TEST: 3277

Rendez-vous culturel avec Bénédicte de Montlaur

Par Portraits de Femmes - avec le soutien de Rue du Paradis | Publié le 08/03/2019 à 10:00 | Mis à jour le 03/09/2019 à 20:00
Photo : Bénédicte de Montlaur
Bénédicte de Montlaur

Les Services Culturels de l’Ambassade de France sont, pour quelques mois encore, dirigés par une femme, la troisième à occuper le poste de Conseiller Culturel, depuis la création de ces services qui sont la branche culturelle auprès de l’Ambassade.

 

Bénédicte de Montlaur, qui occupe cette fonction depuis avril 2015, nous fait le plaisir de faire partie des 31 femmes de mars mises à l’honneur par le Petit Journal.

 

Diplômée de Sciences Po et de l’Ecole Normale, Bénédicte de Montlaur occupait, avant son arrivée à New York, le poste de sous-directrice « Afrique du Nord » au ministère des Affaires Étrangères à Paris. Elle n’est pas arrivée à New York en terrain inconnu. En effet, elle y a été en poste à la mission française auprès des Nations Unies de 2008 à 2011, avant de passer un an comme conseillère du président de l’Assemblée Générale des Nations Unies. Elle est aussi passée par l’Ambassade de France à Damas, où elle dirigeait le service Communication.

 

Son rôle d’Ambassadrice de la culture française est de promouvoir notre culture auprès du public américain. Cette mission se découpe dans trois domaines qui sont la coopération éducative, la coopération universitaire et la coopération artistique.

Bénédicte de Montlaur rapproche la France des Etats-Unis grâce à la culture, à l’éducation - avec l’introduction de langue française dans les écoles publiques - ainsi que les partenariats entres universités françaises et américaines.

 

Pour cela, en véritable chef d’orchestre, Bénédicte de Montlaur imagine nombre de projets afin de soutenir la création et l’innovation franco-américaine dans tous les domaines : artistique, nouvelles technologies, recherche universitaire, cinéma, création littéraire, traduction, design et bien sûr musique. Bénédicte de Montlaur le dit « Je veux promouvoir une France différente et créative, ce qui est la vraie image de la France ». Et la féminisation du paysage culturel fait partie de son mandat.

 

Si la plupart des actions menées par les Services Culturels sont réalisées en partenariat avec la fondation FACE (French-American Cultural Exchange), dédiée à supporter et enrichir les relations franco-américaines au travers de l’innovation culturelle et des programmes éducatifs, Bénédicte de Montlaur insiste sur le fait que des fonds privés sont même dédiés à la promotion et au soutien des femmes artistes .

 

En tant que femme, Bénédicte de Montlaur met un point d’honneur à porter sur le devant de la scènes des femmes artistes, écrivaines et intellectuelles. Elle profite de la Nuit de la Philo et des Idées pour mettre l’accent sur les femmes philosophes françaises et américaines. Chaque année, elles sont toujours un peu plus nombreuses à faire partie du panel des intervenants.

 

Bénédicte de Montlaur s’appuie aussi sur l’excellence de la culture française et l’attrait dont elle fait preuve auprès du public américain afin de porter, sur le devant de la scène, des artistes peu connus de ce côté-ci de l’Atlantique. Et bien évidemment, les femmes sont mises en avant.

 

Femme de culture, Bénédicte de Montlaur profite de son mandat pour mettre plus de femmes à l’honneur, dans le paysage culturel franco-américain. Depuis 2015, nous ne pouvons que nous féliciter de voir toujours plus de femmes françaises et américaines invitées à des conférences, débats et conversations au sein des Services Culturels et de la librairie Albertine. Et pour cela, nous ne pouvons que l’en remercier.

 

Article rédigé par Rachel Scharly, rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale