Dimanche 26 septembre 2021
TEST: 3277

Miles Morgan : l’Honneur d’un nom associé la France

Par JC Agid | Publié le 15/07/2021 à 16:50 | Mis à jour le 16/07/2021 à 14:02
Photo : Miles Morgan et Philippe Étienne (c) JC Agid
Miles Morgan et Philippe Étienne

En décorant des insignes d’Officier de la Légion d’Honneur Miles Morgan, un des plus anciens soutiens des American Friends of Blérancourt, emblème de la Fraternité entre la France et les États-Unis, l’Ambassadeur Philippe Etienne a célébré non seulement une certaine idée de la Liberté, celle d’une France libérée, mais aussi de l’Égalité, celle d’une société qui reconnaît aux femmes la même influence qu’aux hommes.

 

Légion d’honneur

(c) JC Agid

 

Le nom de Miles Morgan, éponyme de la célèbre institution financière, renvoie en effet à celui associé à la fille de J.P. Morgan, Anne Morgan.

« C’est un message toujours d’actualité », raconte l’arrière-petit-fils de J.P. Morgan, arborant sa médaille d’Officier de la Légion d’Honneur. « L’ensemble du mouvement féministe aux États-Unis dépend (des actions d’Anne Morgan). C’est le symbole du musée de Blérancourt. Je pense que cela résume le mot ‘égalité’, un objectif encore inachevé ».

Francophile et philanthrope, Anne Morgan vivait en Europe lorsque la première guerre mondiale explose. Elle ne supporte pas la vision d’une France dévastée, recrute 350 compatriotes américaines et, avec elles, coordonne une aide humanitaire essentielle en Picardie. Dès 1917, elle vient au secours des soldats français et américains blessés avant de participer aux efforts de reconstruction de la France à la fin de la guerre, « à une époque », explique Philippe Etienne,   « où la pensée dominante est extrêmement conservatrice et traditionnelle ».

 

Miles Morgan

Jérémie Robert et Philippe Étienne (c) JC Agid

 

« Ces femmes devaient remplir trois conditions », raconte l’ancienne Directrice exécutive des American Friends of Blérancourt Elaine Uzan Leary. « Elles devaient financer leur voyage vers la France, subvenir à leurs besoins sur place et savoir conduire une voiture ».

La fondation américaine n’a de cesse de partager à travers les États-Unis, l’histoire de cet engagement dont la force amicale égale celle de la coopération militaire et politique entre les deux pays.

Le mécénat et le travail de Miles Morgan ont largement contribué à cet effort essentiel de mémoire. Depuis presque 40 ans, celui qui est avant tout un homme de culture et un chef d’orchestre, assure au Conseil d’administration des American Friends of Blérancourt, une continuité de la représentation de la famille Morgan dans cette organisation également dédiée au développement et la promotion aux États-Unis du seul musée Franco-Américain en France.

 

Miles Morgan

Franck Laverdin et Miles Morgan

 

« Cette reconnaissance de la France est d’abord celle du musée de Blérancourt », insiste Miles Morgan en remerciant l’Ambassadeur Philippe Étienne, le Consul général de France à New York Jérémie Robert et les 50 invités présents à sa cérémonie, dont Bénédicte de Montlaur, Jamie Gérard, Susan Gutfreund, Sonja Morgan, George Sape et le Prince Dimitri de Yougoslavie.

« Miles Morgan a redonné vie au musée de Blérancourt », explique le Président des American Friends of Blérancourt et galeriste Franck Laverdin. « Son enthousiasme, sa ténacité et son mécénat ont permis avec le conseil d’administration d’AFB de soutenir efficacement l’action du ministère de la Culture et des conservateurs de Blérancourt afin d’assurer le projet du nouveau musée et l’enrichissement de ses collections, léguées par sa grand-tante et accrues par l’apport des Musées Nationaux sous la tutelle de Pierre Rosenberg ». Les visiteurs du musée de Blérancourt ont ainsi accès à près de 15,000 œuvres, un exceptionnel témoignage de l’amitié franco-américaine du XVIIIème siècle à nos jours.

 

« La mission du musée de Blérancourt est de retracer 300 ans d’amitié entre deux pays, deux nations », explique Miles Morgan. « Aux moments les plus cyniques de notre histoire, il commémore aussi cette relation compliquée, mais finalement toujours positive ».

 

https://www.americanfriendsofblerancourt.org/

 

Miles Morgan

Bénédicte de Montlaur et George Sape

Nous vous recommandons
JC Agid

JC Agid

JC Agid est le fondateur de 37EAST, une agence de conseil media et développement aux Etats-Unis, au Mexique et en France. Il est également membre du conseil d’administration des American Friends of the Paris Opera and Ballet et de LeaderXXchange.
0 Commentaire (s) Réagir