Election des Conseillers des Français de l'étranger - Yann Deschamps

Par Catherine Zaccaria | Publié le 19/05/2021 à 14:00 | Mis à jour le 19/05/2021 à 14:00
Photo : Yann Deschamps
un homme pose

Le 30 mai 2021 (du 21 au 26 mai par internet), les Français de l’étranger seront appelés à élire leurs Conseillers des Français de l’étranger. Entretien avec Yann Deschamps à la tête de la liste « Alliance Solidaire des Français de Singapour » aux côtés de Dorothée Ginzburg, Christophe Chicandard, Leyla Boumghar, James Michaud, Annabelle Doublier et Damien Ferte. La liste est soutenue par l’Association ASFE - Alliance Solidaire des Français de l’Etranger.

A Singapour, 4 Conseillers sont à choisir parmi 5 listes concurrentes. Afin de vous aider à faire votre choix, Lepetitjournal.com donne la parole aux représentants de chaque liste, afin de présenter leurs candidats et leur programme.

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Parti de France à l’âge de 25 ans pour Shanghai avec mes bagages, sans emploi et une forte envie de réussir, j'ai passé presque la moitié de ma vie à l'étranger. Après plus de 20 ans à Shanghai, nous avons décidé avec mon épouse de partir pour Singapour en 2017. Mon épouse est d’origine taïwanaise et nos enfants sont nés à Shanghai. Conseiller en immobilier d’entreprise depuis plus de 20 ans, j’ai travaillé pour certains des plus grands groupes immobiliers internationaux.

A Shanghai, j’ai eu l’occasion de collaborer avec un conseiller consulaire et suis parfaitement au fait des problèmes des Français : commissions de bourses et méandres administratifs locaux. Il reste beaucoup à faire pour aider les jeunes talents français à la recherche d’un stage ou d'un premier emploi. Je suis totalement conscient des responsabilités et crois beaucoup à l’importance des réseaux et à l’accompagnement de nos compatriotes.

 

Comment avez-vous constitué votre liste ?

Notre liste est composée de femmes et d'hommes qui ont toujours eu un engagement citoyen et un esprit indépendant ouvert à l’international. Il s’agit de personnes avec des parcours différents et riches d’expériences à l’international. Le bouche à oreille, le relationnel et les amis ont permis la constitution de cette liste dédiée aux français de Singapour.

 

groupe de personnes devant des maisons
Alliance Solidaire des Français de Singapour

 

Notre liste bénéficie aussi de la présence et de l’expérience d’un Conseiller des Français de l’étranger en exercice de ses fonctions et qui vit à Singapour depuis 16 ans. Ce qui nous unit c’est une volonté de servir les droits et les intérêts de nos compatriotes ici à Singapour sans se préoccuper du microcosme politicien hexagonal.

 

Quel est selon vous le plus grand défi auquel font face les Français de Singapour ?

Comme vous le savez, Singapour n’est plus l’eldorado qui a été trop souvent dépeint dans les médias français. Le marché du travail a atteint un niveau de maturité qui fait que seuls les meilleurs profils sont sélectionnés et les « packages » offerts par les employeurs s’inscrivent plus souvent dans un cadre contractuel local que dans un format de contrat d ‘expat aux multiples bénéfices et avantages de toute sorte. Par ailleurs, le cout de la vie n’a cessé d’augmenter faisant de Singapour une des villes les plus chères au quotidien. Les postes essentiels de dépenses ménagères que sont le logement, l’éducation et la sante doivent être bien évalués car ils ont chacun un poids important dans la réussite ou l’échec de son expatriation à Singapour. L’équilibre à trouver entre revenus et dépenses est donc bien le défi auquel chacun de nos compatriotes doit se confronter pour s’assurer de bien vivre son expatriation à Singapour.

Il faut noter que la crise sanitaire du COVID-19 a bien évidemment créé des situations très difficiles, engendrant des départs de Singapour et des appels à l’aide et la solidarité. Ce sera la priorité de nos élus de se rapprocher de nos compatriotes qui subissent de plein fouet les effets négatifs de cette crise et de travailler avec chacun d’entre eux pour analyser la situation de chacun et trouver ensemble des solutions appropriées et efficaces.

 

Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l'étranger ?

Les Conseillers des Français de l’étranger ont la mission d’être les élus locaux et de proximité qui connaissent, soutiennent et représentent les Français de l’étranger auprès des ambassades et consulats de France à l’étranger. Ils sont élus au suffrage universel direct par les Français de leur pays/circonscription pour un mandat de 6 ans. Les conseillers consulaires représentent les Français de leur circonscription, et non la France (comme les Ambassadeurs et les Consuls).

Ils siègent au “conseil consulaire” et sont chargés d’émettre des avis sur les questions inhérentes à la vie quotidienne des Français de l’étranger. Ils sont consultés pour toutes questions relatives à l’emploi, la santé, l’apprentissage, l’enseignement ou encore la sécurité des Français installés hors de France.

Les conseillers des Français de l’étranger ont à se prononcer sur les bourses demandées par les Français pour étudier dans les établissements scolaires français à l’étranger, ainsi que sur les subventions accordées aux associations ayant un lien avec la France ou de langue française.

La réforme institutionnelle adoptée en 2013 est une véritable opportunité puisqu’elle a permis, avec l’élection des 511 conseillers et délégués consulaires, d’instaurer une démocratie locale pour les Français de l’étranger.

C’est donc une opportunité que chacun de nos compatriotes ne peut pas ignorer. Le taux de participation à Singapour pour les dernières élections consulaires de 2014 avait été extrêmement faible. Nous espérons que les quelques 9600 Françaises et Français inscrits sur la liste électorale consulaire à Singapour saisiront l'occasion de participer à cet événement ; d’autant plus que le vote électronique est désormais possible, ce qui rend la tâche plus simple pour voter.

 

affiche electorale

 

Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ?

Notre modus operandi sera d’être proactif et non simplement réactif. Il s’agira d’aller au contact de nos compatriotes, de communiquer davantage avec eux, de bien comprendre leurs préoccupations et de répondre à leurs interrogations et à leurs attentes en leur délivrant une information fiable et actualisée. Un agenda transparent et un seul mot d'ordre : se confronter aux réalités de terrain au-delà des clivages politiques et trouver des solutions et attentes de nos compatriotes à Singapour, qu’ils soient étudiants, entrepreneurs, pères ou mères de famille, employés en contrat local ou non, retraités, anciens ou nouvellement arrivés à Singapour.

 Assurer une présence assidue et dynamique aux conseils consulaires. Nos élus seront responsables et engagés sur des sujets aussi importants que la sécurité, les bourses scolaires et les affaires sociales.

Soutenir celles et ceux qui en ont besoin et qui rencontrent une difficulté de vie économique, sociale, de santé ou psychologique en créant un réseau de solidarité, uni et toujours disponible.

Fournir une information indépendante et actualisée dans les domaines pointus notamment de la fiscalité, de l'assurance sociale et des retraites.

Encourager le dynamisme du tissu associatif des Français établis hors de France en général et à Singapour en particulier et s'assurer de son financement via le dispositif STAFE.

 

logoLes Conseillers des Français de l’étranger (ex Conseillers consulaires) sont des élus de proximité qui connaissent, soutiennent, représentent la communauté́ française à l'étranger et sont des acteurs facilitant le lien entre les Français et l’Ambassade, mais aussi avec les parlementaires élus à l'étranger. Ils ont un rôle local indéniable. Leur mission est aussi politique, puisqu’ils sont Grands Électeurs des 12 Sénateurs représentant les Français établis hors de France. Les Conseillers des Français de l’étranger sont élus au suffrage universel direct par les Français de leur circonscription pour un mandat de 6 ans.

Nous vous recommandons
Catherine Zaccaria

Catherine Zaccaria

Éducatrice et enseignante, Catherine réoriente ses activités au fil des années. Elle est aujourd'hui Rédactrice en chef de l'édition singapourienne de Lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir