Jeudi 15 novembre 2018
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Singapour en photo. Les Shophouses

Par Cécile Brosolo | Publié le 05/07/2018 à 15:00 | Mis à jour le 11/07/2018 à 10:33
Photo : Shophouse quartier de Jalan Besar (c) Giancarlo Brosolo
ShopHouses Singapour

Les Shophouses de Joo Chiat, Little India, Blair Road, Emerald Hill, Spottiswood Road, Everton Road et bien d'autres ... En sillonnant ces rues et quartiers, nos yeux se délectent des rangées de « Shophouses » colorées et décorées qui longent les rues.

Les Snapshots de Karin Vo Van : pour découvrir les quartiers de Singapour...

Les Shophouses font partie de l'histoire coloniale de Singapour, remontant jusqu'au 18èmesiècle. Les premiers immigrants chinois à Singapour ont apporté avec eux l’architecture traditionnelle. Les styles ont évolué mais l’architecture type est un bâtiment de deux ou trois étages avec un magasin au rez-de-chaussée et la partie habitation au-dessus, d’où le nom. La maison est retrait par rapport à la rue et le premier étage en surplomb est supportée par des colonnes, créant ainsi un passage couvert au rez-de-chaussée appelé « five-foot-way », qui abrite du soleil et de la pluie. 

Five Foot Way Shophouses Singapour

 

Sous les influences architecturales et décoratives chinoises, malaises et européennes, le style des Shophouses va évoluer au fil des années. Les influences chinoises sur les styles de construction sont représentées par les cours intérieures, les pignons ronds des toits en pente, les évents en forme d'ailes de chauve-souris au-dessus des fenêtres du premier étage et les frises en céramique colorées représentant des dragons, des phénix et des fleurs. L'influence malaise est identifiée par la charpente en bois des avant-toits, des planches de rive et des balustrades ; tandis que les influences européennes sont dominantes dans les fanlights, les fenêtres françaises, les fenêtres à volets portugais, les portes d'entrée et les portails à panneaux. L'influence coloniale se retrouve dans les pilastres corinthiens aux étages supérieurs.

 

(c) Karin Vo Van-Stauss

 

Il en résulte un style architectural propre à Singapour dont on compte six périodes emblématiques :

- Les Early Shophouses (1840 – 1900) et leur style chinois, à un seul étage et une ou deux fenêtres en bois sur la façade de l'étage supérieur. L'ornementation en plâtre est minimale. Simple mais pragmatique et harmonieux. Les Shophouses le long de South Bridge et New Bridge Road ainsi que Erskine road en sont un parfait exemple.

- Les Transitional Shophouse (1850 - début 1900) : avec l'affluence croissante à Singapour et l’augmentation de la richesse, les Shophouses deviennent plus grandes, plus hautes et décorées de plâtre et de tuiles. Elégance et simplicité sont les maitres mots, et l’ornementation reste relativement sobre. Les toits plats sont devenus la norme.

La BABA HOUSE, au 157 Neil Road, construite vers 1895, était autrefois la maison d'une famille chinoise Peranakane. La propriété a été acquise par l'Université nationale de Singapour (NUS) en 2006 et est aujourdh’ui un musée. Visites et infos ici. On trouve également beaucoup de transitional shophouses à Telok Ayer et Joo Chiat par exemple.

Potatoe head (c) Giancarlo Brosolo

- Les Late Shophouse (1900 – 1940) : c'est le style le plus spectaculaire, en particulier dans l'utilisation extensive du plâtre, du carrelage et de l'ornementation en fonte. Chaque façade de l'étage supérieur a trois fenêtres. Pour les admirer, rendez-vous à Little India et Jalan Besar, en particulier le long de Sam Leong Road ou de Petain Road, ou sur East Coast vers Geylang (par exemple Lorong Bachok, Bukit Pasoh, ...).

- Les Second Transitional Shophouse (fin des années 1930). Certainement en raison de la crise économique, les maisons de ce style sont plus simples et plus épurées. On trouve ces Shophouses notamment sur Padoga Street à China Town, et Stanley Street.

- Les Shophouses Art Deco (1930-1960) : elles se caractérisent par la rationalisation des motifs classiques tels que les commandes de colonnes, les arcs et les frontons en motifs géométriques. Une caractéristique commune est une plaque avec la date de construction du bâtiment. Le plâtre de Shanghai était également un traitement de surface populaire. Elles se trouvent à Bukit Pasoh, notamment le bâtiment Dong Ya, qui abrite aujourd’hui Potato Head. Une forme adaptative d’Art Déco, appelée Tropical Deco, se trouve également dans les shophouses le long de Club Street et de Cavan Road.

- Les Shophouses Modernes (1950-1960) : les caractéristiques communes sont l'utilisation innovante d'ailettes minces en béton et d'évents d'aération qui sont aussi bien fonctionnels que décoratifs. Les fenêtres en acier doux complètent la façade géométrique. Pour les voir : 285 New Bridge Road, Jalan Besar, ...

 

Joo Chiat (c) Giancarlo Brosolo

 

 

Beaucoup de ces Shophouses ont appartenu aux Peranakans. Certaines d'entre elles ont été rénovées et présentent des façades décorées de superbes céramiques. Selon la richesse et la provenance de son propriétaire, les embellissements ont été plus ou moins fastueux. Les matériaux d'ornementation les plus utilisés sont la céramique, la brique, la mosaïque et le plâtre de Shanghai.

Shophouses doors

 

 

 

Merci à à Karin Vo Van-Strauss et Giancarlo Brosolo pour leurs photos

Karin

Cecile Brosolo

Cécile Brosolo

Co-directrice éditoriale. Ingénieur de formation et passionnée par la photo, Cécile a naturellement pris en main les aspects de l'actualité qui touchent à la science et à la technique, à la photographie et à l'environnement.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Singapour ?

Olga Kurylenko et Romain Duris - Peur sur la ville !

​​​​​​​Un nuage de brume toxique venant des profondeurs de la terre envahit Paris à la suite d’un tremblement de terre. Les survivants se réfugient dans les étages élevés ainsi que sur les toits de la