Samedi 20 avril 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ECONOMIE - Pierre Gattaz à Singapour, à la tête d’une délégation de 35 entreprises

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 26/02/2017 à 13:34 | Mis à jour le 27/02/2017 à 07:08

Pierre Gattaz, président du Medef, était à Singapour le 24 février dans le cadre d'une tournée en Indonésie, en Malaisie et à Singapour, à la tête d'une délégation du Medef composée de 35 entreprises, petites et grandes, de tous secteurs d'activités. Une tournée en 3 étapes qui témoigne du dynamisme des économies concernées et du potentiel qu'elles représentent pour le développement des échanges avec la France.

Pour Pierre Gattaz, président du Medef : « L'Asie, moteur de la croissance mondiale, est un continent où les entreprises françaises ont des atouts à faire valoir, dans tous les secteurs aussi bien les infrastructures terrestres, maritimes, de télécommunication, etc., que dans les domaines à forte valeur ajoutée tels que le numérique, la ville intelligente, la santé ou la fintech. Elles sont attendues pour nouer des partenariats inclusifs sur le long terme avec les acteurs locaux ».

La délégation du Medef était composée d'entreprises de toutes tailles (start-up, PME, ETI et grands groupes) représentatives d'un très large panel de secteurs d'activités (énergie, transports, infrastructures, aéronautique, spatial et défense, environnement, santé, agroalimentaire et distribution, télécommunication, biens de consommation, audit, secteur bancaire et formation).
 
« Cette délégation est volontairement généraliste, elle s'inscrit également dans le cadre de la préparation de la visite d'Etat de François Hollande en mars prochain. Notre objectif est d'aller chercher de la croissance par la mondialisation et la globalisation, pour relancer l'économie et l'emploi en France. Nos entreprises doivent aller vers l'export. Ce qui est très intéressant pour nous lors de cette visite, c'est de comprendre la dynamique de ces 3 pays, leurs besoins et leur fonctionnement, et de montrer que la France s'intéresse à ces pays. Nos parts de marchés en ASEAN pourraient être bien meilleures car nous avons des atouts et des filières de qualité pour répondre à leurs besoins », précise Pierre Gattaz.
 
A Jakarta, (20-21 février), la mission était conduite par Philippe Louis-Dreyfus, président du conseil de chefs d'entreprise France-Indonésie de Medef International et président du conseil de surveillance de Louis Dreyfus Armateurs . A Kuala Lumpur (22-23 février) et à Singapour (24 février) elle était emmenée par Arnaud Vaissié, président du club d'affaires franco-singapourien de Medef International et président directeur général d'International SOS. Philippe Varin, représentant spécial du gouvernement pour l'Asean et président du conseil d'administration d'Areva, accompagne cette délégation.
 
 
8ème visite du Medef en Indonésie

Pesant pour 40% du PIB de l'Asean, et avec plus de 250 millions d'habitants, l'Indonésie voit naître et se structurer une classe moyenne jeune et dynamique qui va tripler d'ici 2030 (de 20% aujourd'hui à 60% de la population). Plus de 200 entreprises françaises sont présentes en Indonésie. C'est la huitième délégation que Medef International organise dans ce pays. La venue du président du Medef, un mois avant la visite d'Etat de François Hollande en Indonésie, traduit l'importance de ce pays pour les entreprises françaises et participera au renforcement des échanges et des partenariats franco-indonésiens.
(Lire l'article du petit journal de Jakarta : Bilan de la visite de Pierre Gattaz à Jakarta: ici)

Malaisie, hub industriel

Troisième économie de l'Asean (300 milliards USD), avec 30,5 millions d'habitants et un environnement des affaires de plus en plus attractif, la Malaisie a pour objectif de doubler son revenu par habitant d'ici 2020. Déjà reconnue comme un hub industriel régional, la Malaisie ambitionne de devenir un centre pour les activités de R&D, de logistique, de distribution, de marketing et de services support. Près de 270 entreprises françaises ont d'ores et déjà choisies de s'y implanter. Cette délégation sera l'occasion de mettre en avant la qualité déjà reconnue des solutions des entreprises françaises afin d'accompagner le développement spectaculaire de la Malaisie.

Singapour, porte d'entrée sur l'Asean et ses 760 entreprises françaises

Dernière étape de la tournée, Singapour, principal hub financier (troisième place financière internationale), économique et maritime (deuxième port au monde derrière Shanghai) de la région, est une porte d'entrée privilégiée sur l'ASEAN. L'environnement des affaires y est très favorable, notamment en raison d'un régime fiscal et règlementaire attractifs et sécurisants. Plus de 760 entreprises françaises sont présentes à Singapour. La France y possède un réseau et un maillage entrepreneurial internationalement dense, et Singapour en est une des plus belles vitrines. Il faut également rappeler que nos échanges commerciaux avec Singapour enregistrent l'un de nos excédents les plus élevés dans le monde (2,8 milliards EUR en 2015) soit le troisième au monde par le montant. Densifier l'influence française au niveau d'un hub économique, financier et informationnel aussi important que Singapour sera l'un des objectifs de cette délégation.
 
Pour Pierre Gattaz, « Singapour est un modèle de développement économique et humain extraordinaire, par l'entreprise, l'innovation, et la créativité. C'est aussi un modèle sur le plan de la fiscalité et de gestion d'un pays comme une entreprise. Nous devons avoir cette ambition pour la France, avoir une politique orientée entreprises pour redonner à la France une croissance de 2 à 3% ».
 
Selon S.H. Marc Abensour, ambassadeur de France à Singapour, « la France bénéficie d'une très bonne image à Singapour mais qui est plus associée à son rayonnement culturel qu'à son dynamisme économique. Notre priorité est de mettre en avant nos atouts et le modèle d'innovation à la française, qui a une résonnance particulière ici. Notre excellence scientifique et technologique, la créativité et l'agilité que nous arrivons à combiner dans notre système éducatif, et la dimension sociale et solidaire de notre société, notamment, sont des éléments que Singapour a identifié comme étant des priorités pour la ville de demain avec des projets comme Smart City et City4age ».


Cécile Brosolo, www.lepetitjournal.com/singapour, Lundi 27 février 2017
 
Source: MEDEF 
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

La contemporanéité au service des civilisations asiatiques

Depuis septembre 2016, le talentueux et fringant Kennie Ting est à la tête de l’Asian Civilisations Museum. Écrivain, historien, photographe et bloggeur, parlant cinq langues dont l’arabe, le français

Sur le même sujet