Dimanche 20 mai 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Carnet de voyage d'une Française du Brésil au Japon (1/5)

Par Marie-Gabrielle BARDET | Publié le 01/12/2017 à 07:44 | Mis à jour le 01/12/2017 à 08:07
carnet de voyage japon 1

Française, vivant au Brésil depuis les années 90 et côtoyant la communauté japonaise de là-bas depuis plus de dix ans - dont sept à étudier la langue, je réalise enfin mon rêve d´enfant en m´envolant pour le Pays du Soleil Levant, à l´été 2017. Après un périple d´un mois de tourisme dans la moitié nord du pays, en remontant depuis Osaka jusqu´à Wakanaï, suivi de six semaines de cours de langue à Sapporo, et une dizaine de jours à Tokyo, voici mes impressions en 5 volets, sur ce pays fascinant. 


Un vrai kaléidoscope


Il m´en aura fallu du temps pour disons… digérer cette expérience incroyable ! Ce n´est que maintenant, trois mois après mon retour, que j'arrive enfin à déchiffrer mes sentiments - d´ailleurs totalement contradictoires - envers ce pays… relativement proche de mon pays de naissance : la France (enfin, moi je trouve) mais aux antipodes (au sens littéraire comme figuré) de mon pays d´adoption : le Brésil !
En gros, je suis partagée. Si mon premier mois de vadrouille dans différentes régions m´a complètement éblouie (la nature sauvage, les marchés de rue, l'affabilité des petites gens, le service impeccable, etc.), je dois dire que la vie de tous les jours et l'usage des transports urbains à Sapporo (qui est pourtant considérée comme la « campagne » par les Tokyoïtes) m'a vite rappelé à l´ordre. Je ne suis pas sûre du tout que je pourrais m'habituer à travailler au Japon et y vivre en permanence. D'ailleurs, on m´avait prévenu : « Tant que tu es en mode touriste, c´est parfait, mais dès que tu essaies de t´insérer dans la société nippone, c´est une autre affaire ! »

Dans l´impossibilité de faire encore la part des choses et de pouvoir donner la priorité à un aspect plutôt qu'à un autre (un second séjour s'impose !), je vais donc donner mes premières impressions en vrac ! La majorité des choses sont totalement positives, d´autres carrément négatives, mais beaucoup de comportements japonais sont en fait à double tranchant. En fait, tout là-bas me semblait exacerbé, que ce soit dans un sens ou dans l´autre, d'ailleurs. Comme on dit au Brésil, c'est « soit 8 soit 80 »…bref, il n'y a pas de juste milieu !

Et si j´ai effectivement vécu au Japon des expériences inoubliables et magiques, il m'est quand même arrivé de passer « un mauvais quart d´heure », de stresser à mort et, pour tout vous dire, de déclencher un zona. Bon, cessons de tergiverser et dressons le bilan positif dans ce premier article !

 

Ce dont je raffolais au Japon…

 

- Me balader en vélo pratiquement partout et le garer facilement sur le trottoir (la majorité des hôtels disposent de ce service gratuit).
- Compter sur l'omniprésence d'un Office de Tourisme à la sortie de chaque gare avec plan de la ville, dépliants et brochures sur les endroits à visiter avec horaires, tarifs, etc., tout cela parfaitement actualisé (on téléphonera même pour vous réserver une chambre d´hôtel, si besoin est).
- Pouvoir marcher le sac entrouvert ou laisser ma valise sur le siège du train et m'absenter un instant, sans demander à personne de surveiller.
- Avoir la certitude de toujours retrouver un objet perdu au Bureau des Objets Trouvés, que ce soit un portefeuille rempli à craquer ou un bracelet en ficelle. 
- Payer la note les yeux fermés et ramasser la monnaie que l'on rend à la caisse, sans avoir besoin de vérifier.
- Toucher les billets, toujours flambant neufs, jamais froissés ni pliés en deux (depuis que je suis rentrée au Brésil, je prends l´argent, d´une main dégoûtée !).
- Les izakaya et les ramenya (je suis devenue accro) où l'on peut manger seul, au comptoir, avec l´avantage de pouvoir discuter avec le cuisinier ou son/ses voisin(s) d´à côté, sans gêne.
- Tous les petits bistrots sympas de cuisine étrangère où l´on mange si bien et pas très cher, avec un service impeccable en plus (les pizzas sont excellentes, les plats chinois ou coréens pimentés à souhait, les tapas espagnoles délicieuses...). 
- La propreté quasi immaculée des toilettes publiques, les assises tièdes, les jets d'eau chaude et compagnie...
- Les supérettes (konbini) si pratiques, ouvertes 24h/24, que ce soit pour acheter un en-cas, retirer de l´argent ou faire une emplette avant de rentrer chez soi.
- Les innombrables ateliers et petits métiers qui ont disparu dans bien de pays, les professionnels de qualité spécialisés dans des activités traditionnelles spécifiques qui risquent d´ailleurs de se perdre car la plupart des artisans ont largement dépassé la soixantaine.
- Le service (takkyuubin) de retrait /expédition/remise de bagages encombrants ou valises lourdes entre les villes et les hôtels. Fiable à 200%, pratique et très utilisé là-bas par tout le monde, étrangers ou non.
- Les temples bouddhistes ou shintoïstes qui survivent bravement coincés entre deux immeubles récents ou même gratte-ciels modernes, car là-bas, on préserve les traditions à tout prix.

 

carnet de voyage Japon

 

Ce qu'on ferait bien d'imiter ailleurs…

 

- Les transports en commun qui sont religieusement à l´heure et le site web Hyperdia, totalement fiable et très utile, si vous possédez un JR Pass
- Les forfaits, au jour ou à la semaine, dans les bus/métro et les lignes de tramways circulaires qui sillonnent la plupart des villes.
- La ponctualité des Japonais qui arrivent toujours dix minutes en avance, pour ne surtout jamais être en retard.
- La gentillesse des vendeuses dans les boutiques et le fait qu'elles vous laissent tranquille pour choisir sans vous « sauter dessus ».
- Les gens qui respectent la queue partout (d'ailleurs, elles sont assez rapides). 
- Les femmes en chapeau, que ce soit de paille ou en tissu, ainsi que le nombre impressionnant de vêtements en lin et en coton (peu de synthétiques).
- Les distributeurs automatiques de boissons rafraîchissantes (eau, thé, jus de fruits, café froid, etc.) partout où vous allez.
- Les facilités mises en place pour les touristes et la praticité des informations. Tout est pensé, repensé, par anticipation aux problèmes !
- La dichotomie tradition/technologie et le respect des personnes des 3ème et 4ème âge.

 

carnet de voyage Japon

 

Voilà donc mes coups de foudre au Japon. Impossible de tout mettre, j'en oublie forcément, mais l'essentiel est là. Le deuxième volet, lui, traitera des aspects négatifs ou dérangeants. Le troisième papier sera réservé aux situations à double tranchant et aux aspects surprenants de la société japonaise. Dans le quatrième article, je dresserai une liste de mes meilleurs achats et expériences gastronomiques. Enfin, le dernier article (#5) racontera mes souvenirs de voyage les plus mémorables, le plus souvent, en dehors des sentiers battus. Rendez-vous la semaine prochaine.

 

0 CommentairesRéagir

Communauté

CULTURE

La fascination du Japon

Le Japon est un archipel de contraste où les plus hauts buildings font de l’ombre aux temples anciens. Les traditions et l’élégance s’accordent d’une symphonie parfaite avec un développement...

Vivre à Tokyo

IMMOBILIER

World Potential, location meublée facilitée à Tokyo ! (publi-info)

Ceux qui l'ont déjà expérimenté le savent : louer un appartement à Tokyo peut se révéler un beau défi. Entre les montants exorbitants (key money, frais d'agence...), les conditions farfelues