Dimanche 16 décembre 2018
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Escapade à Luang Prabang, ancienne capitale royale du Laos

Par Caroline D. | Publié le 22/11/2018 à 14:30 | Mis à jour le 22/11/2018 à 15:58
Luang Prabang escapade

Considérée, à juste titre, comme la plus belle ville d’Asie du Sud Est, Luang Prabang satisfait tous les appétits de découverte. La ville, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, ne s’est ouverte au tourisme qu’en 1989. Elle est par conséquent à mille lieux de métropoles comme Bangkok ou même Ho Chi Minh City. Son architecture, merveilleusement préservée ou restaurée, est unique dans la région.

 

 

Luang Prabang, située au Nord du Laos, n’est pas la capitale du Laos, mais c’est la ville la plus visitée car elle a de très nombreux atouts. Située à 700 mètres d’altitude, la fraicheur du climat offre un peu de répit à tous ceux qui souffrent de la moiteur équatoriale.

 

luang prabangC’est également une ville profondément inscrite dans la pratique du bouddhisme. La procession matinale des moines quétant leur nourriture quotidienne est une belle vision. Les très nombreux temples, essaimés dans la ville, appellent à la ballade ou la méditation.

 

Il est très agréable d'y déambuler. Elle ne compte que 55.000 habitants, donc pas de circulation dense. Ici, tout le monde se déplace, sans risque, à vélo. Ou dans les inévitables tuck tucks.

 

Et comme le Laos est devenu protectorat français en 1893, vous pourrez également admirer avec un brin d’émotion, les anciens bâtiments coloniaux qui sont ici en parfait état. Même les plaques apposées sur les bâtiments officiels sont toujours en laotien et en français, et les administrations ont conservé leur appellations un peu désuètes.

 

Luang Prabang est coincée entre le Mékong et la rivière Nam Khan et cette étreinte lui confère une atmosphère toute particulière. Ce sont encore des embarcations traditionnelles qui vous emmènent admirer le coucher du soleil, pour une bouchée de pain.

 

À proximité de la ville, les inévitables cascades, par ailleurs très photogéniques, sont le prétexte à des escapades nature et baignades. La rencontre avec des éléphants, nombreux, est inoubliable. On est loin du tourisme de masse. Il est donc possible d’aller passer une journée avec ces animaux et leur mahoud, de les nourrir, les laver dans le fleuve, de s’assoir directement sur le dos pour une promenade forte en sensations.

 

Au Laos, le temps ne presse pas. Les habitants ont gardé la langueur d’une autre époque et leur mode de vie traditionnel. Les villages des minorités ethniques, qui vivent dans les montagnes alentours, sont accessibles au cours d’une petite journée de trek. Les enfants croisés dans la forêt en train de ramasser du bois, certains agés de 5/6 ans, vous offrent un sourire et un moment de réflexion. Ils vivent sans eau courante ni électricité.

 

CÔTÉ PRATIQUE

 

Vous trouverez à Luang Prabang de multiples options d’hébergement, dont des maisons traditionnelles restaurées et équipées de tout le confort moderne (piscine donnant sur le Mékong).

 

Côté papilles, elles sont également à la fête. Le night market, tout petit, offre néanmoins l’opportunité de découvrir la cuisine et les snacks locaux dans un cadre décontracté. Il existe par ailleurs des bars et restaurants pour tous les goûts et les budgets. L’Éléphant, tenu par un Français, propose une cuisine laotienne et française fusion. Tamarin, en bord de rivière, offre toutes les palettes locales et l’on peut aussi y prendre des cours. Quel que soit votre choix, vous vous régalerez, et toujours dans un cadre authentique.

 

Enfin, le shopping bien sur. L’artisanat produit par les minorités se trouve facilement dans des boutiques à vocation caritative. De même quelques magasins d’antiquités. Et pour les fashion victims, quelques créatrices occidentales se sont installées au Laos et proposent des coupes modernes dans des matières locales ( soie, cotton).

 

Une chose est sure : vous reviendrez détendus et heureux !

Nous vous recommandons

Screenshot_20180925-143420

Caroline D.

Caroline D. vit à Singapour depuis 5 ans. Guide au Musée National de Singapour qui retrace l’histoire de l’ile
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Minimalism: Light. Space. Object. L’exposition du moment à Singapour

L’art minimaliste est un courant d’art moderne apparu dans les années 50 à New York, et dont l’idée est de supprimer toute interprétation possible. Dénué de référence, de valeur symbolique et sans lie