TEST: 3277

De QAnon aux LGBT+, le visage de l’Amérique a définitivement changé

Par Rachel Brunet | Publié le 04/11/2020 à 20:05 | Mis à jour le 04/11/2020 à 20:17
QAnon

Nous sommes au lendemain de l’élection présidentielle américaine est le résulat reste une grande inconnue. Coude-à-coude entre les deux candidats, ponctué de cris de victoire du côté républicain, le nom du prochain président des États-Unis reste encore un mystère, mais une nouvelle page est entrain de s’écrire dans le paysage politique, mais aussi sociétal américain.

Entre candidate proche du mouvement complotiste QAnon et candidats LGBT+, le pays se conjugue aux antipodes.

 

QAnon

 

Marjorie Taylor Greene et le mouvement QAnon

Marjorie Taylor Greene, candidate pro-Trump proche du mouvement complotiste QAnon, a été élue mardi 3 novembre à la Chambre des Représentants où elle représentera un bastion républicain de l’État de Géorgie.

Mme Greene a gagné en notoriété de par ses propos sur les minorités et les groupes ethniques. Dans une série de vidéos, elle se plaint d’une «invasion islamique» dans les bureaux du gouvernement, en allusion à l’élection en 2018 à la Chambre des Représentants de deux femmes musulmanes. De plus, elle affirme que les hommes noirs et hispaniques sont contrôlés par «les gangs et le trafic de drogue», et reprend une théorie conspirationniste antisémite selon laquelle le philanthrope milliardaire George Soros, qui est juif, a collaboré avec les nazis.

Mme Greene fait partie d’une liste croissante de candidats politiques américains qui ont exprimé leur soutien à QAnon, une théorie du complot selon laquelle Donald Trump a été désigné pour sauver la planète et faire emprisonner les membres d’un réseau de pédophiles sataniques et cannibales dont feraient partie Barack Obama, Bill Gates, Hillary Clinton et plusieurs célébrités de Hollywood qui ne partagent pas les politiques du président.

QAnon est considéré par le FBI comme une menace terroriste potentielle. Interrogé par la chaîne américaine MSNBC, Clint Watts, un ancien agent du FBI, qualifiait en 2018 la mouvance de « phénomène dangereux car contenant tous les éléments qui pourraient lancer un soulèvement, inciter à la violence, voire pousser à une révolte politique ».

Elle a été élue et entrera en fonction le 3 janvier prochain.

 

Marjorie Greene

 

Les LGBT+ en masse

Le mouvement LGBT+ enchaîne les victoires. Le 15 juin dernier, la Cour suprême américaine donnait une importante victoire à des millions de salariés homosexuels et transgenres en leur accordant le bénéfice des mécanismes de lutte contre les discriminations au travail, malgré l'opposition du gouvernement de Donald Trump.

Ce 3 novembre, les candidats LGBT+ ont remporté plusieurs victoires importantes lors des élections aux Etats-Unis, comme Sarah McBride qui est devenue la première personne ouvertement transgenre à remporter un siège au Sénat, montrent les premiers résultats.

Selon des estimations, au moins 35 des 574 candidats LGBT+ (lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, queers, intersexes et asexuelles) inscrits pour cette élection, un record, auraient décroché mercredi matin un siège au Congrès, Ritchie Torres devenant le premier Afro-Latino homosexuel et Mondaire Jones le premier Noir gay à y siéger.

 

Black lives matter

Cori Bush

 

Black Lives Matter

Cori Bush, un leader progressiste et militante chevronnée de Black Lives Matter, a remporté un siège à la Chambre du Missouri, devenant ainsi la première femme noire de l'État à représenter l'État au Congrès, selon les projections de CNN.

Bush a battu le nouveau venu républicain Anthony Rogers par une marge de 79% à 19% dans la course pour représenter le 1er district du Congrès du Missouri, qui couvre Saint-Louis et certaines parties du comté de Saint-Louis. On s'attendait à ce qu'elle remporte les élections générales après son bouleversement à la primaire démocrate contre le représentant sortant William Lacy Clay - un législateur noir qui, avec son père, l'ancien représentant William Clay Sr., représentait le district pendant 50 ans.

« C'est définitivement une soirée inoubliable », a déclaré Bush dans un discours mardi.

Bush, infirmière et pasteur, est devenue organisatrice et dirigeante de la manifestation après la mort par balle de Michael Brown à Ferguson en 2014. Progressiste, elle défend des politiques telles que le Medicare-For-All et le Green New Deal.

 

AOC, réélue !

Alexandria Ocasio Cortez conserve son siège au Congrès après une course de plusieurs millions de dollars. Elle remporte ainsi sa première candidature à la réélection. « Servir NY-14 et lutter pour les familles de la classe ouvrière au Congrès a été le plus grand honneur, privilège et responsabilité de ma vie », a tweeté Ocasio-Cortez mardi soir, en utilisant l'abréviation du district qu'elle représente.

John Cummings, un candidat républicain qui s’était lancé le défi de gagner contre la jeune politicienne, avait collecté plus de 10 millions de dollars auprès de donateurs du pays pour financer ses efforts, a rapporté le New York Times. cela n’a pas suffit dans le bastion démocrate où AOC est adulée. Elle confirme sa place dans l’avenir du pays.

Sur le même sujet
Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef des éditions New York et Miami du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale