Comment prévenir la dengue

Par Jean-Michel Bardin | Publié le 10/05/2022 à 18:30 | Mis à jour le 10/05/2022 à 18:30
dengue Aedes Aegypti moustique

La dengue, maladie endémique à Singapour, connait une explosion cette année : depuis janvier, on compte plus de cas que pour l’entièreté de l’année dernière, et ce avant même la saison « haute » qui s’étend habituellement de juin à octobre. Il n’y a pas de vaccin ou de remède efficace contre cette maladie, dont la plupart se remettent naturellement après quelques jours désagréables, mais qui cause cependant quelques décès chaque année. En revanche, certaines mesures peuvent être prises pour éviter de l’attraper et de la propager, certaines étant d’ailleurs obligatoires sous peine de sanctions.

 

Evitez de faire de votre domicile un élevage de moustiques.

La dengue est transportée par un moustique, l’Aedes Aegypti, dont les premières phases du cycle de vie nécessitent de l’eau stagnante. Il est donc important d’en supprimer toute possibilité, en ne mettant pas d’assiette sous les pots de fleur (ou en les vidant au moins tous les deux jours), en retournant tous les récipients pouvant contenir de l’eau, en renouvelant très fréquemment (au moins tous les deux jours) l’eau des vases de fleurs, en veillant à ce que toutes les gouttières ou canaux d’évacuation d’eau soient dégagés, et en retournant la terre dans les plantations pour éviter que l’eau stagne au-dessus.

 

schema anti dengue

 

Des inspecteurs de l’Agence Nationale de l’Environnement (NEA), l’organisation en charge de la prévention de la dengue, peuvent venir chez vous vérifier que vous respectez bien toutes ces mesures, lorsque des cas de dengue ont été signalés dans le voisinage, voire chez vous. En effet, les médecins sont tenus de déclarer les cas qu’ils identifient à cette agence.

Si des zones d’eau stagnante abritant des larves de moustiques sont découvertes chez vous, vous pouvez encourir une amende jusqu’à 5000 SGD et/ou une peine de prison jusqu’à 3 mois. Avis aux amateurs !

Evitez de vous faire piquer

L’Aedes Aegypti est actif le jour, surtout à l’aube et au crépuscule. Les mesures préventives sont classiques.

Tout d’abord, si vous préférez l’aération naturelle à l’air conditionné, vous pouvez équiper vos ouvertures ou votre lit de moustiquaires, surtout si vous êtes adepte de la sieste.

Ensuite, vous pouvez porter des vêtements à manches longues et des pantalons longs, pour limiter la surfacer de peau exposée.

Enfin, vous pouvez vous enduire de produit anti-moustique.

Ensemble d’actions et de projets menée par la NEA pour contrôler la propagation de la dengue

Tout d’abord, grâce à la déclaration obligatoire des cas de dengue, la NEA tient à jour une cartographie des zones à risques à Singapour. Si votre domicile se trouve dans l’une d’entre elles, mieux vaut être davantage prudent. Dans ces zones, des campagnes de fumigation sont régulièrement menées pour éliminer les moustiques dans les différentes étapes de leur cycle de vie.

Ensuite, la NEA inspecte régulièrement, non seulement les domiciles, mais aussi les entreprises, les chantiers, et les lieux publics, pour s’assurer qu’il n’y a pas de terrain propice au développement des moustiques.

Enfin, un projet de grande ampleur vise à éliminer la reproduction des moustiques par l’inoculation de la bactérie Wolbachia a des moustiques mâles. Ceux-ci sont ensuite lâchés dans la nature. Mais les œufs résultant de leur accouplement avec des moustiques femelles (qui sont en fait les porteurs du virus) n’éclosent pas. Des expérience pilotes prometteuse ont été menées dans plusieurs quartiers de Singapour : la population de moustiques y a été réduites jusqu’à 98% et le nombre de cas jusqu’à 88% après un an.

idpix3

Jean-Michel Bardin

Scientifique de formation, mais curieux de tout. Ingénieur IT de profession, mais artiste de coeur. Citoyen du monde, d'une jeunesse au Maroc à la retraite à Singapour.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale