Jeudi 28 octobre 2021
TEST: 2288

Découvrez le Grand Nord singapourien par le Sembawang Heritage Trail 

Par Jean-Michel Bardin | Publié le 15/07/2021 à 14:30 | Mis à jour le 15/07/2021 à 14:30
Photo : Beaulieu House, située sur la côte, est aujourd’hui un restaurant, après avoir servi de demeure à l’ingénieur en chef qui a construit la base navale (copyright Straits Times)
Sembawang heritage trail Beaulieu House

Le NHB (National Heritage Board) lance un nouveau parcours du patrimoine, le vingt-et-unième, dans le quartier de Sembawang au Nord de Singapour. Trois itinéraires sont proposés pour découvrir en toute liberté à pied en 2 à 3 heures, l’histoire de ce quartier, qui fut en son temps la plus grande base navale britannique en Extrême-Orient, et quelques vestiges pittoresques du passé, sans oublier une des curiosités naturelles de l’ile.

 

Sembawang, une découverte loin des sentiers battus

Le nom malais de Sembawang vient, comme pour d’autres quartiers de Singapour, d’un arbre (Mesua Ferruginea), dont on trouve encore quelques spécimens dans le parc de Sembawang, à l’extrémité de Sembawang Road. La côte était jusqu’au début du vingtième siècle le territoire des Orang Seletar, qui vivaient de produits de la mer et de plantes.

Durant le 19ème siècle, cette région a été défrichée pour faire place à des plantations de gambiers, qui ont conduit à la création de villages où habitaient les gens qui travaillaient dans ces plantations. A la fin du 19ème siècle, le gambier laisse place au caoutchouc, qui fut d’abord expérimenté à Sembawang, avant d’être étendu à d’autres parties de Singapour et en Malaisie. A côté de ces plantations, il y avait aussi des fermes qui produisaient divers fruits et légumes.

 

mosquée Petempatan Melayu Sembawang heritage trail

 

De ces plantations et de ces villages, il ne reste plus grand chose sinon cette pittoresque mosquée, autrefois entourée de 7 villages comptant entre 1000 et 2000 habitants, mais maintenant isolée au milieu de la forêt. Cette mosquée, dont la construction a été financée par les habitants de ces villages, est toujours active, même si sa fréquentation a beaucoup diminué. Dans son voisinage, reste le plus vieil arbre à caoutchouc de l’ile. Existe toujours, la cloche en bois qui servait de signal à la communauté pour diffuser les nouvelles importantes, à une époque où il n’y avait pas d’autre moyen de communication.

 

Plage Sembawang heritage trail

 

Le Gibraltar de l’Est après la 1ère guerre mondiale

base navale de Singapour Sembawang

 

Après la première guerre mondiale, les Anglais décidèrent de faire de Singapour leur principale base navale en Extrême-Orient. Le site de Sembawang fut choisi en raison de la protection naturelle fournie par le détroit de Johor. Une première partie fut terminée en 1929 avec le 3ème plus grand quai flottant au monde. Le reste fut achevé en 1938, avec la plus grande cale sèche au monde, pouvant accueillir les plus grands vaisseaux de la marine britannique. Hélas, la seconde guerre mondiale rendit inutile cette base construite à grands frais. En effet, les Japonais arrivèrent par la Malaisie, avant que les Anglais aient eu le temps de ramener leurs bateaux à Singapour. Ces derniers n’ont donc eu d’autre choix que de saboter les installations pour que les Japonais ne puissent pas s’en servir.

 

maison amiraute sembawang trail

 

Après la seconde guerre mondiale, la base navale reprit ses activités. C’était en fait un véritable pays dans le pays, qui occupait un vaste espace, ou seuls les titulaires d’un laisser-passer pouvaient pénétrer, et où on pouvait tout trouver : écoles, hôpital, stade, lieux de culte, magasins, et les logements du nombreux personnels civil et militaire qui gravitaient autour de la base.

 

maison coloniale sembawang

 

Au départ des Britanniques, à la fin des années 60, Singapour a récupéré les installations pour sa propre flotte et a créé un chantier naval dans le cadre d’une entreprise commerciale. Aujourd’hui, les installations techniques ne sont pas accessibles car situées dans l’enceinte de la société Sembcorp Marine. En revanche il est possible de se promener dans les quartiers ou résidaient les personnels britanniques et où on peut trouver divers modèles de jolies maisons coloniales.

 

La source d'eau chaude, le point attractif du Sembawang Heritage Trail 

source chaude sembawang

 

Singapour compte une source d'eau chaude, située aussi à Sembawang. Cette source a commencé à être connue au début du vingtième siècle et a connu diverses péripéties. Elle a servi pour faire de l’eau minérale, et les visiteurs y venaient pour s’y baigner ou y faire cuire leurs œufs. Durant l’occupation japonaise, elle a été transformée en thermes, qui ont été détruits par un bombardement à la fin de la guerre. Cela a eu aussi pour effet de perturber l’écoulement de l’eau, qui n’a finalement repris son débit antérieur qu’en 1964. Pendant une vingtaine d’années, la source fut de nouveau utilisée pour produire de l’eau minérale. En 1998, quand le gouvernement annonça que la source allait être englobée dans une nouvelle base aérienne, il y a eu une levée de boucliers. Finalement, un corridor a été percé à travers la base pour permettre aux nombreux visiteurs de continuer à jouir des vertus de cette source dans le cadre d’une installation très rudimentaire. Finalement en 2016 des travaux ont été entrepris pour transformer le lieu en parc plus attractif, qui a ouvert en 2020.

 

source chaude sembawang heritage trail

 

Il y aurait beaucoup plus à dire ou à voir à propos de ce quartier. Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici. Vous y trouverez une brochure générale sur l’histoire de ce quartier, la carte des itinéraires, et des explications détaillées sur 31 lieux remarquables. Bonne route !

 

 

idpix3

Jean-Michel Bardin

Scientifique de formation, mais curieux de tout. Ingénieur IT de profession, mais artiste de coeur. Citoyen du monde, d'une jeunesse au Maroc à la retraite à Singapour.
0 Commentaire (s) Réagir