Mardi 19 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Stéphane Ormand : « Air France est une grande famille »

Par Portraits d’Hommes par de Tilly Real Estate | Publié le 01/11/2019 à 13:55 | Mis à jour le 08/11/2019 à 16:01
Photo : Stéphane Ormand General Manager Air France-KLM USA
Air France USA stephane ormand

Stéphane Ormand est General Manager chez Air France - KLM USA. Diplômé de l’École Centrale de Lyon et de l’IAE de Paris 1 Panthéon La Sorbonne, il a passé toute sa carrière chez Air France, aujourd’hui Air France - KLM. Il fait partie des trente hommes présentés par le Petit Journal New York dans le cadre du « Mois de l’Homme » de novembre.

 

Fasciné par les avions

Originaire du Sud-ouest, Stéphane Ormand s’est passionné pour l’aviation dès sa tendre enfance « j’étais fasciné par les avions et à 15 ans, je savais piloter ». Puis s’en suit une prépa, l’Ecole Centrale de Lyon, l’IAE de Paris, une coopération à l’Ambassade de France de Rabat. De quoi mettre son intérêt pour les avions entre parenthèses. Arrive l’heure d’entrer dans la vie active, et c’est avec cette sensibilité pour le monde de l’aéronautique qu’il postule chez Air France. Au début des années 2000, il entre dans ce qu’il définit lui-même comme « une grande famille ». « Chez Air France, on prête beaucoup d’attention aux salariés ». Avec presque 20 ans d’expérience chez le géant de l’aviation, Stéphane Ormand confie ne pas voir le temps passer.

Ingénieur, il entre chez Air France à un poste à un poste de « Head of Europe Revenue Management capacities steering ». Il a pour mission d’établir le prix des billets ainsi que les prévisions de vente et de places. Il est entouré d’ingénieurs, comme lui. Au fil des années, il évolue dans la grande famille Air France KLM, c’est la politique de la maison, toujours à des postes stratégiques.

 

L’ouverture de quatre destinations 

En 2017, il prend les rênes  d’Air France - KLM USA en tant que General Manager USA où il a la responsabilité d’une équipe de plus de 300 personnes, sur 16 aéroports et gère un revenu de 3 milliards de chiffre d’affaires. Sa mission : faire valoir les intérêts d’Air France - KLM auprès de Delta, assurer la sécurité des vols, la qualité du service et traiter au mieux les clients de la compagnie aérienne.

Alors qu’il a hésité à accepter ce poste, Stéphane Ormand a réalisé en quelques années, ce qui est en réalité un véritable exploit « depuis ma prise de fonction, nous avons ouvert 4 destinations et l’an prochain nous en ouvrons une cinquième, la ligne Amsterdam-Austin, ce qui n’est pas commun pour des lignes long courrier ».

À New York, où il est encore pour une ou deux années, il se sent comme un poisson dans l’eau. « New York est une ville que j’aime depuis gamin. Je l’aime pour son énergie, pour ses dimensions, elle fait partie de ma culture personnelle ».

Le gamin du Sud-ouest, diplômé d’une des plus prestigieuses écoles d’ingénieurs et aujourd’hui à la tête d’Air France -KLM USA n’en n’est pas moins sportif. Et oui, Stéphane Ormand va courir ce dimanche son 7e marathon de New York. Bon courage, Stéphane !

Et merci de faire partie des 30 hommes du mois de novembre du Petit Journal New York.

Article rédigé par Rachel Brunet - Rédactrice en chef du Petit Journal New York

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Phoenix ven 01/11/2019 - 16:06

On se demande pourquoi Air France n'a pas de liaison Phoenix - Paris - La ville et le comte avec la plus grande croissance des USA - Remplissage des avions vers Londres au dessus de 80% et la plus part c'est du transit vers d'autres pays dont beaucoup vers la France - 200 personnes par jour se délocalisent pour habiter a Phoenix - L"état du Grand Canyon avec des millions de visiteurs -Aucune concurrence vers l'Europe de lignes régulières -Un coup d'exploitation de 30%. moins cher que LAX -Des sociétés comme Honeywell, Avnet , Intel qui volent régulièrement vers la France -Des passagers qui passeraient par Paris au lieu de Londres pour l'Afrique et meme l'Asie Le marche est la a prendre !!!!!! -

Répondre

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles