Dimanche 25 octobre 2020

Réouverture du bioparc de Rome le vendredi 29 mai

Par Adeline Chantreau | Publié le 30/05/2020 à 10:11 | Mis à jour le 30/05/2020 à 10:20
Bioparco Rome

Envie de dépaysement en famille sans quitter Rome ? C’est l’occasion d’aller faire une visite au bioparc de Rome, jardin zoologique qui a ouvert ses portes en 1911 dans la partie nord de la villa Borghèse et les a rouvertes ce vendredi 29 mai. 

 

C’est un bel espace, de 17 hectares, avec de larges allées, marquées aujourd’hui de traits et cercles jaunes indiquant les distances à respecter, que les visiteurs ont arpenté de nouveau ce vendredi matin, avant que la pluie ne s’abatte sur eux. On a même pu croiser dans ces allées, en compagnie des paons en liberté, des photographes désireux de capturer l’instant magique où l’éléphant se couvre de poussière et où le phoque sort le bout de son nez de l’eau. Belles images à prendre en photo : plus de 200 espèces venant des cinq continents, avec au total un millier d’animaux, s’y côtoient, des animaux les plus domestiques comme le cochon d’Inde bien dodu ou la petite chèvre, aux plus éloignés de l’Italie comme le tatou ou l’hippopotame nain. 

 

Bioparco Roma

 

Les espèces végétales ont également la part belle : le bioparc n’est pas qu’un simple zoo. C’est avant tout un jardin, magnifié par le printemps, l’ensoleillement des derniers mois, les pluies de ces jours, le travail constant des jardiniers et employés. Espèces méditerranéennes, datant de l’ouverture du parc, et espèces exotiques ajoutées plus tardivement s’y mêlent, pour le bonheur des animaux et des visiteurs. 

 

Bioparco Roma

 

La visite est également une promenade dans l’histoire. Si le bioparc est aujourd’hui une institution bien établie, son ouverture au début du XXe siècle a fait sensation. Le concept, venant de Carl Hagenbeck, marchand d’animaux allemand, était novateur pour l’époque : un « zoo sans barreaux », avec des fosses, offrant aux curieux un accès plus direct aux animaux. On peut également y retrouver, depuis 1933, le travail de l’architecte Raffaele De Vico, à qui on doit la réalisation ou l’embellissement de nombreux jardins et parcs à Rome, comme le jardin des orangers sur l’Aventin.

Contrairement à ses débuts, le bioparc n’est plus, depuis les années 1990, un simple lieu de loisirs, mais un centre à visée pédagogique, de sensibilisation et de protection des espèces menacées ou en voie d’extinction. En attendant la réouverture des espaces d'exposition, du reptilarium, des jeux pour enfants, préservons-nous et protégeons les animaux en respectant les règles de sécurité. Pas toujours facile avec des enfants surexcités par les acrobaties des pingouins ! 

 

Informations pratiques

Ouverture de 9h30 à 17h (dernière entrée à 16h).

Les billets doivent être achetés en ligne, pour un jour précis. Le nombre de personnes pouvant entrer chaque jour est limité. Jusqu’au 14 juin, billet à 10€ pour les adultes et grands enfants, et à 3€ pour les enfants de moins d’un mètre. 

Certains espaces clos sont fermés au public, mais les points de restauration et la boutique sont ouverts. Espace accessible pour les poussettes, qui doivent être portées dans certains escaliers.

Accès en tram 3 et 19. Viale del Giardino Zoologico, 1, 00197 Roma

 

Lien utile : site du bioparco, en italien ou en anglais  http://www.bioparco.it/

Nous vous recommandons

adeline chantreau

Adeline Chantreau

Rome et le Latium sont un vaste terrain d'exploration pour une passionnée de nature, de culture et de gastronomie, arrivée par chance il y a 7 ans dans la ville éternelle.
0 Commentaire (s)Réagir