Jeudi 2 juillet 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Canada : le déconfinement progressif des provinces

Par Déborah Collet | Publié le 06/05/2020 à 18:00 | Mis à jour le 06/05/2020 à 18:21
canada déconfinement

Le pays à la feuille d’érable a établi un bilan de 62 046 personnes contaminées au Covid-19 dont 4 166 morts. Progressivement, les provinces canadiennes mettent en place des stratégies de déconfinement comprenant la réouverture des entreprises et des commerces.

 

Pas à pas, le retour à "la vie normale"

Au Canada, 27 006 personnes ont été guéries du coronavirus mais la situation varie d’une province à une autre. Comme l’a précisé Justin Trudeau, Premier ministre du Canada : "D’une industrie à l'autre, d'une région à l'autre, les mesures vont être différentes pour garder les Canadiens en sécurité." Il a tout de même précisé que les provinces canadiennes, en collaboration étroite, élaboraient "des principes de base".

Le Québec, province fortement touchée par le Covid-19, recense 33 417 cas confirmés et 2 397 morts. La province à l'est du Canada a annoncé la réouverture de ses écoles primaires à compter du 11 mai. Toutefois, à Montréal, épicentre de la crise sanitaire, les écoles restent, elles, fermées. Le Premier ministre du Québec, François Legault a annoncé que les lycées et universités resteront fermés jusqu’à la fin de l’année scolaire. Certaines entreprises devraient réouvrir dans les prochaines semaines. Ensemble Montréal, le parti d’opposition municipal a déposé une motion pour rendre le port du masque obligatoire dans les transports en commun. Lionel Perez, son dirigeant alerte "La santé publique nous répète depuis des semaines qu’il faut conserver une distance de 2 mètres avec son voisin pour éviter la transmission du coronavirus. Or, une telle distanciation n’est tout simplement pas possible dans les transports collectifs."

En Ontario, Doug Ford, le Premier ministre de l’Ontario a prévu un déconfinement progressif de sa province sous forme d’étapes, et pour cause, le taux de croissance des nouveaux cas est en baisse. Il prévoit, en trois grandes étapes, la réouverture des entreprises, milieux de travail avec la mise en place de mesures de distanciation physique et les restrictions sur les rassemblements seront progressivement assouplies. Le gouvernement ontarien ne prévoit pas de retour à la normale concernant les grands événements sportifs et culturels. "Attendez, nous y arriverons. Ce que nous ne voulons pas, c'est qu'il soit prématuré de rouvrir l'économie (...) et que le virus revienne." a précisé le Premier ministre de l’Ontario. Pour le moment, le plan n’est pas rentré en rigueur, mais certaines entreprises devraient réouvrir leurs portes très prochainement.

La province de Saskatchewan située à l’ouest du Canada qui a été relativement épargnée par le Covid-19, lance un plan de relance en cinq étapes. Les terrains de golfs, les parcs sont d’ores et déjà réouverts. La réouverture des commerces et les centres de soins personnels se fera le 19 mai. Quant à la réouverture des écoles, aucune date n’a été jusqu’ici donnée.

La province Alberta a réouvert les commerces de détail, les garderies, des salons de coiffure, des restaurants et même des bars à 50% de leur capacité. En revanche, dans cette province canadienne les écoles resteront fermées jusqu’à la fin de l’année scolaire. En Manitoba, le déconfinement est également amorcé avec la réouverture des centres de soins de santé et de soins personnels, des terrasses, des restaurants, des salons de coiffure, des musées, des bibliothèques et des parcs et même les terrains de camping. C’est d’ailleurs la seule province où les écoles rouvriraient, cependant, aucune date n’a été annoncée.

Les frontières du Canada sont ouvertes, cependant les bateaux de croisières transportant 500 personnes ne sont pas autorisés à amarrer et ce jusqu’au 1er juillet. Les liaisons aériennes en provenance de l’étranger ont été diminuées et les avions peuvent atterrir dans un certain nombre limité d’aéroports.

 

Hécatombe dans les centres de soins de longue durée 

François Legault, le Premier ministre du Québec, a tout de suite réagi face à l’hécatombe observée dans la résidence Herron à Dorval où 31 pensionnaires sont décédés face à des négligences du personnel de santé, qualifiant cette situation "d’épouvantable".

 

coronavirus canada
Centre d’hébergement et de soins de longue durée où 31 pensionnaires ont succombé à l'épidémie, près de Montréal. ERIC THOMAS / AFP

 

Au Canada, la moitié des décès liés au coronavirus concerneraient les aînés. D’après le journal anglophone, Montreal Gazette, les responsables des autorités sanitaires avaient pourtant prévenu le gouvernement que cet établissement, la grande partie du personnel soignant avait déserté les couloirs de peur d’attraper le coronavirus. Ils décrivent "une scène de désolation" où les patients n’étaient pas douchés et où certains d’entre eux gisaient au sol après une chute.

Cette situation dramatique n’est pourtant pas une surprise selon des experts, car le budget alloué aux soins de longue durée est très limité au Canada. Le pays ne dispose pas de financement spécifique pour ces soins contrairement à l’Allemagne et à la France. Réjean Hébert, ancien ministre de la Santé au Québec a réagi "On a négligé le secteur des personnes âgées depuis très longtemps." Il poursuit sur la "difficulté de main-d'œuvre" liée à des "emplois qui sont mal payés." Le Premier ministre du Québec a lui appelé les médecins à venir à l’aide des infirmiers dans les Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Quant au Premier ministre du Canada, il a affirmé que 125 membres des Forces armées seraient mobilisés afin d’aider les personnels des CHSLD de la province québécoise.

Dans les centres de soins comme celui d’Ontario, des experts en santé procèdent à des tests de dépistage. Le gouvernement ontarien avait fait la promesse de tester toutes les personnes âgées résidant dans des centres de soins de longue durée, or, jusqu’ici 40 % des résidents ont été testés. Environ la moitié des décès liés au coronavirus en Ontario ont eu lieu dans des centres de soins de longue durée, soit quelque 700 des 1 485 décès recensés par la santé publique jusqu'à présent.

 

L’industrie agroalimentaire dans le rouge

Au Canada, le secteur de l’agroalimentaire est fortement impacté par la pandémie de Covid-19. Le gouvernement de Justin Trudeau a indiqué verser un montant de 252 millions de dollars à l'industrie agroalimentaire. "Puisque les restaurants et les hôtels sont fermés, de nombreux producteurs se retrouvent avec des surplus importants de certains produits." a-t-il déclaré. Dans le même temps, la ville d'Ottawa en partenariat avec Agri-relance, un programme pour aider les producteurs à reprendre leurs activités a réuni la somme de 125 millions d’euros. Ces aides sont distribuées aux producteurs de bœuf et de porc pour qu’ils s’adaptent à la nouvelle réalité du marché.

Une somme de 77 millions de dollars sera aussi versée aux transformateurs alimentaires afin de les aider à se fournir du matériel de protection sanitaire pour leurs employés. Ainsi, leur fonctionnement de travail sera modifié afin d’augmenter leur productivité en cette période de crise. Le Premier ministre canadien précise “Ça va aussi permettre aux transformateurs d’adapter leurs usines de façon à ce qu’on puisse produire plus de produits au Canada."

Pour l’instant, cette aide financière ne concerne pas les producteurs de fruits, de légumes et les producteurs laitiers. Cependant, des mesures devront être prises pour légiférer une augmentation de la ligne de crédit de la Commission canadienne du lait de 200 millions.

Néanmoins, des travailleurs étrangers sont arrivés à Canada pour renforcer l’activité des récoltes. "On a reçu autour de 90 % des travailleurs étrangers qu’on a normalement à ce moment-ci de l’année. On reconnaît aussi que lors de la récolte, dans plusieurs mois, il va y avoir besoin de plus de travailleurs étrangers temporaires et on est en train de travailler avec l’industrie pour s’assurer qu’on puisse subvenir à ces besoins. " a affirmé le Premier ministre du Canada. Une aubaine pour tous les expatriés Français qui souhaitent obtenir un job saisonnier et soutenir l’économie canadienne. 

 

deborah collet

Déborah Collet

Spécialisée en communication et dans les relations médias, elle est aujourd’hui journaliste au sein de la rédaction internationale.
0 Commentaire (s)Réagir

Culture

Hambourg Appercu
LIVRE

Top 10 des livres allemands les plus connus

Envie de vous évader avec un peu de lecture ? Replongez-vous ou découvrez quelques classiques de la culture allemande. A lire sans modération !

Voyage

VOYAGES

Prendre l’avion après le confinement, soulagement ou épreuve ?

L’été pointe son nez et les grandes vacances nous appellent. Malgré la pandémie, les frontières ré-ouvrent et avec elles les projets de vacances. Mais comment protéger les voyageurs du virus ?