Vendredi 20 juillet 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Suède cheffe de file de la lutte contre le changement climatique ?

Par Sarah Chabane | Publié le 19/06/2018 à 12:30 | Mis à jour le 19/06/2018 à 13:31
Photo : Un champ d'éoliennes à Munkedal dans le sud de la Suède - Photo : Per Pixel Petersson/imagebank.sweden.se
éoliennes suède climat environnement

L’organisation Climate Action Network (CAN) a publié le lundi 18 juin un classement des pays de l’Union Européenne prenant en compte leur action contre le changement climatique. La Suède et la France occupent respectivement les deuxième et quatrième places du classement, un résultat qui semble à première vue plutôt positif mais qu’il convient de nuancer.
 

Evaluer la volonté et les mesures prises par les pays de l’UE pour la planète

L'objectif de cette publication du CAN est d'examiner quels sont les États membres de l'UE les plus engagés à accroître leur action en faveur du climat et à combler le fossé entre les objectifs de l'accord de Paris et les efforts actuels de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Cette coalition de 150 organisations environnementales, s’est penchée sur le rôle joué par les différents Etats dans la définition d'objectifs et de politiques climatiques et énergétiques ambitieux. Elle a également pris en compte les véritables progrès réalisés dans le cadre de la réduction des émissions de CO2 et la promotion des énergies renouvelables dans leur pays.

Lorsqu'on parcourt la publication le résultat de cette évaluation est sans appel. Le CAN utilise une métaphore footballistique, de saison, en qualifiant les efforts fournis par les Etats de l’UE de “off target”. Pour l’instant les Etats membres sont hors cible et peu d’entre eux essaient d’atteindre concrètement les objectifs fixés par l’Accord de Paris de 2015, soit de maintenir l’augmentation de la température en dessous de 1.5°C.

Les indicateurs pris en compte par le CAN sont les suivants : 

Indicateurs CAN Europe Climat
Indicateurs choisis par le CAN pour évaluer les Etats de l'UE 

 

La Suède deuxième au classement derrière un pays fantôme

En effet, aucun des Etats membres de l’UE n’est suffisamment performant selon le Climate Action Network, qui a décidé de ne mettre aucun pays sur la première marche du classement. Techniquement la Suède serait donc première mais se retrouve en deuxième position derrière un pays fantôme faute d’efforts suffisants.

 

Classement climat CAN Suède
Classement des pays membres de l'UE par le CAN - Photo : CAN : Off target Ranking of EU countries’ ambition and progress in fighting climate change



La Suède avec un score de 77% prend donc la tête d’un peloton qui comprend également le Portugal, la France, les Pays Bas et le Luxembourg. En dehors de ces pays, la majorité des Etats membres présente un score en dessous des 50% des points cumulables. Le CAN souligne notamment le fait que le Danemark, l’Allemagne et le Royaume Uni ne font désormais plus partie des chefs de file de la lutte contre le changement climatique faute de progrès suffisants malgré les moyens dont ils disposent.

Un bilan en demi teinte pour la Suède

La Suède se détache donc des autre pays membres. Elle est en bonne voie en ce qui concerne les objectifs climatiques et énergétiques pour 2020, et la part conséquente d’énergies renouvelables dans son mix énergétique est également un bon indicateur. Le pays se distingue aussi par les objectifs qu’il s’est fixé en matière de réductions d'émissions de gaz à effet de serre bien plus ambitieux que ceux établis par l’Union Européenne.  

Pour autant, la consommation d’énergie par habitant est toujours trop élevée notamment du fait du secteur des transports qui produit trop d’émissions de CO2 et gaz à effet de serre. La Suède doit donc s’attaquer à ce problème si elle veut pouvoir atteindre la véritable première place du classement.

 

Si la Suède est dans la bonne voie elle n’est pas exemplaire et ne mérite donc pas la première place du classement selon le CAN. L’organisation espère que le contexte des élections générales de septembre amènera les différents partis politiques suédois à proposer un plan climat toujours plus ambitieux afin d’atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris.

 

Sarah Chabane, 19 juin 2018

 

Sarah Chabane Stockholm

Sarah Chabane

Tombée amoureuse de la Suède durant mon année d'Erasmus je suis revenue m'y installer sur le long terme. Je me passionne pour les questions de durabilité et suis toujours à l'affût d'événements culturels notamment en matière de cinéma.
0 CommentairesRéagir

Communauté

EDUCATION

Et si demain, j'enseignais en Suède ?

De nombreuses familles françaises sont expatriées à l'étranger. Or, qui dit familles dit aussi enfants... Mais comment les professeurs dans les écoles françaises à l'étranger vivent leur expat...

Sur le même sujet