Dimanche 22 septembre 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Autopartage à Singapour avec Franck Vitté, Managing Director de BlueSG

Par Cécile Brosolo | Publié le 23/01/2018 à 14:00 | Mis à jour le 24/01/2018 à 00:39
Photo : Blue SG carsharing in Singapore
BlueSG Bolloré Singapour autopartage electric carsharing

A l’heure où Paris fait son premier bilan après bientôt sept ans d’Autolib et où le système d’autopartage électrique du groupe Bolloré a déjà été déployé dans sept villes du monde, les Bluecars sont enfin arrivées à Singapour le 12 décembre dernier, avec BlueSG. Rencontre avec Franck Vitté, Managing Director de BlueSG.

 

Quel est votre parcours ? Qu’est-ce qui vous a amené à Singapour ?

Franck Vitté BlueSGFranck Vitté - Je suis arrivé à Singapour en novembre 2000 pour prendre la direction de la région Asie Océanie d’IER, filiale du groupe Bolloré qui propose des solutions d’optimisation des flux de bien et de passagers pour les grands réseaux de transports, aérien et ferroviaire.

Après 7 ans, j’ai été rapatrié au siège du groupe IER à Paris pour prendre la direction commerciale de l’Europe. Mais, finalement, en Juillet 2009 je suis revenu à Singapour pour prendre en charge la zone Asie-Océanie et le Moyen-Orient, soit une région qui s’étendait de Beyrouth à Tokyo, en passant par Tahiti !

 

Puis, de IER vous avez pris la direction de BlueSG ?

- En novembre 2011, Autolib a été lancé à Paris. Il faut savoir que tout l’écosystème autour de la voiture - la batterie, l’infrastructure de charge, le système d’information et toute la partie opérations et support clients - est internalisé au sein du groupe Bolloré, à travers les filiales de Blue Solutions.

Et il se trouve que c’est IER qui conçoit et fabrique l’infrastructure de charge des voitures. C’est donc naturellement IER, entreprise internationale, fer de lance de Blue Solutions et implantée à Singapour, qui a pris en charge le développement d’une solution d’autopartage électrique pour Singapour.

Nous avons approché le gouvernement singapourien dès 2012 pour proposer nos solutions. Nous avons remporté l’appel d’offre lancé en 2014 conjointement par LTA (Land Transport Authority) et EDB (Economic Development Board), et nous avons signé le contrat le 30 juin 2016. Je suis ainsi maintenant à la direction de BlueSG pour poursuivre le projet.

BlueSG Bolloré Singapour autopartage electric carsharing

 

Quelles sont les particularités du marché à Singapour ?

- Pour nous, d’un point de vue contractuel et organisation, la grande particularité de Singapour réside dans son statut de cité-Etat, et le fait que nous avons signé un contrat avec deux agences gouvernementales et non avec une ville comme nous le faisons habituellement. La difficulté est alors la multiplication du nombre de parties prenantes avec lesquelles nous devons négocier, signer des contrats, demander des autorisations, etc. alors que dans le cas d’une ville, tous les interlocuteurs dépendent de la mairie et suivent les décisions entérinées par le maire.

Pour vous citer un exemple, pour obtenir les autorisations pour l’emplacement des stations de charge sur des places de parkings, nous devons nous adresser à deux autres agences, qui sont soit l’urbanisme (URA - Urban Redevelopment Authority) soit le HDB (Housing Developpement Board) selon que les places de parking appartiennent à l’un ou l’autre.

Cette complexité est cependant relativement compensée par le fait que l’administration singapourienne est d’une efficacité remarquable et que tout est fait de façon très rigoureuse.

Enfin, en ce qui concerne le déploiement de BlueSG, la particularité de Singapour est que 80% de la population vit en HDB, avec une forte densité de population. C’est un grand avantage pour nous puisque le potentiel clients pour une seule station est très élevé.

 

Quelle est votre clientèle cible ?

- Notre vision est que l’autopartage est destiné à toutes les personnes qui ont leur permis de conduire (depuis plus d’un an) et qui ne possèdent pas de voiture, pour différentes raisons.

A Singapour, il y a environ 600 000 voitures particulières pour une population qui avoisine les 6 millions de personnes. Cela veut donc dire que seulement 10% de la population possède une voiture. Cela s’explique notamment par les prix prohibitifs de l’achat et de l’utilisation d’une voiture à Singapour. Pour certains c’est simplement trop cher, d’autres ne veulent tout simplement pas posséder une voiture, d’autres encore ne veulent pas consacrer un budget aussi important dans une voiture, etc.

 

Blue SG multiple transport carsharing

 

Quelles sont les utilisations attendues de BlueSG, et quel est votre positionnement par rapport aux transports en commun et aux taxis ?

- Par définition, s’agissant d’autopartage, l’objectif est que les gens utilisent les Bluecars sur des trajets courts à moyens, afin que les voitures puissent être partagées. A Paris, la location moyenne est de 40 minutes, nous pensons qu’à Singapour elle sera de 20 à 30 minutes.

Aussi, le pari de l’autopartage en ville, et en particulier à Singapour où les réseaux de transports en commun sont très développés et performants, c’est que les utilisateurs changent leur comportement vers un trajet multimodal, c’est-à-dire comprenant plusieurs types de transports pour un seul trajet : voiture, transports en commun, marche à pied, vélo, etc.

Nous allons donc positionner nos stations d’une part là où les gens vivent, dans les HDB notamment, vers les centres d’intérêt (les rues du centre, les malls, le CBD, ...), et près des stations de MRT et des principaux arrêts de Bus. A Singapour, l’autre alternative est en effet le taxi, mais nous pensons avoir un positionnement tout à fait compétitif en termes de prix. Et ce sont des voiture très agréables à conduire !

 

BlueSG a été très bien accueilli depuis son lancement le 12 décembre 2017, pouvez-vous nous donner quelques chiffres de ce démarrage ?

- Nous sommes en effet très heureux et encouragés par l’accueil extrêmement favorable à Singapour jusqu'à présent. Nous avons enregistré 3300 membres et environ 5000 locations au 31 décembre 2017, après seulement 3 semaines d’exercice.

 

BlueSG, un pas vers plus de voitures électriques à Singapour ?

- Sans parler des véhicules hybrides, il y a aujourd’hui à Singapour moins d’une centaine de véhicules entièrement électriques. Ceci est notamment dû à l’absence d’infrastructures de charge. En ce sens, nous allons globalement faciliter le développement de la voiture électrique à Singapour car les 2000 points de charge que nous allons déployer d’ici 2020 seront aussi disponibles pour les autres voitures électriques.

 

 

Pour en savoir plus : www.bluesg.com.sg

 

Cecile Brosolo

Cécile Brosolo

Ingénieur de formation et passionnée par la photo, Cécile s'intéresse en particulier à la science et à la technique, à la photographie et à l'environnement.
0 Commentaire (s)Réagir