Lundi 19 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Trouver un travail en Corée du Sud

Par Elodie | Publié le 20/06/2018 à 00:00 | Mis à jour le 21/06/2018 à 15:22
travailler emploi Seoul Corée

Le nombre d’étrangers en Corée du Sud a triplé en 10 ans, ce nombre atteint maintenant 3,4% de la population. Le chômage dans ce pays a augmenté lui aussi ce qui rend la recherche de travail encore plus rude pour les étrangers. Nous en profitons donc pour vous proposer quelques outils et données afin de faciliter quelque peu vos recherches. 

 

La première chose importante est la langue. Parler la langue du pays permet de briser certaines barrières. Il y a 10 ans, peu d’étrangers parlaient le coréen couramment. Cependant de nos jours, les universités proposent de plus en plus des cursus de coréen, ce qui permet à un plus grand nombre de personnes de le parler couramment ou d’obtenir un niveau intermédiaire/avancé.

 

La deuxième chose importante est la visibilité. Cette visibilité peut se traduire par une présence sur les réseaux sociaux, notamment sur les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn. Elle peut également se traduire par de la création de contenus sur des plateformes de blogs ou de vidéos, ou encore par votre réseau. Il est important de travailler son réseau, que vous soyez en France ou en Corée du Sud. N’hésitez pas à participer à des événements liés à la Corée du Sud, liés à vos passions, participer à des rencontres professionnelles, rencontres entre Coréens et Français, etc… 

 

La 3èmechose est de bien choisir comment vous souhaitez agir et quel type de Visa vous voulez obtenir. Le visa vacances travail (H-1) et le visa E-7 sont les visas les plus répandus pour travailler. Nous avons écrit un article sur le visa H-1 que vous pouvez retrouver ici.

Concernant le Visa E-7, le contrat de travail est de rigueur. Il faut donc que vous trouviez un travail et que l’entreprise soit éligible pour fournir ce type de visa. L’entreprise est éligible en démontrant entre autre à l’immigration qu’ils ont besoin d’une personne étrangère pour leur développement et qu’aucune fraude n’a été commise par le passé.

Pour la recherche de travail, la première étape est évidemment le CV en anglais, français et coréen. Concernant les offres et demandes spontanées, vous pouvez participer à des salons du travail, postuler sur des sites spécialisés tels que SaraminWorldjobCiviweb, sites carrières des entreprises etc… Comme évoqué plus haut n’hésitez pas à solliciter votre réseau ! 

 

Si vous êtes encore étudiant, il vous est possible d’intégrer une université coréenne pour un cursus complet ou pour un Master. Lorsque vous êtes diplômé d’un master d’une université coréenne ou de l’une des meilleurs universités selon le New York Times, vous êtes en mesure d’obtenir un visa de 2 ans, renouvelable, pour votre recherche de travail. 

 

Il est également possible d’obtenir un visa de professeur de français (E-2) si vous êtes titulaire du diplôme FLE. Le dernier type de visa qui vous permet de postuler à n’importe quel travail en Corée du Sud est la catégorie F. Il s’agit de visas résidents que vous pouvez obtenir en vous mariant à une personne de nationalité coréenne (F-6), en accompagnant un/une conjoint(e) qui travaille dans le pays ou encore en passant un examen, qui permet d'obtenir des points en vue du visa F-2,  appelé le KIIP.

 

Pour voir la liste de tous les visas disponibles cliquez ici.

Nous vous recommandons

Elodie Charrier rédaction lepetitjournal.com séoul corée du sud

Elodie

Actuellement diplômée d’un master en commerce international, Elodie amoureuse de la Corée du Sud a décidé de s’y installer et de découvrir plus en détails la culture de ce pays.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Elodoe mer 20/06/2018 - 11:18

Intéressant 😊 tu t'appelles également elodie...j'espère que cela sera de bon augure pour moi hahha

Répondre

Que faire à Séoul ?

MUSIQUE

Les 7 Chansons Kpop les plus populaires de l’été 2018

Au cours de la dernière décennie, la vague hallyu a atteint dans le monde entier. Cette vague a introduit le monde à la culture coréenne à travers les drama, la nourriture et en particulier la musique

Sur le même sujet