TEST: 2288

Covid-19 - A Singapour on ne badine pas avec les consignes

Par Catherine Zaccaria | Publié le 26/02/2020 à 14:30 | Mis à jour le 27/02/2020 à 00:17
Photo : @Gerd Altmann Pixabay
coronavirus singapour permis de travail annule

Depuis que le gouvernement singapourien a pris des mesures drastiques, mais néanmoins nécessaires, afin de limiter la propagation du Covid-19, certaines personnes n’ont pas jugé utile de s’y conformer. Soit, mais attention aux risques encourus !

Que l’on soit PR, EP, DP, LTVP ou autres, les risques de ne pas suivre les directives gouvernementales à Singapour peuvent avoir des conséquences importantes. 19 détenteurs d'un permis de travail et/ou des employeurs ont été punis pour avoir bafoué les exigences relatives aux congés autorisés (Leave of Absence) dues au coronavirus Covid-19.

Les autorités ont trouvé 10 détenteurs de permis de travail et neuf employeurs qui violaient ces exigences, a déclaré le MOM dans un communiqué de presse lundi 24 février. 6 d'entre eux ont vu leur permis révoqué. Dans deux cas, les travailleurs et les employeurs ont affirmé ignorer les exigences de la LOA bien que le MOM les ait préalablement informés. Les quatre autres personnes ont reçu des "avertissements sévères".

En plus de voir leur permis de travail annulé, certains travailleurs ont également été définitivement interdits d'emploi à Singapour. Les privilèges de l’employeur en matière de permis de travail ont également été suspendus pendant deux ans.

Dans 3 cas, ce sont les employeurs qui ont exigé que leurs employés, sensés rester à la maison, se présentent au travail. Ils ont été dénoncés par les employés et le MOM a suspendu les privilèges de leurs employeurs pendant trois ans.

 

Nous le savons, avoir voyagé en Chine continentale nous oblige à une mise en quarantaine de 14 jours à dater de notre retour à Singapour. Cette exigence concerne également les voyageurs citoyens de Singapour, les résidents permanents et les détenteurs de permis de séjour longue durée (EP, DP, etc) ayant un historique de voyage à Cheongdo et Daegu au cours des 14 derniers jours.

Cela signifie que ces personnes ne seront pas autorisés à quitter leur domicile pendant 14 jours après leur retour à Singapour.

De plus, le travailleur doit être joignable pendant la période de Leave of Absence et des contrôles sont effectués. Des agents de l'ICA (Immigration and Checkpoints Authority) sont également habilités à contrôler votre présence sur votre lieu de résidence.

L'ICA a déclaré : "Le gouvernement continuera de procéder à des contrôles aléatoires réguliers par le biais de visites à domicile et d'appels téléphoniques pour garantir le respect du SHN (Stay-Home Notice), afin que le bien-être de la communauté ne soit pas menacé."

Il a souligné que ceux qui ne respectent pas les consignes peuvent encourir de lourdes sanctions, notamment des poursuites en vertu de la loi sur les maladies infectieuses.

 

Catherine Zaccaria

Catherine Zaccaria

Éducatrice et enseignante, Catherine réoriente ses activités au fil des années. Elle est aujourd'hui Rédactrice en chef de l'édition singapourienne de Lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale