Mercredi 20 novembre 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La France respecte-t-elle la vie privée de ses citoyens ?

Par Damien Bouhours | Publié le 15/10/2019 à 18:00 | Mis à jour le 15/10/2019 à 18:00
respect vie privée surveillance

Le site britannique Comparitech a évalué la protection de la vie privée et l’état de la surveillance des citoyens de 47 pays dans le monde. Quelles sont les nations qui protègent et celles qui surveillent ? Etat des lieux de l’emprise technologique de nos gouvernements.

 

Comparitech, un site britannique de comparaison de services technologiques, a comparé la situation de 47 pays en matière de protection de la vie privée et de l’état de surveillance. La note des différents pays dépend de plusieurs critères dont l’utilisation de la biométrie, le partage des données, la surveillance visuelle, la liberté d’expression ou encore les lois protégeant la vie privée.

 

L’Irlande et la France, championnes du respect de la vie privée

L’Irlande arrive en tête de ce classement mondial avec un score de 3.2 sur 5, suivie de la France, du Portugal et du Danemark avec des scores de 3.1. Il faut noter que si ces pays arrivent en tête de liste, ils sont encore loin du score parfait et se situent selon Comparitech a un niveau de « sauvegardes adéquates contre les abus ». L’Irlande atteint la première place grâce au rôle actif joué par la Commission irlandaise de la protection des données dans la protection de la vie privée ainsi qu’à sa résistance à la biométrie sur les cartes d’identité. Le rôle de la CNIL a été mis en avant par Comparitech pour expliquer cette deuxième place de la France, notamment avec la mise en place des lois RGPD et le refus de biométrie pour la carte d’identité. L’étude souligne cependant que la France utilise très souvent le partage des données au niveau national mais également européen.

Comparitech note qu’au niveau européen, le règlement général sur la protection des données (RGPD) a amélioré le niveau de protection de la vie privée des citoyens mais que la collecte et la conservation de données biométriques (empreintes digitales et visages) se multiplient dans l’UE comme dans le reste du monde.

 

Chine et Russie, des Etats de surveillance

En bas du classement, on trouve la Chine (1.8), la Russie (2.1), l’Inde (2.4), la Thaïlande (2.6) et la Malaisie (2.6). Sans surprise, l’Empire du milieu arrive en dernière place à cause de la surveillance accrue de sa population mais également l’utilisation de leurs données personnelles. Le gouvernement chinois contrôle également la plupart des sources médiatiques et interdit la consultation de nombreux sites internet occidentaux. La Russie est également pointée du doigt pour sa censure, l’utilisation des données personnelles et l’interception de communications par le gouvernement. La situation dans ces pays ne risquent cependant pas d’aller dans la bonne direction, notamment en Chine où la notation citoyenne est entrée en vigueur.

Nous vous recommandons

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur produits.
0 Commentaire (s)Réagir

Société

Bangkok Appercu
ÉVÉNEMENT

Le pape François débute une visite en Thaïlande et au Japon

Le pape François est arrivé mercredi en Thaïlande, première étape d'un voyage de sept jours en Asie durant lequel il se rendra également au Japon, une première en près de 40 ans.

Ma Vie d'Expat

Bangkok Appercu
FAITS DIVERS

Trois enfants français survivent à une cuboméduse à Koh Samui

Un jeune français de douze ans survit à une piqûre de cuboméduse ou méduse-boîte à Koh Samui après avoir fait un arrêt cardiaque et été plongé dans le coma pendant deux jours.

Culture

Tokyo Appercu
DÉCOUVERTE

Le christianisme au Japon et les sites chrétiens cachés de Nagasaki

Le 30 juin 2018, soit près de 150 ans après "la Découverte des chrétiens cachés", douze sites de la région de Nagasaki ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.