"Et les nominé.es sont..." - Palmarès du Guldbaggegala 2019

Par Sarah Chabane | Publié le 29/01/2019 à 10:44 | Mis à jour le 29/01/2019 à 11:09
Photo : Les gagnant.es des Guldbaggar 2018 - Photo : Pelle T. Nilsson
guldbaggegalan 2019 suède

 

Depuis 1964, l'Institut du film suédois récompense ses meilleurs éléments lors du Guldbaggegala, l’équivalent suédois de notre cérémonie des César. Retour sur cet événement qui avait lieu hier et sur le palmarès de cette année, marqué par les trolls.


 

Le grand gagnant de cette année est le film Gräns (traduit pour le public français par Border) qui repart avec six récompenses dont celle du meilleur film et deux prix pour l’incroyable performance de ses act.eur.rices. Il égale ainsi le record de Turist en 2015. Ce film d’Ali Abbasi avait déjà remporté le prestigieux prix Un Certain Regard au Festival de Cannes l’an dernier. Le film s’inspire d’une nouvelle de John Ajvide Lindqvist (à l’origine notamment de Let the right one in) et met en scène des personnages trollesques et extra naturels, Vore un employé des douanes à l’odorat surdéveloppé et Tina. Ce film audacieux aux genres multiples qui mêle romance, thriller, nordic noir, fantastique, ne laisse personne indifférent, il est encore disponible dans les salles suédoises et est en ce moment même dans les salles obscures françaises !  

 

 

Le deuxième film qui aura marqué l’année cinématographique en Suède est Goliat de Peter Grönlund qui remporte quatre Guldbaggar. Ce drame social est le deuxième film acclamé par la critique pour le réalisateur après Tjuvheder. Il raconte l’histoire de Kimmie 17 ans, qui quelque part au milieu de la Suède doit prendre le relai du business criminel familial lorsque son père retourne en prison. Sauf que Kimmie n’en a pas vraiment envie… Ce film est marquant par la performance des acteurs, en grande partie amateurs, Joakim Sällquist remporte d’ailleurs le prix du meilleur acteur dans un rôle principal. Ce film qui rappelle parfois le grand Ken Loach est à découvrir également dans les salles suédoises.

 

Parmi les autres grands gagnants cette année on retrouve un documentaire : Rekonstruktion Utøya, un film suédois sur l’attaque terroriste d’Utøya en 2011. Quatre survivant.es évoquent leur expérience et leur vie depuis le drame. Carl Javér, remporte le prix du meilleur réalisateur et le film décroche également le Guldbagge du meilleur film documentaire.

 

Enfin, une belle surprise selon nous est le prix du meilleur court-métrage pour Martyren d’Ahmed Abdullahi. Un court métrage que nous avions découvert lors du festival Cinemafrica l’an dernier et qui mérite une telle récompense !

 

Le palmarès complet :

Meilleur film : Gräns

Meilleur réalisateur : Carl Javér pour Rekonstruktion Utøya

Meilleure actrice dans un rôle principal : Eva Melander, Tina dans Gräns

Meilleure acteur dans un rôle principal : Joakim Sällquist, Roland dans Goliat

Meilleure actrice dans un second rôle : Lena Nilsson, Simone dans Videomannen,

Meilleure acteur dans un second rôle : Eero Milonoff, Vore dans Gräns

Meilleur scénario : Goliat, Peter Grönlund

Meilleur photographie : Kristoffer Jönsson pour Trädgårdsgatan

Meilleur montage : Dino Jonsäter pour Goliat

Meilleurs costumes : Ingrid Sjögren pour Tårtgeneralen

Meilleur prise de son : Christian Holm pour Gräns

Meilleur maquillage : Göran Lundström, Pamela Goldammer et Erica Spetzig pour Gräns

Meilleure bande son originale : Johan Testad pour Goliat

Meilleure scénographie : Ulrika von Vegesack Ted - För Kärlekens skull

Meilleurs effets visuels : Peter Hjorth, Mikael Windelin et Christian Sjöstedt pour Gräns

Meilleur film documentaire : Rekonstruktion Utøya, Carl Javér

Meilleur court métrage : Martyren de Ahmed Abdullahi

Nouveau talent : Le collectif Crazy pictures à l’origine du film Den Blomstertid nu kommer

Prix d’honneur : L’actrice Yvonne Lombard

Prix du public : Tårtgeneralen de Filip Hammar et Fredrik Wikingsson, élu par plus de 70.000 votants en ligne.

Meilleur film étranger : Hirokazu Kore-eda pour Shoplifters



De quoi vous inspirer pour vos prochaines sorties au cinéma !


Sarah Chabane, 29 janvier 2019

Sarah Chabane photo portrait

Sarah Chabane

Tombée amoureuse de la Suède durant mon année d'Erasmus je suis revenue m'y installer sur le long terme. Je me passionne pour les questions de durabilité et suis toujours à l'affût d'événements culturels notamment en matière de cinéma.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Stockholm !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale