Mercredi 21 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

New York, le plus grand marché US de voitures de luxe

Par Rachel Scharly | Publié le 22/07/2019 à 16:01 | Mis à jour le 22/07/2019 à 16:14
Photo : Voitures de luxe sur Central Park South
Voitures de luxe New York

Sur 3,2 millions de ménages à New York, 1,4 million possède une voiture, soit 45 % des ménages. Parmi les 3,7 millions de travailleurs que compte la ville, seulement 27 % utilisent leur voiture pour se rendre au travail. Au-delà de ces chiffres, un fait, New York est le plus grand marché US des voitures de luxe.

 

La passion des belles voitures

Le marché de l’automobile aux États-Unis est prévu en très légère baisse jusqu’à la fin du deuxième semestre 2019. Néanmoins, ce phénomène ne devrait pas s’appliquer aux véhicules de luxe. New York représente le plus grand marché des États-Unis quant à ces véhicules. Au pays de Ford et de Dodge, des marques comme Audi, Porsche, Ferrari ou Maserati se taillent une part belle du marché. Dietmar Exler, président de Mercedes aux États-Unis, explique que pour se démarquer, une voiture de luxe doit être design et puissante tout en disposant des dernières innovations technologiques. En 2018, la commercialisation des modèles de luxe aux États-Unis a affiché une baisse de 0,3 % alors que celle des autres véhicules a augmenté de 0,6 %. Mais grâce aux cadeaux fiscaux fait aux plus riches par l’administration Trump, une hausse des ventes de véhicules de luxe est attendue cette année.

Mais ces belles marques ne sont pas à l’abri de tracas. Comme l’explique Dave Sargent, Vice President of Global Automotive at J.D. Power « l’industrie automobile continue de fabriquer des voitures de plus en plus fiables, mais malgré toutes les technologies utilisées, les propriétaires peuvent toujours avoir des problèmes ». Parmi ces derniers, sont souvent évoqués des problèmes de transmission, de bruit ou encore de batterie. Si on peut facilement utiliser un chargeur de batterie, les autres problèmes engagent des frais supplémentaires.

 

Le marché des voitures électriques en hausse

Le marché des voitures électriques a aussi la côte, par souci écologique, par intérêt pour l’innovation ou encore par son marqueur haut de gamme. Selon IHS Market, quelque 208 000 véhicules électriques ont été immatriculés en 2018 aux USA contre 100 000 en 2017. La vente de ces véhicules électriques est estimée à 1,1 million en 2025. Bien évidemment, les États ayant adopté le programme « Zero Emission Vehicle » comme New York ou la Californie comptent le plus de ventes de voitures électriques, la marque Tesla en tête. En 2018, le gouverneur Cuomo avait d’ailleurs dégagé une enveloppe de $ 250 millions pour supporter ce programme. 

Même si le lobby du pétrole reste fort aux États-Unis et que le contexte réglementaire et législatif est compliqué, empêchant par exemple Tesla de vendre ses voitures dans le Connecticut, où les ventes ont été déclarées illégales à cause d’une ancienne loi qui réserve aux seuls concessionnaires le monopole de la vente d’automobiles, le marché et l’avenir de la voiture électrique s’écrivent en vert.

Objectivement, les contraintes de recharge sont réelles, des efforts sont fait pour installer davantage de bornes de recharge sur les routes ou en centre urbain ou péri-urbain. Des applications telles que ChargeHub viennent à la rescousse des conducteurs de véhicules électriques en leur indiquant les bornes les plus proches. Pour les particuliers, chez eux, l’installation d’une recharge murale appelée wallbox est la solution la plus pratique pour se brancher à la maison.

Voiture électrique

 

Quand la voiture est un besoin

À New-York, comme dans le reste des États-Unis, la voiture reste aussi une nécessité pour certains ménages. En effet, selon le quartier de résidence, se rendre à son travail, à ses activités ou celles de ses enfants peut facilement tourner au casse-tête, bien que New York soit la ville américaine la plus fournie en matière de transports en commun. Manhattan est le borough de New York qui compte le moins de propriétaires de voitures, avec seulement 20 % des ménages possédant un véhicule. Seul le quartier de l’Upper East Side se démarque avec quelque 30 % des ménages propriétaires d’un véhicule, plutôt luxueux.

Du côté de Brooklyn, les quartiers les plus proches de Manhattan sont aussi les districts où il y a le moins de propriétaires de voitures avec une moyenne de 30 % pour les quartiers de Dumbo, Williamsburg ou encore Greenpoint. 

Plus les quartiers sont éloignés et mal desservis en transports, plus le taux de ménages propriétaires de voiture est fort. Ainsi, dans les quartiers de Bay Ridge ou Coney Island, plus de 50 % des foyers ont une voiture. Ce taux atteint 70 % à Marine Park ou Far Rockaway.

À Queens, le nombre de propriétaires de voitures est aussi relativement élevé. Plus de 85 % des habitants de Floral Park ont une voiture. Tout comme à Staten Island qui reste le borough de Manhattan le plus motorisé de New York avec plus de 85 % des ménages propriétaires d’au moins une voiture.

Dans le Bronx, plus on s’éloigne des points d’entrée de Manhattan, plus le nombre de véhicules est exponentiel, allant de 25 % des foyers avec une voiture à South Bronx jusqu’à 85 % de propriétaires de véhicules dans les quartiers de Throgs Neck ou Eastchester.

Mais avec un revenu médian de $98,000 par an et par foyer, à New York, tout le monde ne peut pas s’offrir un véhicule haut de gamme. Reste alors la moto...

 

 

 

 

Rachel Scharly

Rachel Scharly

Après avoir travaillé de nombreuses années dans la presse économique et spécialisée, Rachel Scharly est la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

PORTRAIT

Women of New York : le fabuleux destin d’Annik Klein

Annik Klein a été la première femme à devenir Conseiller au Commerce Extérieur, aux États-Unis. Avec une carrière incroyable, elle est aussi décorée de l’Ordre national de la Légion d’honneur.