Lundi 24 septembre 2018
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TELEVISION - La place des homosexuels dans les telenovelas brésiliennes

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 24/07/2016 à 22:05 | Mis à jour le 25/07/2016 à 01:55

Deux ans et demi après le baiser homosexuel masculin échangé entre Felix et Niko, les deux protagonistes de la telenovela Amor à vida, qui a connu un succès sans précédent au Brésil, il semblerait que la figure "gay" s'installe peu à peu à la télévision brésilienne avec ce mois-ci, la première scène de sexe entre deux hommes dans Liberdade, Liberdade. Lepetitjournal.com revient sur ces moments phares de la télévision brésilienne et s'interroge sur leur impact dans la société.

Liberdade, Liberdade, diffusée sur Globo en fin de soirée depuis début avril, a pour la première fois de l'histoire de la télévision brésilienne, mis en scène une scène de sexe entre deux hommes, les personnages d'André et Tolentino, ce mois-ci. Pari osé ? 

La chaîne numéro un du Brésil avait, comme à son habitude, bien préparé le terrain, l'annonce de la scène en question - tout à fait digne d'une telenovela... - étant savamment distillée quelques jours avant dans les médias, provoquant le pic d'audience attendu et les réactions en chaîne sur les réseaux sociaux (#LiberdadeLiberdade premier des trending topics brésiliens et intégrant le top des trending topics mondiaux sur Twitter le soir-même).

L'événement Amor à vida
Un événement suivant, deux ans et demi plus tard, celui d'Amor à vida, diffusée également sur Globo de mai 2013 à janvier 2014, qui avait diffusé le baiser - inédit sur la chaîne - d'un couple homosexuel masculin sur la tranche horaire la plus prisée, après 21h. Les Brésiliens affectionnaient particulièrement le personnage de Félix, incarné par l'acteur Mateus Solano, pourtant pas avare de mauvais coups. 

Le scénariste Walcyr Carrasco explique son succès : "Félix est un personnage négatif qui a conquis le spectateur parce qu'il est drôle, émotif, impulsif, plein de contradiction. Bref, parce qu'il nous ressemble". Ce personnage à la fois agaçant et attachant, que les spectateurs vont suivre avec "carinho", devient rapidement le personnage phare de la série, dont chaque soir les Brésiliens attendent les nouvelles aventures. Il fait désormais partie du quotidien. A ce titre, la série reconnaît que son succès est en grande partie dû à l'excellente performance de l'acteur.

Une société brésilienne en évolution ?
A travers ce personnage haut en couleur, mis ainsi en vedette sur la chaîne la plus puissante du Brésil, c'est une question sous-jacente qui apparaît : la société brésilienne évoluerait-elle concernant les thématiques LGBT ? Il semblerait. Le succès du couple gay de la série est sans conteste le résultat d'une société où la majorité des hétérosexuels se dit plus sensible à ces thématiques, et ce en peu de temps. En effet, il y a encore une quinzaine d'années, l'apparition d'un couple gay sur les écrans était toujours impensable sur Globo. La telenovela Torre de Babel, diffusée en 1998, a dû par exemple revoir son scénario jusqu'à supprimer deux personnages féminins car leur relation amoureuse déplaisait aux spectateurs.

Toutefois, la seule liaison entre Niko et Félix n'a pas effacé les préjugés qui existent, comme le souligne le psychologue Paulo Tessarioli, spécialisé dans la sexologie : ?L'homosexualité est plus naturellement acceptée à la télévision que dans l'entourage social. Individuellement, le spectateur accepte de voir un couple homosexuel, il peut même l'apprécier sincèrement. En revanche, rencontrer ce même couple dans la rue, dans l'espace public, cela continue à faire peur, car collectivement les préjugés restent prégnants?. Disons qu'ils sont devenus, bien qu'ils soient d'ailleurs souvent joués par des hétérosexuels, les figures et porte-paroles d'un sujet qui reste encore très tabou dans la société brésilienne.

Un bisou peut tout changer ?
La presse brésilienne a en tout cas fait de ce baiser échangé entre Niko et Félix, lors de l'épisode final, un moment clé, même s'il n'est pas complètement inédit dans l'histoire de la télévision brésilienne ? des chaînes plus confidentielles ont déjà exposé des baisers homosexuels, féminins et masculins dans leurs telenovelas. Divers articles paraissaient le lendemain pour évaluer l'impact social de ce premier baiser homosexuel dans une telenovela de Globo. Les réseaux sociaux exprimaient leur joie de voir enfin un tabou levé. Mais pour combien de temps ? 

Après la fin de Amor à vida, l'euphorie autour du personnage de Félix est par la suite retombée, pour devenir un doux souvenir. Les telenovelas qui se sont succédé ont eu du mal à raccrocher avec le succès, même si Globo a tenté de surfer sur cette nouveauté médiatique en proposant un premier baiser lesbien dans la telenovela du soir suivante, Em Familia.

Et après ?
Peine perdue. Dans Império ou encore Totalmente Demais, les novelas suivantes, la chaîne a renoué avec des personnages homosexuels masculins - deux pour la seconde, dont l'un d'eux, dans Império, dans la lignée de Félix : Téo. L'engouement populaire était au rendez-vous alors que le jeu d'acteur de Paulo Betti allait au-delà de la caricature, aussi bien dans la diction que dans les gestes. Mais il avait ce côté machiavélique et comique qui avait plu au public chez Félix.

Du côté de Totalmente Demais, les deux rôles homosexuels travaillaient dans un magazine féminin, l'un était précieux et lançaient des interjections en français et italien tandis que le second était complètement excentrique et là pour amuser la galerie. C'est ce que d'ailleurs les associations LGBT brésiliennes reprochent aux telenovelas en général : montrer des personnages gays et travestis, oui, mais réduits à des scènes comiques ou dramatiques, sans avoir, comme l'ont largement les couples hétérosexuels, des moments tendres et romantiques.

La scène de sexe approuvée
Défaut réparé alors dans Liberdade, Liberdade, novela qui plus est en costumes ? Militant LGBT carioca, João Junior approuve : "Certainement l'une des scènes d'amour les plus belles et importantes de la télévision brésilienne. Un symbole d'affirmation de l'égalité entre les couples homosexuels et hétérosexuels". Pour le député fédéral brésilien Jean Wyllys, fameux défenseur de la cause LGBT, il s'agissait même d'un "jour historique". "A une époque où le conservatisme inonde notre gouvernement, que les chaînes banalisent la manière dont je vis dans mon corps, mes sentiments et ma sexualité, c'est une victoire pour moi", a estimé pour sa part le YouTubeur Victor Larguesa. 

Les réactions des téléspectateurs sur les réseaux sociaux ont elles aussi été plutôt positives dans l'ensemble : "Je suis choquée, quelle superbe scène !" a réagi une internaute, "J'aimerais que Félix soit là", a dit une autre, en clin d'oeil à Amor à vida, ou encore "'Liberdade, Liberdade' rend la famille traditionnelle brésilienne folle", se moque un autre utilisateur de Twitter. 

Mais, comme le rappelle une autre téléspectatrice, une nouvelle étape est encore à franchir : "Quelle délicatesse dans cette scène ! J'attends impatiemment que cela se passe à 21h !" Ainsi, si l'homosexualité est de plus en plus acceptée sur les écrans, au niveau juridique et sociétal, la bataille est néanmoins encore loin d'être gagnée. 

Margot GALLOT et Corentin CHAUVEL (www.lepetitjournal.com - Brésil) Rediffusion actualisée

*Illustration : le baiser entre Félix et Niko dans "Amor à vida" (capture d'écran YouTube)

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Sao Paulo

#MAVIEDEXPAT

S’installer à l'étranger : 8 bons réflexes

Vous débutez une nouvelle aventure à l’étranger ? Où en êtes-vous dans vos démarches ? Pas de panique, nous avons listé les 8 incontournables à traiter dans les meilleurs délais.

Que faire à Sao Paulo ?

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet