Jeudi 15 novembre 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Coup de projecteur sur le Stockholm Film Festival

Par Sarah Chabane | Publié le 06/11/2018 à 06:30 | Mis à jour le 06/11/2018 à 06:30
Photo : Birds of passage de Cristina Gallego et Ciro Guerras - Photo: Stockholm Film Festival
Birds of passage Stockholm Film Festival

La 29e édition du Festival international du film de Stockholm débute demain ! Du 07 au 18 novembre, Stockholm accueille 150 avant-premières venues de 60 pays différents. Dédié cette année au réalisateur Tchèque  Milos Forman, décédé en avril dernier, le festival va vous faire découvrir de nouveaux horizons grâce à une sélection engagée et engageante !

 

Le festival en bref

Pour sa 29e édition, le festival présente au public 159 films répartis dans 12 différentes sélections, dont 22 long-métrages en compétition officielle. Un tiers des films présentés cette année sont des premiers films, réalisés par de nouveaux talents du monde entier. Encore une fois le festival du film de Stockholm veut agir pour l’égalité homme femme dans le monde si masculin du cinéma. En effet, 39% des films au programme de cette édition de 2018 sont réalisés par des femmes, un nouveau record pour le festival. La nouvelle sélection thématique : Discovery (découverte) propose uniquement des “premiers films” et 80% des films présentés sont réalisés par des femmes. Et comme l’an passé avec Ava, l’affiche du festival met en avant une femme forte, grâce à une image du film Birds of passage co-réalisé par Cristina Gallego et Ciro Guerras.

 

birds of passage festival stockholm
Image du film : Birds of passage de Cristina Gallego et Ciro Guerras - Photo: Stockholm Film Festival

 

Un festival pour de nombreux prix

Le film qui remporte la sélection officielle repart avec le Cheval de Bronze, le trophée le plus lourd au monde avec 7,3 kilogrammes ! Des Chevaux d’Aluminium sont remis à la meilleure actrice et au meilleur acteur, au meilleur scénario, au/à la meilleur.e directeur.rice de la photographie, au meilleur court métrage et au meilleur premier film.

Le Festival remet également le Stockholm Achievement Award, un prix individuel remis à une personne pour sa contribution au monde du film. Il sera remis cette année à l’actrice suédoise Gunnel Lindblom, une des actrices favorites d’Ingmar Bergman.

Le festival est également marqué par le Stockholm Visionary Award qui récompense le travail de ceux et celles qui innovent dans le cinéma contemporain, le réalisateur iranien Asghar Farhadi recevra cette récompense cette année, et son dernier film Everybody Knows sera présenté.

D’autres prix sont également distribués comme le Stockholm Rising Star Award qui récompense le potentiel d’un ou d’une jeune actrice suédoise.

Le Stockholm Impact Award, un prix en collaboration avec la Ville de Stockholm qui veut mettre en avant la capacité qu’à la cinéma à remettre en question l’ordre établi et inspirer au changement. La sélection inclut des pépites telles que Vox Lux, Manta Ray ou bien encore le film à l'affiche Birds of Passage. 
 

manta ray impact film
Manta Ray - Vox Lux - Birds of Passage - Photo ​: Stockholm Film Festival


Enfin, la Bourse 1KM Film veut supporter les jeunes réalisateurs et réalisatrices de Suède, on retrouvera notamment le court métrage Martyren en sélection.

Démocratie en danger : le thème en lumière cette année

Alors que la démocratie semble être de plus en plus remise en question un peu partout sur la planète. la culture et plus particulièrement le cinéma apparaissent comme des refuges, où prospère la liberté d’expression. De nombreux films présentés cette année au festival ont pour sujet la démocratie et sa mise en péril.

Certains films s’intéressent à comment l’Europe d’hier a façonné et façonne encore celle d’aujourd’hui. Retrouvez par exemple l'acclamé Cold War du Polonais Pawel Pawlikowski, ou bien encore Our New President de Maxim Pozdorovkin qui critique la propagande de l’Etat russe aujourd’hui, ainsi que Donbass de Sergey Loznitska qui témoigne des horreurs que celle-ci à engendré en Ukraine. Le Festival présentera également le dernier documentaire de Michael Moore qui 14 ans après la sortie de Fahrenheit 9/11 revient avec Fahrenheit 11/9 une critique cinglante de la politique de Donald Trump.  

Un an après le début du mouvement #metoo, le festival met cette thématique au centre, en renforçant d’une part la représentation féminine mais aussi en présentant des oeuvres engagées pour les droits des femmes et de la communauté LGBTQ+. An Army of lovers d’Ingrid Ryberg retrace l’histoire du mouvement LGBTQ+ en Suède, et des films tels que All Good de Eva Trobisch, Firecrackers de Jasmin Mozaffari ou bien encore Girl de Lukas Dhont, tous trois en compétition pour le Cheval de Bronze, questionnent l’ordre établi, les discriminations et les inégalités.

 

girl luka dhont film
Girl de Lukas Dhont - Photo : ©Menuet

 

La jeune création française à l’honneur cette année

L’an dernier c’est la réalisatrice française Léonor Serraille qui a remporté le cheval de bronze pour Jeune Femme, quant au film de Léa Mysius, Ava, il était en tête d’affiche du festival. Mais pour cette 29e édition le cinéma français s’éclipse de la compétition officielle et se fait plus discret tout en restant bien présent.

Les jeunes réalisatrices à l’honneur :

Discovery, la nouvelle sélection thématique consacrée à la jeune génération, présentera quatre premiers films réalisés par des réalisatrices françaises.

L’Enkas (The Truk) de Sarah Marx : un film sur la difficulté à se réinsérer dans la société après avoir été en prison avec Sandrine Bonnaire et Sandor Funtek. Le film a été présenté à la Mostra de Venise cette année.

Gueule d’ange (Angel Face) de Vanessa Fillho qui met en scène Marion Cotillard en jeune mère alcoolique et sans emploi.

Les Filles du soleil (Girls of the sun) de Eva Husson. En sélection officielle à Cannes cette année, le film raconte l’histoire d’un bataillon de combattantes kurdes qui se prépare à récupérer leur ville des mains de l’Etat Islamique.

Les Chatouilles (Little Tickles) d’Andréa Bescond et Eric Métayer un film qui traite des abus sexuels sur mineurs et de la difficulté à se reconstruire après une telle expérience.
 

film françaiS feStival Stockholm
De haut en bas de gauche à droite : L’Enkas, Gueule d'ange, Les Filles du soleil, Les Chatouilles - Photos : Stockholm Film Festival


Par ailleurs, vous pouvez également retrouver un documentaire français en compétition officielle documentaire : Je vois rouge (I see red people) le premier long-métrage documentaire de la réalisatrice franco-bulgare Bojina Panayotova sur la fin de l’Union soviétique et la recherche de ses racines.

Néanmoins, si la jeune génération est sous les projecteurs pour cette édition certains grands noms du cinéma français seront également présents. On retrouve ainsi beaucoup de noms connus dans la sélection Icons du festival. Retrouvez : 

Le Monde est à toi (The World is  yours) avec Vincent Cassel, dernier long-métrage du réalisateur Romain Gavras, connu notamment pour les clips musicaux qu’il a réalisé.

En liberté ! (The Trouble with you) réalisé par Pierre Salvadori, un film mettant en scène les stars Pio Marmaï et Audrey Tautou.

Les Estivants (The summer house) un film de et avec Valeria Bruni Tedeschi tourné sur la Côte d’Azur.

Juliette Binoche, qui incarne une journaliste française, dans Vision, le dernier film de la réalisatrice japonaise Naomi Kawase.

Enfin, vous aurez également la possibilité de voir le dernier film du controversé Gaspar Noé : Climax. Le réalisateur sera à Stockholm le 07 novembre et Le Petit Journal Stockholm le rencontrera pour un entretien exclusif !


 

gaSpar noé feStival Stockholm
Gaspar Noé - Photo : Stockholm Film Festival

 

A ne pas manquer 


Le film d’ouverture cette année sera une première mondiale ! Le 07 novembre retrouvez X&Y le dernier film d’Anna Odell. La réalisatrice suédoise aborde l’identité, le genre et les sexualités dans une démarche et une mise en scène inédites. Anna Odell joue son propre rôle aux côtés d’autres acteur.rice.s qui incarnent également différentes versions de leur propre personne. La réalisatrice invite Mikael Persbrandt et six autres comédien.ne.s à participer à une expérience unique dans le but de déconstruire leur identités et de remettre en question leur image. Enfermé.e.s dans un studio, acteurs et actrices questionnent leur personnalités en improvisant différentes scènes et alors que l’expérimentation continue, fiction et réalité s’entremêlent et la confusion s’installe.

 

Ne manquez pas le film de clôture ! Le Grec Yorgos Lanthimos, réalisateur des chefs d’oeuvre The Lobster, La Mise à mort du cerf sacré et Canine, revient avec sa dernière création The Favourite. Un film en costume mi-baroque, mi-punk qui se déroule dans l’Angleterre du XVIIIe siècle alors que celle-ci est en guerre contre la France. Le film met en scène le trio d’actrices fantastiquement infernal Olivia Colman, Rachel Weisz et Emma Stone dans une intrigue tragi-comique sur le pouvoir et son influence sur les relations humaines.

 

 

Dans un tout autre genre, nous vous recommandons le film libanais Capharnaüm de la réalisatrice Nadine Labaki (Caramel). Comment survivre lorsqu’on regrette d’avoir été mis au monde ? Zain, vit dans la misère à Beyrouth et fait de son mieux pour protéger ceux qu’il aime et qui sont encore plus fragiles que lui, quitte à mettre sa vie en danger. Il décide de faire un procès à ses parents pour être né dans dans des conditions de vie si précaires. Un film d’un réalisme saisissant sur le déterminisme, la misère humaine et tous les trafics et traumatismes que celle-ci engrange.

 

capharnaum festival stockholm
Capharnaüm de Nadine Labaki 


D'autres films à ne pas manquer : Wildlife de Paul Dano, Beautiful Boy de Felix Van Groeningen, Lord Of Chaos de Jonas Åkerlund, Skate Kitchen de Crystal Moselle et beaucoup d'autres ! 

En espérant que notre sélection vous aura inspiré, nous vous souhaitons un bon festival !
 

Infos pratiques :

Tout le programme est à retrouver sur le site du festival

Pour assister au festival, il faut vous procurer la carte de membre 2018-2019 qui donne droit à des tickets de cinéma à tarif réduit, l’accès à plus de 10 avant-premières exclusives tout au long de l'année, l'accès gratuit à tous les spectacles du Stockholm Film Festival Junior où sont diffusés les meilleurs films pour enfants et adolescents pendant cinq jours en avril 2018 et le catalogue du festival.

Medlemskort 2018-2019 :  260 kr, 160 kr pour les étudiants, les -25 ans et les retraités, gratuite jusqu'à 15 ans. 
Bronskort 2017-18 : 1.700 kr ( des avantages supplémentaires à voir sur le site du festival).
La carte peut être achetée en ligne sur l'application du festival. 

Prix du ticket par séance (valables avec la carte de membre)
Tarif ordinaire, 100 kr
Projection “Red carpet”, 140 kr
Ticket journée, 70 kr (du lundi au vendredi, avant 15h)

 

Sarah Chabane, 06 novembre 2018
 

Untitled design (3)

Sarah Chabane

Tombée amoureuse de la Suède durant mon année d'Erasmus je suis revenue m'y installer sur le long terme. Je me passionne pour les questions de durabilité et suis toujours à l'affût d'événements culturels notamment en matière de cinéma.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

CULTURE

Ouverture du Festival du film français d'Uppsala !

Venez découvrir du 22 au 25 novembre la 7e éditions du Uppsala Franska Filmfestival qui mettra à l’honneur la grande diversité qu’offre le cinéma français. Documentaire, court ou long-métrage...

Communauté

PORTRAIT

Portrait : Journal d’un artiste français à Stockholm

Au bord du l'eau dans un charmant appartement au sud de Kungsholmen, se trouve l’atelier d’Alex, artiste français installé à Stockholm depuis près de deux ans. Le Petit Journal Stockholm l’a rencontré

Vivre à Stockholm

SOCIÉTÉ

Stockholm dit non à l’Apple Store

La municipalité de Stockholm a décidé de stopper deux projets architecturaux controversés. Elle remet également en question la candidature de la ville au Jeux Olympiques d’hiver de 2026.

Sur le même sujet