeport Covid pour lutter contre la propagation du virus 

Ce jeudi 27 janvier, au cours d’une réunion sur les actions à prendre pour contrer le virus, le président de la Generalitat Ximo Puig a exprimé son souhait de maintenir les mesures actuelles contre la pandémie. Sa volonté a été prise en compte par le Tribunal Supérieur de Justice de Valence, malgré la demande du ministère public de limiter la prolongation du passeport Covid au 12 février. Il sera donc nécessaire de présenter ce document jusqu’au 28 février pour accéder à l'intérieur des restaurants, des bars, des salles de sport et autres lieux de la Communauté valencienne.

Ximo Puig a justifié cette décision en affirmant que cette mesure est indispensable pour protéger la population. Elle permet, selon lui, d’inciter les citoyens à se faire vacciner et nous rappelle que la pandémie n’est pas terminée et que la prudence est toujours de mise. Le président a ajouté que le passeport Covid n’est pas “une solution définitive” mais bien “un instrument supplémentaire” pour lutter contre la propagation du virus, et que cette mesure se veut temporaire. 

 

Un rappel de la situation sanitaire dans la région valencienne

Ximo Puig a également affirmé que la Communauté valencienne entrait dans une “nouvelle phase” de la pandémie. Le nombre de cas augmente en effet de manière importante et la région est sous pression depuis mi-décembre, mais les cas graves et les patients hospitalisés sont de moins en moins nombreux. La conseillère à la santé Ana Barceló a appuyé cette déclaration en affirmant que l’infection est de moins en moins rapide, amenant l’espoir d’une baisse du nombre de cas positifs bientôt. Elle a rappelé cependant que la possibilité de développer une forme grave est bien plus grande pour les personnes qui ne sont pas vaccinées, puisqu’à partir de 30 ans, le risque de décès liés au Covid est six fois plus élevé pour un non-vacciné.

Enfin, le président a affirmé que le nouveau variant émanant d’Omicron n’a pas encore été détecté dans la région, mais que deux nouveaux centres de vaccination vont être créés pour continuer à lutter contre le virus et ses variants. 

La bataille contre le Covid n’est donc pas encore gagnée par la Communauté valencienne, même si la fin de cette pandémie semble chaque jour un peu plus proche.

 

logofbvalence

Lepetitjournal Valence

Site d'information, premier média des Français, francophones et francophiles à l'étranger, lepetitjournal.com/valence, c'est VOTRE site !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale