Vendredi 16 novembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

FOOTBALL - Qu’en pensent les femmes ?

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 05/07/2018 à 17:30 | Mis à jour le 06/07/2018 à 10:12
coupe du monde- football- femmes

Si la coupe du monde de la FIFA est un évènement tant attendu par les hommes, qu’en est-il des femmes ? Même si ce sport est majoritairement suivi par la gente masculine, l’intérêt des femmes pour le ballon rond n’est pas à négliger. Une étude commandée par Havas Sports & Entertainment et publiée en 2017 par le Parisien affirmait que 43% des femmes sont intéressées par le football.

 

Les hommes suivraient avant tout ce sport pour leur club de coeur, les femmes préfèrent en premier lieu l'équipe de France. La présence féminine dans les stades est loin d’être anodine. Le hashtag #Meufdefoot, vu sur Twitter pour appeler les filles à se retrouver pour regarder les matchs, le confirme.
 

En pleine coupe du monde, nous avons fait un petit sondage informel autour de nous et récolté quelques avis sur ce sport qui euphorise tout un pays, surtout depuis la belle victoire contre l'Argentine.
 

La plupart des femmes que nous avons interrogées nous ont révélé que leur intérêt pour le football était dû à l’ambiance particulièrement lors des grandes compétitions telles que la coupe du monde. C’est le cas de Claire, 59 ans, qui ressent une certaine solidarité entre les personnes : « J’ai l’impression que tout le monde se sent proche». Supportrice active en 1998 déjà, c’est grâce à son mari qu’elle s’est intéressée au ballon rond. Mélanie, 23 ans, infirmière, regarde le football  en famille, principalement avec son conjoint mais également pour suivre les performances de son cousin qui est footballeur professionnel. Manuella, étudiante regarde régulièrement les matchs de ligue 1 et aime beaucoup le joueur français Anthony Martial.
Cet engouement est une réelle évolution depuis 1998. Avant le premier sacre des Bleus, une enquête Ipsos démontrait que 70 % des femmes étaient indifférentes à ce sport.

 

Un danger pour les couples ?
 

Beaucoup de femmes estiment que le foot est un bon moyen de rassembler les gens, de faire la fête, de réunir la famille… mais aussi de « mater » les joueurs qu’elles trouvent beaux gosses ! Une petite revanche pour celles qui se sentent délaissées lors des matchs. D’après un sondage récent du site Gleeden, 71 % des femmes d’amateurs de foot disent avoir déjà été boudées par leur conjoint alors qu’elles proposaient une tout autre rencontre… sous la couette !
 

Malgré tout, une majorité des femmes que nous avons sollicitées restent de glace face à ce sport. Elles déclarent ne pas aimer le football et sont consternées par la rémunération des joueurs. C'est assez hétérogène, mais un joueur de Ligue 1 gagnerait en moyenne 75.000 euros par mois, des sommes jugées trop élevées pour « courir après un ballon ». Sans parler du racisme, du sexisme et de la violence qui règnent parfois dans les stades… Si vous faites partie de celles-ci, encore un peu de patience, la finale est le 15 juillet !

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Ivo sam 07/07/2018 - 11:24

Pourquoi un footballeur professionnel ne gagnerait pas 75000€/mois. ( hors les grandes stars, bien sûr) 1- Leur carrière durent 15 ans maximum 2- Ils entrent en centre de formation à 14 ans, arraché à leur famille très jeune. Ce sont des artistes comme les acteurs, les chanteurs qui eux gagnent beaucoup plus avec une carrière bien plus longue... Courir derrière un ballon et maîtriser ce sport est un art qui demande 12 années d’études minimum et qui fait rêver la moitié de la planète...

Répondre
Commentaire avatar

Yann ven 06/07/2018 - 08:23

Sur une note plus grave: Les violences domestiques et la Coupe du Monde sont étroitement liées. Le nombre d'incidents augmente de 26% si le pays gagne, et de 38% s'il perd. Le jour suivant, il augmente de 11%, quelle que soit lissue du match (Étude mené en Angleterre, Lancashire)

Répondre

Voyage

Rome Appercu
HISTOIRE

Singeries et superstitions des rues romaines

Au détour de quelques rues du centre historique, au numéro 18 de la via dei Portoghesi, on peut voir s’ériger une tour aux allures médiévales : la Torre della Scimmia du Palazzo Scapucci.

Sur le même sujet