TEST: 3277

Redémarrage économique des États-Unis : le plan de Donald Trump

Par Rédaction - New York | Publié le 17/04/2020 à 15:04 | Mis à jour le 17/04/2020 à 15:15
Redémarrage économique Etats-Unis

Le président américain souhaite relancer au plus vite l'économie américaine mise à mal par la pandémie. Un plan par étapes doit être mis en place, à partir d’aujourd’hui, pour certains États.

 

Vers l’après

Alors que le pays est celui le plus touché et le plus endeuillé au monde par l'épidémie de Covid-19, Donald Trump a jugé jeudi 16 avril qu'il était temps de « faire redémarrer l'Amérique ». Avec près de 700 000 cas recensés, et près de 35 000 morts, les États-Unis tentent de faire face. Avec des pans entiers de l'économie en sommeil, dont la restauration et le tourisme, ce sont plus de 22 millions de personnes qui se sont inscrites au chômage au cours des quatre dernières semaines. Un autre triste record pour le pays !

« Sur la base des dernières données, notre équipe d'experts est désormais d'accord pour dire que nous pouvons entamer la prochaine phase de notre guerre, que nous appelons : faire redémarrer l'Amérique » a déclaré Donald Trump. Déterminé à réduire la facture économique, Donald Trump, en campagne pour les prochaines élections présidentielles de novembre 2020, a jugé qu'en raison du ralentissement de la pandémie, « des grandes parties du pays pouvaient songer à rouvrir ». Mais gouverneurs, selon qu’ils soient Démocrates ou Républicains, ne partagent pas tous cet avis, qu’ils jugent prématurés.

Andrew Cuomo, le gouverneur Démocrate de New York, qui a annoncé cette semaine poursuivre le confinement jusqu’au minimum, le 15 mai, commence à envisager avec prudence l'après-confinement. « Nous pouvons maintenant prendre le chemin du retour à la normale », a déclaré Andrew Cuomo. Et avoir un plan qui prévoit le redémarrage de certaines activités, en maîtrisant un fragile équilibre. Il a toutefois a refusé de donner un calendrier, mais il a indiqué que le début de la levée progressive du confinement était une question « de semaines ». 

Andrew Cuomo s'est entretenu, lundi 13 avril, avec les gouverneurs de plusieurs États de la région pour discuter d'une levée progressive du confinement. À l'issue de cet entretien avec ses homologues du New Jersey, du Connecticut, du Rhode Island, de Pennsylvanie et du Delaware, il a annoncé la formation d'un groupe de coordination qui inclura trois représentants de chacun de ces États du Nord-Est américain.

Le président a présenté, de son cÔté, un plan de déconfinement en trois étapes. « La décision reviendra aux gouverneurs », a-t-il précisé, tout en estimant que certains États - ceux du centre du pays - pourraient entamer le déconfinement « dès demain ». Les recommandations fédérales publiées par la Maison Blanche prévoient que les Etats se basent sur un certain nombre de critères précis pour renouer avec le cours de leurs activités en trois étapes. « Nous n'ouvrons pas tout d'un coup, on rouvre prudemment pas à pas », a précisé Donald Trump. 

 

Les États en "bonne santé" peuvent redémarrer "dès demain"

Une première phase a été décrite par la coordinatrice de la task force montée pour lutter contre le Covid-19, Deborah Birx. Elle comprend la continuation du confinement, avec le maintien des fermetures d'écoles, de certains commerces, l'encouragement au télétravail et à la distanciation sociale. Le relèvement progressif de ces contraintes, la réouverture d'écoles, de certains commerces et les autorisations de déplacement sera mis en place en fonction de la situation de l'épidémie dans chaque États. Le nombre de cas sera évalué tous les quinze jours pour valider ces mesures.  

La première étape du redémarrage préconisé par la Maison Blanche prévoirait la réouverture des restaurants et des salles de sport sous certaines conditions, mais pas des écoles ni des bars. Le port du masque de protection en public serait "fortement" conseillé, le télétravail devrait rester la règle et les mesures de distanciation sociale seraient maintenues. Les personnes les plus vulnérables devraient rester confinées et les voyages non-essentiels "minimisés". 

Si aucun rebond de l’épidémie n’est pas constaté, alors les phases 2 et 3 pourraient emboîter le pas à la première étape du déconfinement, avec d’abord, l’ouverture des écoles et la reprise des voyages et, en dernier lieu, la levée générale des toutes les restrictions, bien que la distanciation sociale sera toujours conseillée jusqu’à ce qu’un traitement fiable soit généralisé, tout comme le fameux vaccin pour lequel l’ensemble des laboratoires mondiaux se font la course.

Anthony Fauci, l'épidémiologiste qui dirige la réponse du pays à l'épidémie a estimé que le pays était désormais mieux armé pour faire face à des éventuelles résurgences ponctuelles de la maladie. Le pays dispose désormais de plus de tests, ainsi que de meilleurs équipements dans les hôpitaux.  

Depuis un mois désormais que les mesures de confinement ont été mises en place ou renforcées, plus de 22 millions de personnes ont dû aller pointer au chômage après avoir perdu leur emploi ou subi une baisse drastique de leur activité. Il faudra  « probablement un an ou deux, quelques années, pour que l'économie américaine retrouve son plein potentiel », a prévenu le président de la Fed de New York, John Williams. 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale