L’artiste française Agathe Bouton expose la série « Seconde Peau »

Par Rachel Brunet | Publié le 28/10/2020 à 13:48 | Mis à jour le 30/10/2020 à 15:10
Photo : Agathe Bouton
Agathe Bouton

Une exposition intime et harmonieuse mettant en vedette les œuvres finement tissées et mixtes de la dernière série d'Agathe Bouton Seconde Peau. L’artiste française expose son travail à Stanek Gallery, à Philadelphie, du 6 novembre au 26 décembre dans le cadre de l’exposition Common Thread . Une nouvelle série qui pourrait sembler éloignée des œuvres de cette artiste-graveur. Mais finalement, pas tant que ça pour celle qui revient à son amour originel du textile.

 

 

Agathe Bouton

 

Les délicats tissages d'Agathe Bouton invitent à la poésie. Des fils et des papiers qui, séparément ne supporteraient pas le moindre souffle tissés de manière complexe et deviennant dépendants les uns des autres. Naissance des nouvelles pièces de l’artiste française. Ces fragments intimes et contemplatifs rappellent les cycles de la vie, la vulnérabilité de l'un et la force de plusieurs. Une nouvelle série de travaux mêlant impressions et fibres. "Seconde Peau" s'inspire des petites blessures quotidiennes de la peau et de notre guérison.

« Dans chacune de mes séries, j'aime raconter une histoire. Dans cette nouvelle série Seconde Peau, je fais un lien entre ma précédente série, Habitat & Urban Matter, qui s'est inspirée des paysages urbains ici à Philadelphie, et j’ai développé une œuvre plus intime, avec quelques petits tissages - comme des fragments d'histoires et de vies » explique l’artiste, installée depuis 6 ans à Philadelphie.

Pour Seconde Peau, l’artiste utilise des imprimés et papiers délicats et fragiles lesquels renvoient à une vision douce et fragile, comme la peau. L'ajout de feuilles d'or et de fils métalliques donne l'impression que notre peau est précieuse et doit être protégée, il y a aussi une référence aux coutures, et aux réparations. Comme en chirurgie.

« Certains travaux évoquent les blessures qui affligent notre peau, dans nos métiers, notre vie quotidienne. Nous nous coupons, nous brûlons, nous nous faisons des bleus et tout cela affecte notre peau et laisse des traces, parfois plus visibles que d'autres. C'est par la couleur et les coutures que j'ai réinterprété ces petites plaies » conclu l’artiste.

Une collection intimiste, poétique et précieuse.

 

Exposition du 6 novembre au 26 décembre 2020

STANEK GALLERY
242 North 3rd Street
Philadelphia, PA 19106

Du jeudi au samedi, de midi à 17h, sur rendez-vous

Entrée gratuite

Pour en savoir davantage sur l’artiste Agathe Bouton

Sur le même sujet
Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est l'ancienne directrice des éditions New York et Miami
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale