Mercredi 19 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Notre-Dame de Paris et le Japon, sous toutes ses formes

Par Charlotte Gide | Publié le 15/04/2019 à 17:48 | Mis à jour le 16/04/2019 à 11:08
notre-dame-paris-japon

Ici à Tokyo, le réveil a été des plus brutaux. Découvrir Notre-Dame de Paris en proie aux flammes est un sentiment d'une tristesse infinie que l'on souhaiterait effacer expressément. La douleur des images est vive. Les kilomètres qui nous séparent de la merveilleuse cathédrale ne sont aucunement un frein à notre peine. Outre la participation à la cagnotte de la Fondation du patrimoine, il nous était impossible de ne pas rendre un vibrant hommage à ce monument unique qui résonnait, résonne et résonnera toujours dans le cœur de Paris. Quant à Notre-Dame et le Japon, nous avons décortiqué, sans exhaustivité, mais avec amour, une relation sous toutes ses formes remplie d'anecdotes en tout genre, souvent touchantes.

 

kumamon-paris-notre-dame
copyright : kumamon-official.jp/kiji0034332/index.html

 

Les bêtises de Kumamon devant Notre-Dame de Paris 
 

Mascotte star au Japon, créée par le gouvernement de la préfecture de Kumamoto en 2010, l'ours noir Kumamon s'est déjà rendu plusieurs fois en France au service de la promotion de la destination pour la clientèle japonaise, friande de ses espiègleries. En 2014, Kumamon déambule ainsi dans les rues de Paris pour faire découvrir les charmes de la capitale. Il fallait donc s'attendre à ce que l'ours noir nippon pose à plusieurs reprises devant la belle Notre-Dame. 

 

nanoblock notre dame paris

 

Construire Notre-Dame avec Nanoblock 
 

La marque nippone de jeu Nanoblock est connue pour ses jouets à construire... patiemment. En effet, à l'opposé des Lego par exemple, Nanoblock propose de minuscules pièces qui demandent aux joueurs une certaine zénitude. Dans sa catégorie "micro-sized building block", Nanoblock offre l'opportunité de construire la façade de la cathédrale Notre-Dame de Paris et son parvis, en 400 pièces. 

 

tokyo mairie

 

La mairie de Tokyo
 

Le siège du gouvernement métropolitain de Tokyo possède une architecture particulière qui n'est pas sans rappeler celle des cathédrales gothiques. Situé dans l'arrondissement de Shinjuku, le Tocho comme on le surnomme a été pensé par l'architecte japonais de renom : Kenzo Tange. La construction aurait été inspirée de Notre-Dame de Paris avec la symbolique de la séparation des deux tours, comme la forme de la Cathédrale parisienne. Kenzo Tange est lui-même chrétien.

 

L’écrivain japonais en amour de Notre-Dame
 

Mori Arimasa est un écrivain japonais, né à Tokyo en 1911. Inspiré par ses nombreux voyages, il était un amoureux de la France et adorait le travail de ses écrivains. Un de ses rêves les plus chers s’est réalisé : habiter dans le Vème arrondissement, au pied de Notre-Dame-de-Paris. Plusieurs de ses recueils portent le nom de la belle cathédrale comme Lointaine Notre-Dame (1967) ou Notre-Dame s’éloigne, paru juste après sa mort en 1976. 

 

La cathédrale, star touristique pour les Japonais
 

Les visiteurs japonais sont de plus en plus nombreux à Paris. En 2017, on dénombrait près de 204 000 touristes nippons. Plus de la moitié d’entre eux (53,2%) ont d'ailleurs choisi de se rendre à Notre-Dame-de-Paris, qui est le troisième lieu le plus visité par les Japonais selon le comité des professionnels du tourisme Paris Île-de-France. 

 

notre dame paris
copyright : tous droits réservés

 

Des estampes japonaises à l’image de la belle Notre-Dame
 

Tavik František Šimon, artiste tchèque, s’est inspiré du peintre Katsushikai Hokusai et ses « trente-six vues du Mont Fuji » pour réaliser les « trente-six vues de Notre-Dame ». Ses estampes japonaises représentent la Cathédrale sous tous ses angles et vue de toutes les rues environnantes.

 

notre dame paris japon


 
Notre-Dame-de-Paris, la comédie musicale au Japon
 

2 300 représentations dans 15 pays, une adaptation dans neuf langues différentes… la comédie musicale Notre-Dame-de-Paris a été un véritable succès mondial. Elle a posé ses valises au Japon en 2013, soit 15 ans après la première en France, pour 35 représentations à Tokyo, Osaka et Nagoya. C’est l’adaptation anglaise (écrite par Will Jennings, auteur de « My Heart Will Go On » dans Titanic) qui a été jouée devant 60 000 spectateurs japonais. 
 

Cet article a été écrit avec émotion à quatre mains (Charlotte Gide et Julien Loock)
 

Nous vous recommandons

charlotte-gide-journaliste

Charlotte Gide

Etudiante en journalisme, atteinte de cinéphilie aiguë depuis 23 ans. Aime la culture asiatique, les voyages et les koalas.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Moustache mar 16/04/2019 - 10:32

Merci beaucoup. Votré article nous touche beaucoup.

Répondre

Expat Mag

Bangkok Appercu
TOURISME

La grotte de Tham Luang devenue un haut lieu de pèlerinage touristique

Sumalee dépose des fleurs blanches et s'incline devant la statue de Saman Kunan. Ce plongeur est décédé lors du spectaculaire sauvetage des jeunes joueurs de foot thaïlandais et de leur entraîneur, pi