Singapour tombe le masque… mais pas complètement et pas seulement

Par Jean-Michel Bardin | Publié le 28/08/2022 à 18:30 | Mis à jour le 28/08/2022 à 18:30
enfants dans une ecole

Parmi les annonces les plus spectaculaires faites par le Premier ministre dans son discours du 21 août, figure la fin du port du masque obligatoire dans la plupart des locaux à partir d’aujourd’hui. Mais attention, cela ne signifie pas la disparition totale des masques. Par ailleurs d’autres mesures, notamment concernant les conditions d’entrée à Singapour vont être allégées dans les jours qui viennent. En revanche, certaines contraintes demeurent, notamment celles liées au statut vaccinal dans certains lieux publics.

Le port du masque ne reste obligatoire que dans les transports publics et les établissements accueillant des personnes vulnérables.

Depuis mars, les masques n’étaient plus obligatoires à l’extérieur, mais le restaient à l’intérieur dans les lieux publics. A partir de ce lundi, le port du masque devient optionnel partout, sauf dans les transports en commun (et les lieux fermés d’embarquement et de débarquement) et les locaux hébergeant des personnes vulnérables (hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, …).

Mais, certains gestionnaires de lieux fermés peuvent néanmoins exiger le port du masque dans leurs locaux. Cela peut être le cas de gestionnaires d’événements, de restaurants, de bureaux, ou même de chauffeurs de taxi. Si vous ne vous pliez pas à leurs demandes, vous devrez alors sortir. Par ailleurs, le respect des autres ou votre propre sauvegarde devrait vous amener à porter le masque, si vous ne vous sentez pas bien, de façon à éviter d’être un vecteur ou un receveur de germes. Des études ont montré que les périodes pendant lesquelles le port du masque était obligatoire ont vu une chute spectaculaire des maladies contagieuses telles que la grippe.

A noter que le masque n’est plus obligatoire à l’aéroport de Changi, et même dans certains vols Singapore Airlines. Cependant, les personnes travaillant à la préparation des aliments, notamment dans les restaurants, les food courts, et les hawker centers, doivent continuer à porter le masque.

Les contraintes à l’entrée de Singapour sont aussi allégées.

A compter d’aujourd’hui, les voyageurs non vaccinés n’auront plus à effectuer une quarantaine de sept jours à l’arrivée à Singapour. En revanche, ils devront avoir procédé à un test supervisé négatif (PCR ou ART) dans les deux jours précédant leur voyage. Les visiteurs non vaccinés devront toujours contracter une assurance voyage pour couvrant leur séjour à Singapour.

L’approbation préalable pour les titulaires de « long-term pass » et les visiteurs non vaccinés ne sont plus nécessaires.

En revanche, la déclaration de santé associée à la carte de débarquement électronique (SG Arrrival Card) doit toujours être remplie dans les trois jours précédant le départ, quel que soit le statut du voyageur (citoyen singapourien, PR, ou étranger ; vacciné ou non).

Il faut toujours être complétement vacciné pour aller dans les restaurants, les boites de nuit, et les événements de grande ampleur (plus de 500 participants).

La vérification peut être systématique ou aléatoire.

Pour le moment, le statut de « fully vaccinated » est toujours défini par deux injections plus un rappel moins de 270 jours après la deuxième injection. Le deuxième rappel, n’est pas obligatoire, même si fortement recommandé, notamment pour les personnes âgées ou vulnérables.

Sur le même sujet
idpix3

Jean-Michel Bardin

Scientifique de formation, mais curieux de tout. Ingénieur IT de profession, mais artiste de coeur. Citoyen du monde, d'une jeunesse au Maroc à la retraite à Singapour.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale