Lundi 29 novembre 2021
TEST: 2287

Bilan de l'été Covid en Chine : d'avaries en avatars

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 26/08/2021 à 21:30 | Mis à jour le 27/08/2021 à 10:42
Un médecin réalise un test pcr en Chine en été

Le foyer de Nanjing – aéroport de Lukou et ses sous-foyers répartis sur 14 provinces, un record depuis Wuhan, est enfin clos. Retour d’expérience par l’équipe bénévole de Solidarité Covid – Français de Chine, qui est restée sur le pont, vacances annulées, pour suivre ce foyer et ses avatars.

Bons baisers de Russie

Tout commence à l’arrivée du vol CA910 de Moscou à Nanjing le 10 juillet. L’aéroport de Nanjing se substitue à celui de Pékin et le vol (l’un des 2 vols hebdomadaires depuis la Russie) atterrit tantôt à Zhengzhou, Lanzhou, Shijiazhuang ou Nanjing. 2 cas seront dépistés sur ce vol, et précédemment 51, dont celui qui a pu être à l’origine du foyer du Hebei l’hiver dernier. Le Jiangsu se targue en 2020 d’un bilan Covid extrêmement bas, avec 631 cas locaux seulement, aucun décès, des conditions d’arrivées internationales très strictes (2 semaines de quarantaine supplémentaires à domicile) et même sporadiquement de déplacement en dehors de la province. Côté vaccination, comme toutes les provinces, elle a été lancée en avril pour le grand public y compris les seniors avec un objectif annuel de 56 millions de vaccinés, il y avait 48.2 millions de doses injectées (61.5% de la population primo-vaccinée) au 8 juin.

A l’arrivée, l’équipe de nettoyage protection s’attelle au nettoyage et désinfection de l’appareil avant son décollage 28 heures plus tard, mais au vestiaire, une femme retire sa combinaison de protection avec négligence, et c’est parti comme ça, … Autre négligence, il n’y a pas assez de vols internationaux pour occuper à temps plein une équipe de nettoyage dédiée, et les employés de ce prestataire extérieur sont affectés tantôt au terminal international, tantôt au terminal domestique sans période  de surveillance entre les deux, et apprécient de jouer au mah-jong en salle pendant les pauses.

 

avatar-1

 

Delta Destination Pandora

Les employés d’aéroport sont testés régulièrement, mais l’incubation du variant Delta qui fait rage en Russie depuis mai reste muet dans les tests plus longtemps que les variants précédents, ce n’est que le 20 juillet que les premiers tests positifs tombent, 9 puis 17, 22 d’un coup. Comme pour le foyer du Hebei, on va avoir des contaminations au sein de la province et quelques contaminations dans les provinces voisines, mais c’est une famille de touristes de Dalian, en transit pendant 2 heures à Nanjing vers Zhangjiajie qui va déplacer le virus archi-contagieux dans la zone touristique du Hunan (alias Pandora, dans le film AVATAR en 2009), et créer des Avatars de du foyer dans le Hunan, le Hubei, et le désert de Badan Jarain…

On s’est ému du nb de provinces touchées (13 provinces sur ce foyer + Macao qui n’avait pas eu de cas local depuis l’hiver 2020), du retour de l’épidémie à Wuhan, des renforts sanitaires à Zhangjiajie, ville touristique peu équipée, et bien sûr des vacances perturbées ou annulées pour beaucoup sur toute la Chine, mais ce n’était pas le plus préoccupant. C’est à une heure de Nanjing que la situation était grave, dans la ville de Yangzhou, 1.5 million d’habitants, avec 572 cas au total, foyer démarré sur des seniors du fait d’une dame de 76 ans de Nanjing partie chez sa sœur à Yangzhou le jour de la découverte des cas de Nanjing. Pour ne pas avoir à se confiner à son arrivée, elle emprunte le mobile / health code de sa sœur pour se rendre en salle de jeux, et le 3ème foyer Senior post-Wuhan est lancé.

 

Le vaccin ne vit que deux fois

Très vite on rappelle que la vaccination au virus inactivé ne protège pas contre l’infection, mais contre les formes graves, mais on n’a pas de données sur la durée de la protection (si ce n’est quelques impatriés vaccinés en Chine qui ont fait une sérologie à leur arrivée dans leur pays). 90% des 5036 employés de l’aéroport de Nanjing-Lukou ont été vaccinés 2 doses dès novembre 2020, donc on est à plus de 6 mois, la moyenne d’âge des 86 employés de l’aéroport contaminés (dont 64 au nettoyage) est jeune de 43.1 années, et on compte un cluster âgé de fermiers du District de Jiangning (moyenne d’âge de 60.5 années) qui est au mieux mono-vacciné, vu les statistiques de la province et le nombre de personnes qui se pressent début août à la réouverture de vaccination seconde dose.

Du fait des dépistages de masse, le diagnostic et les traitements sont précoces (incluant la médecine traditionnelle chinoise), Pas de saturation des réanimations (sauf à Yangzhou qui a envoyé la moitié des patients à Nanjing), Il n’y a quasiment pas de décès sur les foyers post Wuhan en Chine (ni sur les 14 500 cas importés à date). Donc on va comparer les % des cas légers et asymptomatiques et % de cas sévères sur des foyers à moyenne d’âge similaire. Sur ces indicateurs, le sous-foyer de Nanjing présente des résultats équivalents au foyer non vacciné du Hebei, mais fait mieux que celui de Xinfadi un an auparavant.

 

avatar-2

 

Sur le foyer senior de Yangzhou, on va constater exactement les mêmes indicateurs de sévérité que le foyer non vacciné de Jilin en janvier 2021 : démarré dans un séminaire bien-être sur public senior à Tonghua et Gongzhuling, il s’est clôturé à 408 cas, 30% de moins qu’à Yangzhou, donc la moyenne d’âge a dû rester plus élevée. On constate sur les 2 foyers les mêmes taux de cas sévères et de cas légers au pic des cas actifs. Une analyse inédite de Solidarité Covid – Français de Chine.

 

L’autre point d’inquiétude, c’est la multiplication des foyers isolés : cas en 3ème semaine de quarantaine (au moins un par semaine, du coup ce sont des dizaines de cas contacts sur le trajet en train / avion depuis l’hôtel de quarantaine qui sont mis à l’isolement), contaminations aéroport / zone de frêt : pas moins de 5 micro-foyers en une dizaine de jours à Haikou, Xiamen, 2 foyers de 1 et 6 cas à Shanghai, et contamination via le laboratoire d’analyses des passagers internationaux de l’hôpital (Shanghai Songjiang le 16 août, 2 cas à date), ou pire encore à Zhengzhou (167 cas 31/7 au 23/8) où l’étanchéité de l’unité des covid importés a été rompue lors des terribles inondations du 21 juillet. La forte contagiosité du variant Delta et de ses successeurs nous ménagera-t-elle de longues périodes sans aucun cas local nous permettant non pas d’entrevoir une ouverture des frontières (on n’y croit plus) mais au moins de pouvoir prévoir déplacements et événements en Chine ?

 

Goldfinger & Goldmine : traçage numérique et vaccin ARN chinois

La supériorité de la Chine en matière de traçage numérique et de résilience par rapport aux restrictions et procédures fait néanmoins la différence. Celles-ci sont rudes et localisées, avec 70 officiels limogés pour négligence et des dizaines d’inculpation pour non-respect des règles de confinement, et Mme Mao, la joueuse de mah-jong de Yangzhou, ira en prison après sa guérison. L’inégalable système de traçage chinois va retrouver tous les cas contacts, les contacts secondaires, pour ceux qu’on n’arrive pas à retrouver, on déconseille les déplacements vers la région, les itinéraires sur 14 jours de chacun des cas sont publiés sur les applis avec cartes détaillées, les lieux de passage sont désinfectés puis fermés pour 14 jours, des milliers de passagers de vols / trains empruntés par les cas sont mis en quarantaine, le foyer pourtant très diffus sur le territoire, se clôt en un mois sur toute sa durée, et 28 jours maximum par sous-foyer, pas forcément plus de cas que les « gros » foyers précédents, c’est moins que les 4 foyers précédents de plus de 1000 cas, et moins que le dernier foyer de Ruili au Yunnan (124 cas sur 2 mois). Ce dernier est d’ailleurs plutôt une succession de foyers très localisés liés aux arrivées incessantes de réfugiés de la guerre civile au Myanmar dans lesquels s’infiltrent des Birmans de la même famille / ethnie que des détenteurs de passeport chinois.

 

avatar-3

 

 

La poussée des cas importés aux 2ème et 3ème trimestres 2021 est largement liée aux cas d’Asie du Sud-Est. Les vols du Cambodge ont été réduits via le mécanisme du circuit breaker, mais celui-ci ne s’applique pas aux cas en entrée terrestre du Myanmar au Yunnan (et Laos également) qui représentent l’intégralité de la hausse et sont à l’origine du foyer local « chronique » de Ruili.

 

Comme on suppose que les cas sévères de Yangzhou étaient au mieux mono-vaccinés et que l’on sait que les vaccins quels qu’ils soient ne protègent contre le Delta qu’au bout de la 2ème injection, le débat sur la 3ème dose n’est pas encore d’actualité en Chine, alors qu’il fait rage entre l’OMS et les pays riches qui démarrent la vaccination booster. A attendre le vaccin BioNTech / Fosun Pharma comme la Madeleine de Proust, approuvé par le panel d’experts scientifiques de la CDC chinoise le 15 juillet (3 mois après la soumission du dossier contre 10 jours aux USA) et qui suit la procédure « normale » précise-t-on, on craint que le fameux tampon administratif ne soit apposé qu’en même temps que l’approbation du vaccin ARN chinois et lancée par la même occasion la campagne pour la 3ème dose après avoir vacciné les enfants. Ce vaccin développé par la Biotech chinoise Abogen est déjà perçu comme la Poule aux œufs d’or et l’entreprise vient de lever sur un 3ème round 700 M USD auprès de pas moins de 24 fonds d’investissements en Chine et à l’étranger, un record digne d’une mine d’or !

 

Carole Gabay est en expatriation familiale à Shanghai depuis 2013. Diplômée de l’ESSEC, avec une longue carrière dans les études de marché et data management, elle se retrouve impliquée dès le début de l’épidémie en Chine dans le tracking des données Covid avec le projet de l’équipe bénévole Solidarité Covid – Français de Chine.

Pour les analyses régulières, les articles, interview (dernière en date du 17/8 CGTN), Site Internet : https://deeperin19coviddata.wordpress.com/

 

Solidarité Covid – Français de Chine est une association établie en France, pour encourager notre travail quotidien et couvrir quelques frais informatiques : 

https://deeperin19coviddata.wordpress.com/donate/ avec nouvelle opération de crowdfunding sur Yoopay  https://yoopay.cn/cf/10182

Aidez également L’association Doc Champa qui vient en aide aux Laotiens en grande difficulté du fait de la pandémie :

https://www.helloasso.com/associations/association%20doc%20champa/collectes/together-help-them-to-build-their-future-in-laos

 

 

 

 

 

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir

Actualités

TRANSPORT

Industrie aéronautique : 5 raisons pour lesquelles elle résiste

Avec la crise sanitaire mondiale, même si l’industrie aéronautique a beaucoup souffert. Avec un déclin des commandes et des exportations, il y a tout de même eu de nouvelles opportunités à saisir.