Mardi 22 octobre 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Prix de la délégation aux droits des femmes du Sénat

Par Selma Djebbar | Publié le 10/10/2019 à 17:04 | Mis à jour le 10/10/2019 à 17:44
Prix délégation droit des femmes sénat

Première édition du Prix de la délégation aux droits des femmes du Sénat : un palmarès qui reflète 20 ans de travail et de convictions

 

La délégation aux droits des femmes a célébré ses vingt ans d'existence le jeudi 10 octobre 2019. Après une matinée d'échanges pour dresser le bilan de vingt ans d'activité, la délégation a procédé pour la première fois à la remise du Prix de la délégation, sous le haut patronage de Gérard Larcher, président du Sénat.

Comme l'a souligné Annick Billon, présidente de la délégation, au cours de la cérémonie, « nous avons créé ce prix pour affirmer la considération du Sénat pour des acteurs et actrices de la lutte pour les droits des femmes et l'égalité femmes-hommes, sans qui aucun progrès dans ce domaine ne serait possible ».

 

 

Les lauréats de la première édition du Prix de la délégation sont :

Prix délégation droit des femmes sénat

Ernestine Ronai, responsable de l'Observatoire départemental des violences envers les femmes de Seine-Saint-Denis et co-présidente de la commission Violences de genre du Haut conseil à l'égalité (HCE). Pour Annick Billon, présidente, « Ernestine Ronai est une interlocutrice fidèle et incontournable de notre délégation sur tous les sujets de violences faites aux femmes, y compris dans les outre-mer » ; ce choix « reflète la place centrale des thématiques liées aux violences dans le programme de travail de la délégation » ;

Prix délégation droit des femmes sénat

Women Safe - Institut en santé génésique de Saint-Germain en Laye, représenté par le Docteur Pierre Foldès, pionnier de la technique de réparation des femmes excisées et Frédérique Martz, sa directrice générale. Selon Annick Billon, « ce choix fait écho à tous les travaux de la délégation sur les mutilations sexuelles féminines et à la résolution du Sénat qui en a résulté, dans un beau moment d'unanimité. Il permet aussi de mettre en lumière un engagement masculin, celui du Docteur Foldès, dans la défense des droits des femmes » ;

Prix délégation droit des femmes sénat

Avec les femmes de la défense, représenté par sa fondatrice et présidente d'honneur, Chantal Roche. Il s'agit d'un « réseau professionnel exemplaire dans un domaine où l'engagement des femmes demeure encore pionnier », a commenté Annick Billon, présidente, ajoutant que « dans le contexte actuel où les questions de sécurité revêtent une grande importance pour nos concitoyens, nous avons tenu à exprimer à travers ce prix la considération de notre délégation pour celles et ceux qui assurent la défense de notre pays ».

Prix délégation droit des femmes sénat

Enfin, la délégation a décidé d'ajouter une mention spéciale à son palmarès afin de rendre hommage à l'action de Hadja Idrissa Bahprésidente de l'association Jeunes filles leaders de Guinéequi a fait une intervention remarquée lors du sommet Women 7 dans le cadre de la présidence française du G7. Pour Annick Billon, « l'action d'Hadja Idrissa Bah rejoint l'ensemble des combats de la délégation, qu'il s'agisse de la lutte contre les violences ou de la participation active des femmes dans la société au nom de l'égalité femmes-hommes. Elle nous rappelle que ces combats sont universels et que la jeunesse est prête à exercer une vigilance qui, s'agissant des droits des femmes, doit demeurer constante partout dans le monde ».

Le Prix de la délégation sera par la suite décerné tous les ans à l'occasion du 8 mars, Journée internationale des droits des femmes.

 

Pour aller plus loin, consulter :

- la page Internet de la délégation : http://www.senat.fr/commission/femmes/index.html

- la page dédiée à la commémoration du 20e anniversaire de la délégation : http://www.senat.fr/evenement/ddf_20_ans.html

 

Selma Djebbar Journaliste

Selma Djebbar

Traductrice de formation, diplomate spécialisée dans les pays d'Europe du Sud et aujourd'hui stagiaire en Journalisme - ESJ Paris -
0 Commentaire (s)Réagir

Ma Vie d'Expat

Dakar Appercu
PORTRAIT

Océane Harati, galeriste passionnée à Dakar

Après avoir travaillé quelques années au sein d’une galerie dakaroise, Océane Harati a ouvert son propre espace, OH Gallery, en novembre 2018, pour faire la promotion de l’art africain contemporain.

Expat & Emploi

Commuter : expat à temps partiel !

On l'aura compris, les expatriés au sens classique du terme sont bel et bien en voie d'extinction ! De nouvelles formes de mobilité internationale, dont le commuting, sont fortement appréciées