Mercredi 20 janvier 2021

General manager de Bragard USA, Ludovic Sabot et ses multiples talents

Par Rachel Brunet | Publié le 03/12/2020 à 21:05 | Mis à jour le 06/12/2020 à 19:17
Photo : Ludovic Sabot
Bragard USA Ludovic Sabot

Ludovic Sabot est le general manager de Bragard USA, la célèbre maison qui habille, entre autre, les Chefs. Riche d’un parcours atypique empreint de passion, le quadragénaire multiplie les projets. Entre le développement de la maison Bragard sur le territoire américain, la crise économique à affronter et le textile durable à introduire, l’ami des grands chefs est à New York comme un poisson dans l’eau. Portrait.

 

Habiller les grands chefs

L'information factuelle et internationale, un équipement thermique ou électrique au service de l'efficacité énergétique et des énergies propres, un traitement d'eau innovant utilisant des ingrédients organiques naturels, des objets promotionnels éco-durables associés à des causes environnementales et sociétales, et enfin des uniformes combinant protection, confort et style mettant en valeur le savoir-faire et le talent des artisans cuisinier, chocolatier, pâtissier... C’est un parcours atypique, intense et riche que celui de Ludovic Sabot. Le fil conducteur, une passion sincère et réelle pour chaque étape de son intense carrière.

Prépa, école de commerce, coopération à Madrid lancent Ludovic Sabot dans le monde des médias. L’AFP, célèbre agence de presse française où Ludovic Sabot débute sa carrière dans le monde commercial. Très vite promu, il devient directeur commercial Amérique latine et s’envole pour l’Argentine. Un territoire intense d’où il ramène une belle expérience professionnelle ainsi que beaucoup d’anecdotes. Puis il passe par une autre agence de presse orientée culture, cette fois. En 2009, la crise frappe à la porte de l’Hexagone. Ludovic Sabot fait partie de ceux qui perdent leur emploi. Il en profite pour se réinventer. Du moins, réinventer son environnement. Il quitte l’univers des médias et passe au vert. C’est son premier pas dans le monde du développement durable, mais aussi dans le monde du B to C. Une première pour cet homme pressé qui vient de passer une décennie dans le monde de la presse. Pendant huit ans, il évolue avec passion et conviction dans le green univers, jusqu’en 2018, « mon épouse a eu une proposition de partir à New York, et nous sommes arrivés ici ».

Il entre alors à la maison Bragard « j’ai découvert un nouveau secteur d’activité, le textile mais aussi l’industrie culinaire et le monde de l’hospitalité ». Et de rajouter « j’ai débuté comme commercial pour me familiariser avec le secteur et puis au bout de six mois, je suis devenu le General manager pour le secteur Amérique du Nord ».

La maison Bragard, celle qui a rendu la veste de chef tendance en designant celle de Paul Bocuse. Spécialiste des vêtements de travail, la maison Bragard crée depuis 1933 des vestes pour les chefs, dont les modèles évoluent en même temps que les tendances gastronomiques. En 1976, née la veste Grand Chef, fruit d'une rencontre entre deux personnalités fortes, Paul Bocuse et Gilles Bragard. Mieux que quiconque, Monsieur Paul (Bocuse) connaissait la gestuelle des cuisiniers, les habits qui entravent ou au contraire libèrent, voire les accessoires capables, à l'instar de sa toque XXL, de vous mettre en avant sur la photo de groupe ! La veste créée pour lui par Gilles Bragard comporte donc des innovations qui, quarante-quatre ans plus tard, en font toujours l'une des plus actuelles et les plus commandées. « Notre veste de chef est une veste professionnelle et élégante pour sortir de la cuisine et aller voir ses clients » explique Ludovic Sabot. « De même, les vestes officielles de Meilleur Ouvrier de France sont toutes des vestes Bragard ». De Jacques Torres à Thierry Atlan, les MOF sont habillés par la maison Bragard. Et Ludovic Sabot n’en loupe pas une miette.

 

Une touche verte au textile blanc

Si Bragard habille les chefs, la maison habille aussi l’ensemble du personnel de la restauration, de l’hôtellerie « nous faisons des uniformes sur-mesure pour les grands hôtels et les palaces, mais nous habillons aussi le personnel de marques telles que Tiffany, Clarins, Nespresso, nous faisons de la haute-couture pour l’uniforme. »

Le nouveau projet de Ludovic Sabot, mettre une touche verte à tout ce textile blanc ! « Bragard est une marque de plus en plus impliquée dans le développement durable. Nous avons sorti la première collection 100 % sustainable avec du coton naturel et des matières recyclables et recyclées. Je cherche actuellement une solution écologique pour recycler les vestes de chef » explique avec passion Ludovic Sabot qui peut mettre à profit ses huit années passées dans le monde durable. « La durée de vie d’une veste de chef fabriquée en France est de 18 mois, je suis en train de développer un projet pour récupérer ces vestes et les recycler ».

De nouvelles matières comme le Tencel, fibre naturelle de cellulose obtenue à partir de bois d'eucalyptus, a migré de l'univers de la mode vers celui de la restauration. Il faut dire que de nos jours, les deux monde se mêlent et s’entremêlent. Compte tenu de ses qualités antibactériennes, de sa résistance à la chaleur et de sa facilité d'emploi, ce matériau écolo pourrait bien devenir l'un des jokers de demain face à un cours du coton qui ne cesse de grimper.

Depuis deux ans, Ludovic Sabot oeuvre pour un nouvel univers, celui des grands restaurants, des croisières et des hôtels de luxe. Il y apporte sa bonne humeur, ses projets. Il y rencontre les plus grands chefs, les Meilleurs Ouvriers de France. De New York à la Floride, de Las Vegas à la Californie. « Je connais de nombreux restaurants, j’y suis bien reçu et j’y ai même de petites attentions. Et j’en découvre chaque jour » remarque avec sa sympathie naturelle et sa bienveillance le general manager de Bragard USA. Dans son carnet d’adresse, de célèbres chefs comme Eric Ripert, Daniel Boulud mais aussi des grands comptes comme Hyatt, Hilton ou Royal Caribbean.

La prochaine étape de Ludovic Sabot ? Rendre la veste de cuisine accessoire chic et la promouvoir sur le marché des particuliers. Certains vêtements réservés à des professionnels ou des sportifs ont bien envahi le marché. Pourquoi pas la veste de cuisine Bragard ?

Nous vous recommandons

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s)Réagir