Lundi 24 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le goshuinchō, le fil rouge de vos pérégrinations au Japon

Par Julien Loock | Publié le 19/08/2018 à 10:10 | Mis à jour le 20/08/2018 à 08:13
goshuinchō Japon

En vacances, en week-end ou, pour les plus chanceux, en rentrant tout simplement chez eux, la multitude des temples et des sanctuaires croisés au Japon est impressionnante. Mais saviez-vous qu'il était possible de garder une trace indélébile de votre visite dans ces lieux de culte ?

 

Assez méconnu des expatriés et des touristes en visite au Japon, le goshuinchō est pourtant un véritable objet d'attachement pour les Japonais. En visite dans un temple, il n'est pas rare de les voir patienter, un "livre" à la main.

 

Le goshuinchō ou le cahier de sceaux rouges

 

Un pinceau, de l'encre, un geste précis et un tampon rouge vermillon pour conclure le tout, voici comment résumer, en quelques mots, cette habitude culturelle nippone. Le goshuinchō est l'appellation japonaise du livre spécialement créé et pensé pour recevoir les goshuin, soit la mirifique calligraphie sur laquelle le sceau est estampillé. D'une main de maître, le moine exécute avec précision et concentration la réalisation de cette œuvre, telle une attestation de votre visite de ce lieu religieux. Ce qui rend unique le goshuinchō, c'est qu'il vous est propre, à vos voyages et à vos pérégrinations. De très nombreux temples et sanctuaires possèdent un sceau spécifique ainsi qu'une signification différente pour chaque calligraphie. Le goshuin mentionne, par exemple, le lieu dans lequel on se trouve ainsi que la date de la visite, ce qui lui donne un charme particulier pour les amateurs des souvenirs raffinés. L'ordre de vos excursions et la date de votre présence au temple feront de votre goshuinchō, un objet rare par rapport aux autres goshuinchō de vos voisins ponctuels de visite.

 

goshuin Japon

 

Les étapes de cette tradition culturelle

 

Il est assez malvenu (voire même interdit) de demander votre goshuin sur un carnet lambda de voyage. Le goshuinchō est le livre spécifique à cette coutume japonaise et son aspect et sa composition en font un contenant parfait. Vous remarquerez que le brochage des pages n'existe pas. Le goshuinchō est pensé en accordéon, il peut s'ouvrir sur toute sa longueur et ainsi dévoiler en entier, vos souvenirs de visite. La qualité du papier est telle, que l'encre qui glissera dessus sera rapidement bue et ainsi évitera les désagréments liés à ce style de calligraphie. Ce livre, indispensable à cette tradition, se retrouve en vente, très souvent, dans les temples ou sanctuaires pour une somme comprise entre 1 000 et 2 000 yen. Si vous préférez avoir le choix du design de la couverture, vous pouvez également vous rendre dans une papeterie au Japon qui vous offrira une large sélection de goshuinchō. La chaîne de magasin Loft ne déçoit jamais quand il s'agit de trouver le goshuinchō de son goût.

Le livre en poche, il vous suffira de vous présenter directement à la personne en charge de cette technique traditionnelle, moyennant 300 yen en général. Selon leur importance, certains temples vous proposeront un choix parmi plusieurs goshuin, qui seront ensuite délicatement réalisés à la suite sur les pages de votre goshuinchō, le rendant de plus en plus unique et fascinant, de visite en visite.

Le plus grand conseil que l'on puisse vous donner est de ne jamais l'oublier. Il n'y a rien de plus frustrant, une fois cette collection démarrée, que de rater l'opportunité d'un nouveau goshuin, surtout provenant d'un temple ou sanctuaire, dans lequel remettre les pieds un jour s'avèrera délicat.

 

goshuincho livre tampon

Nous vous recommandons

Julien Loock

Julien Loock

Rédacteur en chef de l'édition de Tokyo depuis décembre 2016.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

#MAVIEDEXPAT

Communauté française au Japon : le Grand Café Accueil 2018 de l'AFJ

Chaque année, dans le cadre de sa mission Japon Accueil, l'Association des Français et francophones du Japon organise son Grand Café Accueil de la Rentrée, le jeudi 20 septembre 2018 à partir de...

Que faire à Tokyo ?

MUSIQUE

L'artiste française Gaelle Buswel à la conquête du Japon

Gaelle Buswel est une guitariste et une auteur, compositrice et interprète française qui parcourt les routes de son univers musical depuis son plus jeune âge. Avec trois albums à son actif et de

Sur le même sujet