Plantation de 5.000 arbres pour restaurer la forêt côtière du Labrador Park

Par Catherine Zaccaria | Publié le 18/11/2021 à 18:30 | Mis à jour le 19/11/2021 à 11:42
Photo : @nparks
restauration foret labrador_nature_reserve_

Le 7 novembre, le Conseil des parcs nationaux de Singapour a annoncé son plan d'action pour la restauration des forêts de la réserve naturelle du Labrador Park, qui verra la plantation de 5 000 arbres. Cette surface est égale à 17 terrains de football !

Une forêt côtière de 12,5 hectares le long du Greater Southern Waterfront sera restaurée à partir de l'année prochaine dans le cadre des efforts continus de Singapour pour conserver sa biodiversité pour les générations futures.

 

Des habitats rares pour la faune et la flore locale

La réserve naturelle du Labrador Park se caractérise par deux habitats rares et uniques : une forêt de collines côtières et un rivage rocheux. Ces habitats contiennent une riche variété de flore et de faune, dont plus de 100 espèces d'oiseaux, 41 espèces de papillons, 15 espèces de mangroves et quatre espèces d'herbes marines.

 

panneau

 

Des vestiges historiques sont préservés dans ce parc

Plusieurs monuments et caractéristiques historiques se trouvent dans ce parc. En effet, les Britanniques ont commencé à fortifier la côte du Labrador à la fin des années 1860 contre d'éventuelles attaques de pirates et d'envahisseurs. Plusieurs bunkers en béton, deux canons de six pouces et une série de tunnels souterrains ont été construits à cet effet. Des mines sous-marines et des barbelés ont également été installés le long de la côte pour dissuader tout débarquement côtier.

 

fortain a singapour

 

Le fort côtier défendant la côte du Labrador est devenu le fort Pasir Panjang. C'était l'un des 11 forts côtiers érigés le long de la côte sud et sans aucun doute le plus fortifié de tous.

 

Introduit pour la première fois en 2019, le Plan d'action pour la restauration des forêts vise à renforcer la résilience écologique et climatique des forêts indigènes de Singapour en restaurant les processus écologiques et en améliorant la biodiversité et la connectivité écologique dans ces zones.

 

Replanter, restaurer et entretenir les forêts

La forêt sur les collines côtières de 10 hectares dans la réserve naturelle du Labrador abrite des espèces végétales qui sont maintenant très rares. NParks replantera les collines avec des espèces indigènes appropriées.

 

foret cotiere
@nparks

 

NParks restaurera également une forêt de plage côtière dans la zone de 2,5 hectares entre la forêt de colline côtière et la mer. Cette initiative fournira une zone tampon physique et écologique importante pour la forêt des collines côtières, ainsi que des sources accrues de nourriture et d'abris pour la faune de la réserve naturelle du Labrador et de son environnement.

 

Aménagement du sentier côtier en 2022

Des sentiers seront aménagés pour permettre aux visiteurs de découvrir cet habitat. En conjonction avec les efforts de restauration forestière, les utilisations récréatives respectueuses du lieu seront déplacées dans des zones centrales aux zones tampons. Il y aura toujours des possibilités de loisirs dans la nature, tels que des promenades éducatives le long des sentiers naturels, ainsi que d'autres activités récréatives, dans des zones plus éloignées des zones principales, telles que la zone d'entrée.

Le sentier offrira également aux visiteurs une vue sur la mer depuis des points de vue et leur permettra d'en apprendre davantage sur l'histoire du littoral au fil des ans, la flore et la faune indigènes que l'on peut trouver dans les forêts de plage et les rivages rocheux, comment l'environnement pourrait changer avec l'élévation du niveau de la mer, et pourquoi la conservation des habitats côtiers naturels est importante pour renforcer la résilience climatique, a déclaré NParks.

 

Abris pour de nombreuses espèces marines

Le rivage rocheux de la réserve naturelle du Labrador, qui serait le dernier rivage rocheux naturel restant sur la partie continentale de Singapour, fera également partie des efforts de restauration de l'habitat.

 

bord de mer
@nparks

 

Les enquêtes menées par NParks ont enregistré une grande diversité d'espèces marines, notamment les raies à points bleus, les raies aigles et les requins à pointes noires.

Catherine Zaccaria

Catherine Zaccaria

Éducatrice et enseignante, Catherine réoriente ses activités au fil des années. Elle est aujourd'hui Rédactrice en chef de l'édition singapourienne de Lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale