Mercredi 13 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LFM-ECOLE PRIMAIRE - Un nouveau directeur, de nouveaux principes

Par Shanaya ARRONE | Publié le 26/10/2017 à 21:00 | Mis à jour le 29/10/2017 à 08:16
JC Weber

Du baccalauréat aux petits boulots, des petits boulots aux études, des études à la formation, de la formation à la pratique… Des années d’expérience après, Jean-Christophe WEBER se voit aujourd’hui confier la mission de direction de l'école primaire à Manille. Retour sur son parcours et ses ambitions pour le Lycée français de Manille.

Lepetitjournal.com/manille : Après une année en tant que professeur du CM1 à Manille vous voilà directeur de l’école. Est-ce la première fois que vous occupez ce type de poste ? Et avez-vous, pour l’envisager, une longue expérience à l'étranger ?

Jean-Christophe Weber : Ce n'est pas la première fois que j’occupe ce type de poste. J'ai été directeur à Shenzhen, en Chine. Cette année est la huitième de ma carrière à l’étranger. Auparavant, j'ai vécu et travaillé deux ans en Egypte, quatre en Chine et c'est donc ma deuxième année ici, aux Philippines. En tant que directeur, j'en suis à ma quatrième année.

Quelles sont les priorités que vous vous êtes données pour cette première rentrée ?

Je ne décide pas seul des priorités mais travaille sous la direction et en très étroite collaboration avec le proviseur, Jean-Marc Aubry.

La lutte contre l’échec scolaire est aujourd'hui ma priorité : aider et faire progresser les élèves qui sont en difficulté et évidemment maintenir le niveau et encourager les progrès de ceux qui sont en bonne voie. Nous devons nous assurer que tous les élèves sachent lire et écrire et aient acquis les autres compétences indispensables (scientifiques, culturelles, civiques…) à leur réussite lors de leur passage au collège. Il est ensuite souvent très difficile de revenir sur ces compétences essentielles si elles n’ont pas été acquises en primaire.

LFM

On doit s'assurer que tous les élèves sachent lire et écrire et aient acquis les autres compétences indispensables.

Quelle est votre politique sur le plan linguistique ?

L'anglais occupe 20% du temps de nos élèves. Or, la grande majorité d'entre eux parlent couramment cette langue, pour certains même mieux que le français. Un équilibre doit donc être trouvé avec la langue française. Différentes réflexions sont en cours à ce sujet.

Avez-vous éprouvé des difficultés particulières en accédant à ce poste ?

Je n'ai pas éprouvé de difficultés particulières. Sans aucun doute une pression face à la taille de l’établissement, bien plus importante que lors de ma précédente expérience de direction : 200 élèves et une véritable équipe pédagogique. Mais tout s’est finalement bien passé et, pour le moment, tout continue de se passer très bien.

Qu'est-ce qui vous plait le plus dans ce métier ?

Disons que je suis assez satisfait d'avoir à traiter avec des adultes après avoir beaucoup traité avec des enfants.

JC Weber LFM

notre mission principale : l’instruction.

Pouvez-vous revenir sur quelques projets en cours ?

Plusieurs événements viennent de se dérouler : la journée internationale et le 25ème anniversaire de l'école, ce 20 octobre dernier, a été une très grande réussite, mettant en valeur le grand savoir-faire de nos équipes et les talents variés de nos élèves (retrouvez ici, un diaporama de cette belle journée - NDA). La semaine des lycées français de l’étranger, à partir du 13 novembre prochain, sera une nouvelle occasion de faire toute la lumière sur l’excellence et l’originalité de nos approches pédagogiques.

À plus long terme, évoquons la préparation du spectacle de Noël, un tournoi de football pour les U11, sans oublier la semaine de la francophonie et toutes les semaines dédiées, aux mathématiques et aux arts par exemple.

Ces événements festifs structurent notre programmation pédagogique et se donnent comme autant de moments importants de dialogue avec les parents et la communauté francophone dans son ensemble autour de ce qui reste notre mission principale : l’instruction.

Vous évoquez les 25 ans de l’Eurocampus. Qu’en est-il justement de la relation entre les deux écoles : le LFM et la GESM ?

Il y a une très bonne relation entre l'école française et l'école allemande, notamment sur le plan administratif. Nous nous réunissons toutes les semaines et nous discutons sur des projets à venir. Une de nos professeurs d'anglais qui enseigne aussi l'allemand a créé un premier partenariat pédagogique. Nous envisageons dorénavant la possibilité d’échanges de professeurs. C’est une porte ouverte à de nouveaux projets.

Y a-t-il des améliorations à apporter, selon vous, aux conditions de vie à l'école primaire ?

Ces conditions de vie sont en effet essentielles à la réussite de tous nos élèves.

J’ai un regard assez précis sur ce point, en tant qu’ancien professeur, en tant que parents de deux enfants qui y sont scolarisés et en tant que directeur, depuis septembre.

Le dialogue reste la clef pour optimiser ces conditions, entre adultes, mais aussi avec les élèves. Un conseil d'élèves a ainsi été mis en place. Nous avons élu des représentants élèves et un conseil est prévu tous les mois. Nous comptons donc sur les élèves pour nous faire remonter des informations susceptibles d’améliorer leur scolarité.

Pour finir, auriez-vous un mot pour nos lecteurs ?

Je vous souhaite une très bonne lecture aux nombreux fans du petitjournal.com de Manille !

JC Weber

Plus dinformations sur le site du LFM

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Valence Appercu
ÉVÉNEMENT

Quelle moustache portez-vous en ce mois de Movember ?

De nombreuses célébrités participent au mouvement international qui réunit 5 millions de personnes se laissant pousser la moustache pendant 1 mois. Et vous ? Plutôt Brad Pitt ou Jennifer Gardner ?