Samedi 18 août 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Où manger une bonne paella à Valencia ?

Par Syrielle Mejias | Publié le 22/03/2018 à 22:00 | Mis à jour le 22/03/2018 à 21:57
Photo : La paella valenciana del Racó de la paella
Une magnifique paella valenciana

Dans la région valencienne, berceau de la paella, il n’est pas un restaurant qui ne mitonne sa propre version de cet incontournable de la cuisine espagnole. Mais où manger une bonne paella à Valencia ? Pas de panique, Lepetitjournal Valence a mené l’enquête et vous propose cinq adresses pour la déguster !

 


Quelques conseils pour trouver un bon restaurant pour manger une paella digne de ce nom

  • Ne pas se ruer sur le premier restaurant du centre-ville qui expose une paella en vitrine. C’est la pire des choses à faire ! Si vous être en train d’admirer ce plat, c’est qu’il est déjà prêt avant votre commande et sera donc rapidement réchauffé avant de vous être servi. Passez votre chemin et dirigez-vous plutôt vers un restaurant qui préparera votre paella à la demande.
  • Un autre moyen de savoir si votre paella est préparée spécialement pour vous, c’est le temps d’attente de votre commande. Si elle est préparée dans les règles de l’art, votre paella ne peut pas vous être servie avant 20 (voire 40) minutes d’attente. Vous êtes prévenus, la paella, ce n’est pas du fast food !
  • La recette de la véritable paella valencienne se prépare avec de l’huile d’olive vierge extra, du poulet, du lapin, des haricots verts plats (« ferradura » en valencien), des fèves blanches locales (« garrofó » en valencien), des tomates, de l’eau, du sel, du safran et du riz bombé de la région. On peut éventuellement y ajouter des escargots, du canard, des petites boulettes de viandes (« pilotetes »), une branche de romarin et des artichauts si c’est la saison (source : De Categoria, Vicent Marco)
  • Les paellas sont traditionnellement soit à la viande, soit au poisson et fruits de mer mais jamais mixtes ! Et on ne met pas de chorizo dans une paella (cela deviendrait un « arroz con cosas »). Pour vous donner un exemple, ce serait comme rajouter du saucisson dans un pot au feu parce que c’est français !
  • Autrefois, les paellas étaient traditionnellement servies le jeudi et le dimanche midi. Il est aujourd’hui possible de trouver de bonnes paellas n’importe quel jour de la semaine mais certains restaurants continuent à n’ouvrir que le midi (entre 13h30 et 16h). Le plus sûr est de toujours réserver, surtout dans les excellents établissements que nous allons vous présenter.

Navarro

Une paella du restaurant Navarro et la devanture

Sans doute l’une des meilleures paellas de la ville. Le riz est cuit et assaisonné à la perfection et les paellas sont bien garnies. La paella de la mer contient plusieurs espèces de poisson, des moules, une gamba et une écrevisse : de quoi bien se régaler ! A noter qu’il faut attendre 40 minutes pour la déguster. Pour savourer une paella valenciana, il vous faudra la commander la veille afin qu’elle ait eu le temps de mijoter à la perfection. Autre bon point, c’est l’un des seuls restaurants qui servent des paellas en portion individuelle, sinon, il faut toujours trouver une deuxième personne qui accepte de partager votre paella. Service impeccable et explosion de saveurs, tout cela pour 17 euros. 

 

El Racó del Turia

Une paella du restaurant El Raco del Turia et la salle du restaurant

Le Racó del Turia n’a pas à rougir de sa paella. Lorsque l’on voit arriver son plat, on se dit qu’on ne pourra jamais tout manger. Mais si, on peut ! Si la paella est grande, elle n’est pas très épaisse. Le plat n’est quasiment recouvert que de « soccarat », c’est-à-dire de riz légèrement grillé par les sucs de cuisson au fond de la poêle, soit le meilleur selon de nombreux Espagnols. Le riz est ce qui est le plus difficile à réaliser dans une bonne paella et si le soccarat est réussi (et non brûlé sur la poêle) vous pouvez être sûr que vous êtes en face d’un expert. Le cadre de ce restaurant chic ne gâche rien. La ration de paella est également à 17 euros.

 

El Racó de la paella

Une paella du restaurant El Raco de la paella et la devanture du restaurant

Situé dans le charmant quartier de Campanar, c’est une des références de la paella à Valence. Ouvert uniquement le midi, il faut s’y prendre bien en avance pour réserver une des quelques tables de ce restaurant à la décoration si caractéristique de la région : céramiques au mur, poutres apparentes et … bouteilles de vin ! Ici, toutes les paellas sont faites au feu de bois et la carte est plutôt étoffée. Il vous en coûtera entre 11 et 20 euros la ration en fonction des riz choisis (la plus chère étant la paella au homard !)

 

La Pepica

Une paella du restaurant la Pepica et la carte du restaurant

Ce restaurant est une véritable institution, pourtant bien surcotée de notre point de vue. La maison, fondée en 1898, a même reçu la famille royale d’Espagne pour leur faire goûter leur paella. Attention, la paella de la Pepica est loin d’être mauvaise mais il s’agit avant tout d’un restaurant de bord de plage. Le riz est bien cuit et le service, pressé. Pour la paella valencienne, il nous a été demandé de choisir entre le poulet et le lapin au lieu d’avoir droit aux deux. Mais une chose est sûre, si l’on est sur la plage de la Malvarossa, c’est bien sûr le restaurant où il faut venir déguster sa paella pour le prix sympathique de 14 euros.

 

La Sequiota à El Palmar

Une paella du restaurant La Saquieta de la paella et la devanture du restaurant

El Palmar est un village typique du sud de Valence. Situé au cœur de l’Albufera, le parc naturel où est cultivé le riz valencien, le village est entouré de rizière. Les arrocerias, restaurants proposant des spécialités à base de riz, fourmillent et l’on ne sait où donner de la tête. La Sequiota est à l’entrée du village, non loin de l’arrêt de bus en provenance de Valence. Ici, la paella valencienne est franchement réussie et vous aurez du mal à finir votre part. Le riz est fondant, imprégné de saveurs, et la viande est particulièrement goûteuse. Pour un prix tout à fait raisonnable à moins de 11 euros la ration !

 

Et vous, quelles sont vos bonnes adresses pour déguster une bonne paella ?

Nous vous recommandons

IMGP6883

Syrielle Mejias

Journaliste en formation au CFJ après une double licence d'Histoire et de Science Politique à Paris 1. Toujours en vadrouille, à la recherche de curiosités et de lieux insolites à vous faire découvrir.
1 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

Monique sam 24/03/2018 - 08:53

Très bonne description de la paella. Par contre dans la description de la paella du restaurant Navarro, je suppose que ce que vous avez traduit par "écrevisse" (crustacé d'eau douce, rivière - cangrejo de río-) il s'agit en réalité de "langoustine" en français de par sa forme, soit "la Cigala" en espagnol). Le "langostino" espagnol est en realité une autre forme de crevette tout comme la gamba. Je sais qu'actuellement en France on donne du "gamba" à tout bout de champ et bien souvent à n'importe quoi. Quelques pages dont la photo explique mieux de quoi il s'agit: Cigala: http://www.mariscodehuelva.es/tienda/cigalas/cigala-cal-1014-2/ Langostino tigre: https://www.elreygambon.com/Langostino-Tigre-Vivo Gamba, Gambon, Gamba roja: http://ocio.diariodeibiza.es/gastronomia/noticias/nws-357735-la-gamba-roja-ibicenca-reina-canal.html À part ça bon appétit.

Répondre